Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

3 ème édition de la journée du Manioc à Awala-Yalimapo


3 ème édition de la journée du Manioc à Awala-Yalimapo
Les deux premières éditions de la journée du manioc en 2006 et 2008 ont connu un vif succès auprès du public, accueillant environ 2000 personnes, et mobilisant de nombreux agriculteurs, artisans et acteurs locaux.

Ces événements étaient un point de départ pour impulser une réelle dynamique de développement local et pour faire prendre consciences de la place du manioc dans le tissu économique et social.

Ils ont réellement permis de valoriser et promouvoir les produits artisanaux dérivés du manioc et de faciliter les échanges entre producteurs et acteurs locaux.

Aujourd’hui, la commune de Awala-Yalimapo avec ses partenaires vous convient à la troisième édition de la «  Journée du manioc » le samedi 13 novembre 2010 à partir de 9h jusqu'à 19h.

La journée sera marquée par la venue d’une délégation invitée, venant de Marie Galante, du Suriname, du Haut maroni et du village de Manga au Brésil.
De nombreux autres artisans, producteurs et associations de Guyane exposeront leurs produits et présenteront leurs savoir-faire au public, à travers des ateliers de démonstration, des espaces d’exposition, de vente et de dégustation.
Les enfants pourront découvrir le manioc grâce à des animations. Des jeux permettront de gagner des produits locaux.
Les partenaires qui soutiennent cette manifestation : la CCOG, la région Guyane et le programme européen Leader ouest, ont compris l’intérêt d’accompagner des acteurs locaux dans leurs démarches d’animation territoriale et de développement local notamment à caractère économique.
1 Novembre 2010 - écrit par


              

Commentaires

1.Posté par chrétien le 11/11/2010 11:04
J'étais là lors des dernières journées du manioc et j'ai apprécié. Mais ce qui m'a étonné et fortement déçu c'est la restauration, je m'explique pour une commune comme la vôtre je n'ai pas vu et encore moins goûté la cuisine de là-bas c'est-à-dire la cuisine amérindienne tout simplement. J'ai vu les bamis, les nassi et d'autres encore, tout ce qui a de plus banal et commercial, mais rien en cuisine locale. J'ai quand même vu et acheté de la cassave mais à manger rien du tout. Quand je demandais pourquoi il n'y avait pas des plats amérindiens proposés dans les différents stands on croyait que je débarquais de Mars.





Les annonces

Vente (96)

Divers (50)

Immobilier (42)



Partager ce site
Suivez-nous