Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Après Rémire-Montjoly, Karine LAM-TOU-KAI NEGOTI et son époux présenteront leur jeu cet après midi à l'ATAM


Après Rémire-Montjoly, Karine LAM-TOU-KAI NEGOTI et son époux présenteront leur jeu cet après midi à l'ATAM
Moi et mes finances est un jeu intergénérationnel basé sur la vie quotidienne. Paul-Robert Negoti et sa femme Karine Lam-Tou-Kam sont à l'origine de ce jeu, accessible dès l'âge de 14 ans. Moi et mes finances devrait permettre au public de comprendre comment bâtir sa liberté financière. « Cela va s'orienter sur un concept de comment sortir de la routine, une fois le concept fini, vous sortez de la routine et gagnez de l'argent, explique Paul-Robert Negoti. Il vous permettra de travailler les coefficients intellectuels financiers, de réduire les dépenses et d'augmenter les revenus et étudier les méthodes éducatives du monde de la finance et de la vie des affaires. »


Après Rémire-Montjoly, Karine LAM-TOU-KAI NEGOTI et son époux présenteront leur jeu cet après midi à l'ATAM
Pour jouer, on commence par la routine qui est le cercle situé au milieu du jeu. L'objectif est de sortir de ce cercle, en lançant les dés pour avancer sur des cases et se rendre sur la voie express qui est le parcours situé sur tout le long du plateau du jeu. Une fois sur la voie express, le joueur doit acheter ses rêves ou augmenter son cash-flow (dépenses-revenus). Le gagnant est le premier joueur qui arrive à acheter son rêve après avoir parcouru un tour complet sur la voie expresse ou le premier qui aura accumulé un maximum de points.


UNE IDÉE VIEILLE DE PLUS DE 20 ANS

L'idée de ce jeu est apparue en 1998 à Paul-Robert, lors d'une formation aux États-Unis. Pour mettre le mettre sur pied, il a bénéficié de l'aide de cinq coaches. Moi et mes finances est la première version d'une série de cinq jeux à venir. À la fin de l'année devrait être mis en place un autre jeu pour les enfants de 6 ans et plus dont le thème sera sur l'argent de poche.
24 Mars 2013 - écrit par Source France-Guyane


              


Suivez-nous