Saint-Laurent du Maroni

« 1ères Journées de la ZEP » : quand l’école sort de ses murs.


« 1ères Journées de la ZEP » : quand l’école sort de ses murs.
Lorsque tous les élèves et les enseignants sortent de leurs écoles, collèges et lycées pour se rassembler et montrer leur savoir-faire, cela donne les 1ères « Journées de la ZEP de St-Laurent du Maroni». Le mercredi 6 et le jeudi 7 avril derniers avaient été choisis pour la première expérience du genre menée dans la sous-préfecture, sous l’égide d’Anne-Marie CAPARROS, principale du collège Albert LONDRES et responsable de la ZEP (Zone d’Education Prioritaire) de St-Laurent. Pendant ces deux jours, une grande partie des 12000 écoliers, collégiens et lycéens que compte la ZEP, accompagnés de leurs enseignants, se sont retrouvés au Camp de la Transportation et dans divers autres points de la ville avec le double objectif de favoriser la mixité entre élèves des différents degrés et de valoriser le travail effectué en classe tout au long de l’année. Très impliqués, les lycéens de Bertène JUMINER ont ouvert leurs portes au public et plusieurs d’entre eux se sont portés volontaires pour encadrer les petits des écoles lors de rencontres sportives sur les installations de la commune.

« 1ères Journées de la ZEP » : quand l’école sort de ses murs.
Au camp de la transportation, les visiteurs ont pu observer et juger les travaux et projets pédagogiques menés par les enseignants dans leurs classes, ou encore apprécier le salon du livre animé par la librairie Le Toucan et par des auteurs invités par la société Ibis Rouge pour l’occasion. Les organisateurs avaient également choisi de valoriser le savoir-faire et les cultures maternelles des élèves à travers des spectacles de contes et de chants auxquels un grand nombre d’établissements ont participé. La municipalité, qui a porté un soutien sans réserve à la manifestation, a prêté sa salle du conseil municipal pour une conférence débat animée par le professeur Hubert MONTAGNÉ sur les rythmes scolaires qui s’est tenue jeudi soir, alors que le CCL avait été mis à contribution la veille pour une table ronde sur la sécurité routière.
La manifestation s’est donc terminée sur un bilan positif, dans la mesure où elle a permis, pour la première fois, de réunir tous les acteurs de l’éducation de la ZEP de St-Laurent, unis dans la même volonté de revenir à une « culture de l’école » pour remédier à la fatalité de l’échec scolaire dans la commune.

« 1ères Journées de la ZEP » : quand l’école sort de ses murs.

Anne-Marie CAPARROS, responsable de la ZEP de St-Laurent
Anne-Marie CAPARROS, responsable de la ZEP de St-Laurent
11 Avril 2006 - écrit par C.C


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (36)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube