Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Cheung-A-Long et Le Navennec restent en prison

Les deux proches de Léon Bertrand avaient fait appel de leur placement en détention provisoire, le 1er décembre. La chambre de l'instruction a confirmé hier soir leur maintien en prison.


Cheung-A-Long et Le Navennec restent en prison
Dans le « système Bertrand » décrit par l'un des témoins clés de l'enquête, Guy Le Navennec et Richard Cheung A Long auraient actionné la « pompe à fric » . Le premier se trouvait aux manettes de la Senog (société d'économie mixte de l'Ouest guyanais), avec qui la CCOG (communauté de communes de l'ouest guyanais) aurait passé une douzaine de marchés irréguliers. Ce qu'il nie. Le second, directeur de cabinet de l'ex-secrétaire d'Etat au tourisme, était aussi chargé de collecter les fonds pour les campagnes électorales de Léon Bertrand. « Le problème, c'est que la campagne électorale durait toute l'année » , a souligné l'avocat général. L'enquête a en effet mis au jour un flux financier permanent, en espèces qui plus est.

Risques de pression et de concertation

Mais hier après-midi à la cour d'appel de Fort-de-France, la question n'était pas de juger de leur culpabilité. Les magistrats de la chambre de l'instruction devaient déterminer si oui ou non, ces deux maillons d'un système encore opaque - poursuivis pour « favoritisme, corruption passive et prise illégale d'intérêts » - devaient rester en détention provisoire ou être remis en liberté.

Me Jean Jean-Joseph, du barreau de Paris, a défendu la cause de Richard Cheung A Long. Tandis que le bâtonnier de Guadeloupe, Charles J. Nicolas, s'est exprimé pour Guy Le Navennec. Tous deux ont minimisé l'influence de leurs clients « cités une ou deux fois » dans une enquête de plusieurs centaines de pages. « Richard Cheung A Long s'est acheté une Porsche, certes. Célibataire et sans enfant à charge, il m'a confié qu'il économisait jusqu'à 7 000 euros par mois sur son salaire de directeur de cabinet. Il s'est enrichi, oui! Mais par le fruit de son travail » , a argué Me Jean-Joseph.

Même argument du côté de Guy Le Navennec : « Dans ce dossier, ce qui dérange, c'est l'argent que gagne mon client... Jusqu'à 240 000 euros par an. Mais il ne faut pas oublier que cet homme a été recruté pour liquider la Senog, à 50 000 euros par an. C'est parce qu'il a, au contraire, fait prospérer cette société qu'il a été augmenté d'année en année, grâce à ses bons résultats ».

Plus que leur train de vie, la justice semble reprocher à ces deux hommes leur proximité avec Léon Bertrand. L'un est son cousin, l'autre a épousé son ex belle-soeur. Pour éviter toute pression sur des témoins, et éloigner les risques de concertation, la cour a décidé que ces deux hommes ne passeraient pas les fêtes en famille, comme l'avaient demandé les avocats. La semaine prochaine, le recours de Léon Bertrand sera lui aussi examiné.
12 Décembre 2009 - écrit par L. M.-M. Source France-Guyane 12.12.2009


              

Commentaires

1.Posté par Contribuables Associés le 13/12/2009 18:18

LE PUBLIC ET LE PRIVE ???

ON S'INTERROGENT SUR L'INTERET PUBLIC ?!!!...


GIP - IMAZ
5, avenue Lieutenant Colonel CHANDON 97320 St Laurent-du-Maroni

ON S'INTERROGENT SUR L'INTERET PUBLIC ?!!!...


ARRETE N°738 / SGAR/BAED du 13 AVRIL 2007
portant approbation de la convention constitutive
du groupement d'intérêt Public institut du Monde Amazonien (GIP-IMAZ)

GROUPEMENT D'INTERET PUBLIC (GIP-IMAZ)
(formations / projets en direction de la biodiversité /
connaissance de la forêt amazonienne / colloques /
séminaires / congrés... voyages d'études)...

Groupement d'Intérêt Public du Monde Amazonien :
(Mairie de St Laurent-du-Maroni / CCOG / SENOG)

AVEC DES ENTREPRISES PRIVEES... Co-fondatrices...

MTI (Maroni Transport International) M. Abdellah DRISS,
AMG (Aménagement Maintenance Générale) M. François COMBELLES
Etablissement ERRICO M. Aloîs ERRICO
et Transport RINO et fils M. Robert RINO

????...

http://www.guyane.pref.gouv.fr/raa/recueil_actes/RAAavril07/_pdf/Sgarn738.pdf



2.Posté par Une personne indignée le 14/12/2009 07:50
« Richard Cheung A Long s'est acheté une Porsche, certes. Célibataire et sans enfant à charge, il m'a confié qu'il économisait jusqu'à 7 000 euros par mois sur son salaire de directeur de cabinet. Il s'est enrichi, oui! Mais par le fruit de son travail »

Doit-on rire ou pleurer des arguments de l'avocat de cet individu...Il économisait par mois 7 000 euros sur son salaire mensuel ...la belle affaire. Je voudrait bien savoir alors quel est le montant de son salaire.
Il s'est enrichi par le fruit de son travail... la belle affaire. Qu'a t il fait de concret pour bénéficier d'un salaire aussi exorbitant : quelles sont les actions ou les dossiers menés, quelles compétences a t il? quel rapport d'activité du "fruit de son travail" peut on mettre en avant pour justifier ce salaire.

Franchement je reste indignée par une situation que tout le monde connait, mais que l'on garde sous silence.

Mesdames et messieurs les agents communaux ceci explique cela : pas de matériels pour travailler, pas d'heures supplémentaires payées, pas d'augmentation de salaire même de 200 euros histoire de ne plus être au smic après des années de bons et loyaux services pour la collectivité, des primes sucrées pour les plus méritants, des jeunes diplômés sous payés...et la liste est aussi longue voire plus que la liste du Père noël depuis la nuit des temps...

Le fonds du problème il est là : quand on n'est pas dans les petits papiers des cadres A métropolitains, qu'on n'a pas de liens de parenté proche ou même les plus éloignés (l'enfant de la tatie,de la belle sœur, ou la maitresse d'un tel ou d'un tel) : alors vous savez ce qui se passe : "On est baisé !"

3.Posté par Une personne indignée le 14/12/2009 07:52
Et l'autre individu de la SENOG : le calcul est vite fait : 20 000 euros par mois. espérons que c'est employé soit aussi bien payé, dans la mesure où cette structure ne fonctionnerait pas sans ceux...

4.Posté par Happy Trigger le 15/12/2009 14:47
Les employés communaux sont grassement payés eu égard à leur productivité.

5.Posté par Sidérée le 15/12/2009 17:47
Tout bonnement scandaleux ! Plus de 7000 € à ne rien glander, sans compter les avantages en nature... sidérant ! Quand on compare le salaire du directeur de la SENOG aux cages à lapins livrées à la population (un toit, quatre façades et des chiottes à peine terminées) y'a de quoi avec les boules !!!

Qu'ils restent au frais pour méditer sur les actions. Dire que Polony est tombé pour quelques bijoux et strings offerts à ses maîtresses... Ceux-là en matière de détournement, n'étaient pas des amateurs !

Allez manifester encore comme des idiots pour des gens qui se sont enrichis sur votre dos... sombres idiots !





Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)



Partager ce site
Suivez-nous