Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Bientôt plus de criques accessibles et propres


Bientôt plus de criques accessibles et propres
Les associations Kwata et GEPOG déplorent que la commission des mines ait donné un avis favorable pour un permis d’exploitation dans le secteur de la crique Portal et soutiennent la Ligue Départementale de Canoë Kayak.

Cette crique est reconnue comme un lieu privilégié du tourisme nautique dans le département, où plusieurs opérateurs touristiques ont l’occasion d’y exercer leur activité. Il faut aussi souligner le fait qu’elle soit fréquentée par de nombreux kayakistes amateurs et qu’elle fait le bonheur des amateurs de balades en raison de la beauté et de la qualité du site.

Nous ne pouvons que fortement regretter l’absence d’une réelle politique de planification dans l’octroi de titres miniers. L’administration met ainsi en péril une activité durable comme l’écotourisme au profit de l’orpaillage, qui lui ne l’est pas.

Ce projet met le doigt sur le problème de la consultation publique pour l’attribution des petits permis miniers (AEX), pourtant prévue par la Loi (code minier). A l’heure actuelle, la population guyanaise n’est pas informée et ne peut donner son avis sur les projets déposés. Elle ne peut malheureusement que constater la dégradation inexorable des plus beaux sites naturels et de loisirs.

A notre sens, ce projet aurait mérité de repasser en commission des mines, au vu des nouveaux éléments apportés. Le consensus proposé par l’administration (déplacement du chantier à 35 mètres de la rivière) n’est pas pleinement satisfaisant puisqu’elle ne dispose pas de suffisamment de recul pour mesurer l’impacnouveau mode d’exploitation. Le principe de précaution aurait dû prévaloir.

Contacts :
Association Kwata : 05-94-25-43-31
GEPOG : 05-94-29-46-96 / 06-94-41-40-28

Bientôt plus de criques accessibles et propres

30 Mars 2007 - écrit par Association Kwata


              

Commentaires

1.Posté par Pïjaiwale le 03/04/2007 13:09
Bonjour,

Partout l'orpaillage gêne : ici ou là une activité horticole et médicinale, des kayakistes, les oiseaux, les biches et les singes, et assez loin les amérindiens sur le haut Maroni (pas très bien soutenus par Kwata et Gepog ...)

L'or n'a pas de valeur (sinon une valeur fictive), et l'orpaillage est néfaste à long terme. On se demande ce que l'opinion aurait encore à apprendre pour se décider à rejetter une fois pour toute cette activité nuisible.

Cordialement,

Pïjaiwale

2.Posté par lise le 05/04/2007 21:58
C'est à se demander s'il n'y a pas UNE VOLONTE DE DETRUIRE peu à peu tous les sites sains et touristiques du pays. CAMBIOR maintenant ça sans oublier toutes les populations tragiquement touchées. Si nous ne réagissons pas en laissant les différents politiques prendre des décisions qui ne vont qu'à leur avantage, nos enfants et petits enfants ne connaîtront jamais la légendaire "BEAUTE VERTE" de notre Guyane. LA NATURE NOUS DEMANDERA DES COMPTES

3.Posté par sylvain.F le 06/04/2007 08:01
Sous prétexte d' embauches fictif futur la guyane se développe à coup de recherche et d'attribution de mines d'or, super!!! pourquoi ne pas donner directement des concessions minières dans les cimetierres aussi? la au moins pas besoin de détruire la nature par l'ouverture de chemin à l'aide de bulldozer, et la pollution se fera directement; Au début du siècle fallait peupler se putain de département colonial, maintenant l'objectif est contraire. Pour notre santé et celle de nos enfants le ministère de la santé et de l'environnement nous conseille de boire beaucoup d'eau à base de mercure et de cyanure et pour tout camoufler, une hyper dose de javel pour faire passer et améliorer le gout mdr mdr mdr. c'est de l'humour bien sûr
sylvain.F





Les annonces

Vente (95)

Divers (54)

Immobilier (43)



Partager ce site
Suivez-nous