Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Aidons les sinistrés du Maroni

Les aides déja envoyées pour les sinistrés des inondations.


Aidons les sinistrés du Maroni
Qu’avons-nous fait pour les sinistrés des inondations le long du Maroni ?

Le fleuve est monté de 4 mètres et a inondé nombre d’habitations, tant sur les berges que sur les îles du fleuve Maroni (la dernière crue de cette importance remonte à 20 ans…).
Les populations (estimées à 35.000 personnes vivant le long du Maroni) se sont réfugiées sur les hauteurs, abandonnant tout derrière elles.

De l’aide a déjà été apportée :
¸ Le Conseil Général et le Conseil Régional ont fait acheminer par l’Armée, trois tonnes de denrées non-périssables pour chaque Mairie (Apatou, Grand Santi et Maripasoula) qui les ont redistribuées à leurs administrés (trois fois 3tonnes donc)
¸ Lors de la première mission organisée par le Secours Guyanais et le « Kolektif pou édé Gwiyanê Maroni », une pirogue avait sillonnée le territoire de la commune d’Apatou et visitée 39 Campoe (la mission partie le lundi 29 mai est rentrée le mardi 31 mai 2006).
¸ Une seconde pirogue s’était rendue à Grand Santi pour livrer directement à la mairie.
¸ Nous souhaitons remercier les généreux mécènes de Saint Laurent qui ont participé à la réussite de la première mission :
Transport Guye
Maroni Transport et Liaisons
Station Elf Total et Transport RINO & fils
Station TEXACO et Monsieur HO LEN FAT
Le Transporteur DIMPAYE
Le capitaine ABOEKA

Ainsi que les personnes qui sont disposées à mettre à disposition leur outils de travail pour acheminer les collectes.




¸ La présidente du Rotary s’était rendue en personne pour constater la situation lors de la seconde mission du ROTARY Club de Saint Laurent du Maroni et du « Kolektif pou édé Gwiyanê Maroni ». Mission qui avait été réalisée le samedi 3 et dimanche 4 juin 2006. Mission spéciale sur le village de « Providence » qui se situe à la limite du territoire de la commune d’APATOU à plus de huit heures de pirogue.
Le Secours Guyanais avec Cora a pu rassembler et expédier 11 tonnes de denrées alimentaires et d’eau (pour Apatou et Grand Santi) en visitant 39 campoe, en faisant du porte-à-porte.

¸ Le «Kolektif pou édé Gwiyanê Maroni » de Saint Laurent avec le Rotary de Saint Laurent du Maroni et l’Association Chinoise ont acheminé 1 tonne de riz, 15 nourrices de 20 litres pour l’eau potable, de l’eau, du lait, du savon, des allumettes, des feuilles de polyane pour construire des abris au village de Providence, oublié par les secours, trois semaines après les inondations.

¸ Les besoins prioritaire pour les habitants sinistrés :
Alimentaires : Riz, Haricot rouge, lait pour bébé etc.
Autres : Pétrole, allumettes, briquet, polyane pour couvrir les carbets etc.

¸ Le Rotary Club de Saint Laurent du Maroni et le «Kolektif pou édé Gwiyanê Maroni » préparent une nouvelle mission pour la seconde quinzaine de juillet, avec du couac qui sera préparé par les producteurs de Charvein

¸ Depuis le début de la semaine dernière, l’eau est sortie de son lit. Certes pas aussi grave que début Mai. Les habitants ont peur et des camps de réfugiés tout comme à « Providence » se forment en ce moment sur le fleuve.

¸ Le Secours Catholique a envoyé des nourrices pour transporter l’eau potable avec le concours des pirogues de la Sous-Préfecture.

Est-ce suffisant ?
Bien évidemment, non, et cette aide devra se prolonger pendant 18 à 24 mois, le temps de planter et récolter le manioc (qui met deux ans à pousser), vu que les champs ont été en grande partie inondés et les racines ont pourri sous les eaux. La pêche ne donne rien, les gîtes des poissons étant trop profondément recouverts par les eaux.
Il faut encore fournir une aide et se mobiliser pour permettre à ces personnes sinistrées de retrouver un peu de dignité et de ne pas se sentir exclues de notre société. Pensez à leurs enfants, que la malnutrition et les infections dues à l’insalubrité guettent. Écoutez votre cœur !

Luc de Domingo

Voir les photos de l'action Rotary - Kolektif
3 Juillet 2006 - écrit par luc.de-domingo@wanadoo.fr


              

Suivez-nous