Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Carnaval 2005, un bilan mitigé.


Carnaval 2005, un bilan mitigé.
Le carnaval 2005 s’est terminé et il est certain qu’il ne restera pas dans les annales comme un cru d’exception à St-Laurent. Comme d’habitude, la mise en branle a été un peu lente mais contrairement aux années précédentes où les rues offraient rapidement un spectacle riche en couleurs et en sons, les spectateurs du dimanche sont un peu restés sur leur faim. A cela, plusieurs explications peuvent être avancées. L'annonce faite sur les ondes par le président du Comité du carnaval de St-Laurent d'un possible boycott du carnaval des rues par les groupes de la commune ainsi que l'information selon laquelle ce comité serait complètement absent cette année avaient laissé présager d’une saison carnavalesque en demi-teinte.

Carnaval 2005, un bilan mitigé.
Pour ce qui est du boycott, fort heureusement, la quasi-totalité des groupes a répondu présente et est sortie presque tous les dimanches, parfois même sous la pluie. Pour des raisons de calendrier, Les Belles du Maroni et le Reste du Monde n’ont pu défiler dès le début, mais ils se sont bien rattrapés ensuite avec des costumes tout simplement époustouflants de couleurs et d’originalité. Chapeau également aux jeunes de l’ACOB, aux Sexy Girls, aux groupes Haïtien et de Paddock, et à tous les autres.
Par contre, l’absence de Comité ou simplement de cadre aux manifestations s’est faite ressentir. En effet, il était parfois difficile de distinguer les groupes défilant parmi les badauds qui, étrangement, choisissent le milieu de la chaussée pour déambuler. On finit par arriver le plus souvent à la situation absurde des membres de groupes obligés de se mettre de côté pour laisser passer les spectateurs. Autre débordement regrettable, le spectacle désolant de jeunes neg marrons s’amusant à salir consciencieusement les passant, alors qu’à l’origine les neg marron sont censés faire régner l’ordre. A revoir donc.
L’apothéose a été le Mercredi des Cendres où les spectateurs se sont demandés jusqu’à la dernière minute s’il y avait un vidé et si Vaval serait brûlé, allant même jusqu’à se rendre au Square du Général de Gaulle attendre une hypothétique mise à feu qui bien sûr, n’a jamais eu lieu, en tout cas pas là-bas. Heureusement, grâce aux Sexy Girls, certains ont pu profiter d’un vidé de fortune et Vaval a été brûlé par l’ACOB à la cité des Acacias.

Carnaval 2005, un bilan mitigé.
Toutefois, si le carnaval du dimanche a parfois déçu, il faut noter la bonne reprise des bals paré-masqué dont St-Laurent avait été privée ces dernières années. Les trois propositions de soirées carnavalesques chaque samedi soir ont suscité quelques hésitations au départ mais c’est finalement Avalanche qui a attiré les cavaliers et les touloulous, de plus en plus nombreux semaine après semaine. La soirée Tololos organisée par la Jet Set a été également un moment fort apprécié de tous.
C’est donc un bilan plutôt mitigé que l’on peut dresser pour cette année 2005, mais encore une fois, bravo à tous ceux qui font leur possible dans les rues et le samedi soir pour que vive le carnaval st-laurentain.
15 Février 2005 - écrit par CC


              

Commentaires

1.Posté par christian icaré le 20/03/2005 21:56
étant membre du groupe AVALANCHE qui a animé les samedis du carnaval en salle route de fatima,en 2005, je me fais le porte parole du groupe pour remercier tous les carnavaliers (hommes et surtout les FEMMES,) pour leur assiduité durant les quelques samedis suivits des jours gras.
le groupe AVALANCHE avait fait le pari de réussir le retour des soirées (parées masquées) en salle à saint laurent du maroni, résultats des courses? BRAVO...BRAVO...BRAVO à tous
AVEC LA GRACE DE DIEU nous espérons être encore là l'année prochaine en meilleure forme pour le bien de tous. merci.
souvenirs.... souvenirs ...souvenirs .... souvenirs ... souvenirs....

Nouveau commentaire :
Twitter





Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous