Saint-Laurent du Maroni

Classement des bagnes de Guyane au patrimoine mondial par l’UNESCO.


Madame, Monsieur,

Classement des bagnes de Guyane au patrimoine mondial par l’UNESCO.
En 1848, l’esclavage fut aboli. Quatre ans plus tard, la loi sur la « transportation » dotait la Guyane d’une nouvelle main-d’œuvre gratuite, celle des bagnards. Désormais, les condamnés aux travaux forcés ne subiraient plus leur peine en France, dans les arsenaux portuaires ; ils seraient « transportés » hors de métropole, dans une colonie pénitentiaire, et le premier territoire choisi pour réaliser ce projet fut la Guyane. La loi sur la transportation, qui ne sera publiée qu’en 1854, poursuivait trois objectifs : débarrasser le sol français des opposants politiques et des criminels ; favoriser, à l’exemple de la colonie pénitentiaire de Botany Bay, en Australie, le développement des colonies ; enfin, offrir aux transportés qui le méritaient une chance de réinsertion.

En 1946, après cent ans de colonisation pénitentiaire, les pénitenciers de Guyane furent définitivement fermés. Près de 70 000 condamnés y avaient été broyés par la « guillotine verte », et des milliers étaient morts, des millions de francs engloutis, en vain. L’expérience se soldait par un échec total dans les deux objectifs que le bagne colonial s’était fixé : la mise en valeur de la Guyane et la réinsertion des condamnés. Les derniers bagnards regroupés aux Iles du salut, purent rejoindre la France ou leur colonie d’origine, et le dernier convoi a quitté la Guyane en 1953.

Par décret du 9 novembre 1949, Saint-Laurent-du-Maroni fut érigée en commune de plein exercice. Les bâtiments du quartier officiel appartenant à l’A.P. ont été distribués aux différentes administrations, mais les annexes ont disparu et le camp central de la transportation est tombé en ruine. Pendant plus de trente ans, la ville a tenté d’oublier son passé pénitentiaire et ces vestiges auraient été détruits sans l’intervention en 1983 d’une nouvelle équipe municipale qui a souhaité transformer en potentialités et en atouts positifs ce que les brûlures de l’histoire leur avaient légué.

Dès lors, la population de Guyane et de Saint-Laurent-du-Maroni accepte cet épisode de son histoire et considère les murs du bagne comme un patrimoine historique à préserver. Certains ont été classés parmi les monuments historiques. Aujourd’hui, le statut de ville d’art et d’histoire est acquis au travers d'un Centre d'Interprétation de l'Architecture et du patrimoine, la création d’un Centre Culturel de Rencontre est engagée et l’élaboration d’un musé du bagne est prévue, afin de conserver à Saint-Laurent-du-Maroni la mémoire de son passé de commune pénitentiaire.

Classement des bagnes de Guyane au patrimoine mondial par l’UNESCO.
Le 9 novembre 1999, sous le haut patronage du Président de la République, fut célébré le cinquantenaire de la renaissance de la commune. Et Léon Bertrand, député-maire de Saint-Laurent-du-Maroni, inaugurait cette manifestation avec ces mots :

« En ouvrant symboliquement les portes du bagne à la ville de Saint-Laurent-du-Maroni, je dédie le camp de la transportation au patrimoine de toute la Guyane. Je le dédie au patrimoine de l’Humanité. Je le dédie à celui qui nous regarde d’en haut, je le dédie à Dieu.
Que ce geste, d’aujourd’hui, soit interprété comme le passage d’une période de notre histoire, vers notre temps de maintenant et de demain.
Transition d’une période de l’histoire de la Guyane, de l’histoire de la France, de notre histoire, marquée par les atrocités et des douleurs humaines auxquelles nous tournons le dos, mais dont le souvenir doit rester dans nos mémoires pour que la vigilance de l’homme sans cesse interpellée, lui interdise de tomber à nouveau dans de telles dérives.
Transition vers une ère nouvelle, incarnée par une nouvelle génération riche et lucide de la connaissance d’un passé qui lui appartient, pour qu’elle aborde l’an 2000 du troisième millénaire avec un esprit libre, dans la tolérance, la solidarité, l’espoir et la paix. »

Ces paroles sont motivations pour tous ceux, qui épris de liberté, qui luttent contre l’aliénation de l’homme, souhaitent que les générations futures n’oublient pas cette période noire et tragique qui a entaché l’histoire de la Guyane et de la France. Accepter son passé permet toutefois une meilleure compréhension du présent et de préparer l’avenir de manière plus sereine.

Classement des bagnes de Guyane au patrimoine mondial par l’UNESCO.
Alors à l’approche du 21 février 2008, 150ème anniversaire de la création du pénitencier agricole de Saint-Laurent-du-Maroni, il paraît opportun de vouloir protéger ce patrimoine. Dans cette intention, il est nécessaire d’engager une réflexion, large et approfondie sur les bagnes de Guyane, permettant de les qualifier comme valeur universelle et exceptionnelle, susceptible de leur conférer une appartenance au patrimoine commun de l’humanité.

Donc, comme l’UNESCO développe le premier instrument juridique international visant à protéger ces patrimoines, il est décidé de proposer à son jury international un projet opérationnel de sauvegarde. En conséquence, la Commune de Saint-Laurent-du-Maroni a confié à l’agence Image Plus la coordination de cette opération.

Ainsi, compte tenu de votre travail sur le sujet ou de l’expertise que vous détenez sur l’histoire des bagnes de Guyane, nous avons l’honneur de solliciter votre analyse et votre soutien sur ce projet.

De ce fait, nous vous saurions gré de recevoir une correspondance soulignant votre approbation avec les argumentaires que vous jugez opportuns et appropriés afin de convaincre les membres de la commission internationale de l’UNESCO. Cette lettre nous permettra de construire un dossier cohérant qui sera porté devant cette haute institution par une commission « ad hoc » dans le courant de l’année 2007. De plus, nous vous demandons de bien vouloir nous joindre une photo récente ainsi que votre biographie, nécessaires à la réalisation de l’annuaire des autorités qui soutiennent cette initiative, ainsi que votre adresse « e-mail » pour vous informer de l’avancement de ces travaux que vous pouvez suivre, par ailleurs, sur notre site internet : www.imageplus.name , dans une rubrique qui leur est dédiée.

Avec l’espoir de votre entière compréhension, nous demeurons à votre disposition pour toute information complémentaire, en vous priant d’agréer, Madame, Monsieur, nos sincères et chaleureux remerciements avec l’expression de notre considération distinguée.
1 Août 2006 - écrit par image.plus@wanadoo.fr


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Bouchouata le 22/04/2009 13:20
Je me suis effacé un peu. Depuis, je constate que tout a changé sur ce site. C'est une très bonne chose. Au fait, il y a eu classement des bagnes de Guayne ou pas encore ?

50.Posté par zitouni le 19/04/2009 15:50
POUR JOE
bonjour joe. pourriez vous me donner le nom de famille de votre grand père maternel pour des recherche en ALGERIE; je recherche un membre de ma famillle sous le nom de FIZAZI prénom YOUCEF déporté dans les années 30. de rochambeau (le thélagh, sidi bel abbes, Algérie)
reponse seulement sur mon adresse : zitouni84@hotmail.fr
je vous remercie d'avance.

49.Posté par Dany le 03/11/2008 19:00
Pr Joe, possiibilité s'adresser au ANOM à Aix en Provence, dans les bOuches du Rhone,France.

48.Posté par JOE le 06/10/2008 20:29
SALUT,
mon grand pere paternal a etait deporterD'algerie vers cayenne durant les annees 1923?
OU EST QUE JE PEUX TROUVER DES TRACES
MERCI INFINIMENT
JOE , singapore

47.Posté par le molaire evelyne le 23/01/2008 15:14
je cheche des renseignements sur guillaume le molaire envoyé au
bagne janvier 1920 merci

46.Posté par Flotat dominique le 11/01/2008 07:13
je suis descendant de bagnard en NC, que sont devenus les enfants petits enfants de bagnard en guyane, est ce que cette filiation se vit normalement de façon apaisée. Que sont devenus les barrières sociales entre les différentes communautés, est ce que les bagnards se sont considéré comme esclaves?
merci à vous.

45.Posté par t1t1 le 15/09/2007 16:12
allons allons, vous êtes trop intelligent pour feindre de ne pas avoir compris voire de renvoyer le texte a du charabia...et puis de deux choses l'une, ou vous faites dans le comunautarisme / ethnicisme et dans ce cas vous échanger vos idées dans vos médias spécialisés, ou alors vous acceptez ce site ouvert à tous, et dans ce cas vous tolérez la contraction en évitant ce type de commentaires "Tu es mal placé pour nous comprendre nous Méghrébins, en général et Algériens en particulier. Alors, de grace, garde tes commentaire pour toi, nous n'avons pas besoins de leçons"

44.Posté par bouchouata le 29/08/2007 12:48
Mr, Tf 1 OU t1t1,
Je n'ai rien compris à ton charabia. Tu es mal placé pour nous comprendre nous Méghrébins, en général et Algériens en particulier. Alors, de grace, garde tes commentaire pour toi, nous n'avons pas besoins de leçons. Nous savons ce que nous sommes et ce que nous voulons.

43.Posté par t1t1 le 30/05/2007 14:35
aux bons soins de Mr Bouchouata
Je ne peux m'empêcher d'opposer vos propos dityrambiques du 21/8/2006:

"Je réside en Algérie, je suis chez moi dans mon pays qui jouit d'une concorde civile + une concorde nationale + une embéllie economique + une entente sociale + une entente politique + une réforme de l'Etat + une production industrielle de pointe + une industrie agro-alimentaire + une diminution du taux de chômage + une réalisation d'auto-routes + une réalisation de barrages + une acquisition de materiel sophistiqué dans tous les domaines + une modernisation dans tous les domaine = l'Algérie, puissance économique et puissance militaire régionale. Khams Fi Ouyoune-El-Hassad et El-Hamdoulillah, mon salaire a été augmenté et comme dit mon frère Omar du Pas de Calais que dessu et que je salue, Vive l'Algérie et Vive le Président Bouteflika, que Dieu le protège et le préserve du mauvais oeil comme le tien"

de ceux du journal Marianne du 26 mai 2007qui titre l'Algérie: l'agonie du système Bouteflika, on y lit notamment:

" au terme d'une guerre au terrorisme qui a fait 200 000 morts, la politique n'a produit ni logements, ni jobs, ni lendemains Les statistiques tombent, implacables: à Constantine, 75% des jeunes dilômés ne trouvent pas de travail Le revenu moyen est de 120 euros, il faut avancer un an de loyer pour trouver un appartement...."

alors quid de ce que vous nous avez décrit?

42.Posté par AMAROUCHE Larbi dit Ahmed Salah le 05/05/2007 03:46
Je vous remercie pour cet envoi.

41.Posté par AMAROUCHE Larbi dit Ahmed Salah le 05/05/2007 03:43
Bonjour !

Cité par l'écrivain Hubert Nyssen, Berque dit : "Il n' y a pas un jour où le colonisé, ne cherche un jour d'être à la place du colon..." A méditer.

L'on dénonce l'exploitation de l'homme par l'homme par ci, et on la pratique par là...Parler de législature c'est bon. Transgrésser les normes et les procédures, est-ce-c'est mieux ?

Alditas

40.Posté par cinar le 31/01/2007 12:19
Bah jaiime biien ce siite mOiib[


CLiiKER C'ETS PAS SÔRCiiER

39.Posté par Bouchouata le 06/01/2007 12:29
Vérifier la date de mon dernier message et vous verrez qu'on a fermé la parenthèse sur la question. Quant à votre analyse. Personne n'a demandé votre avis. De plus vous êtes mal placé pour nous donner des leçons de morale que vous soyez fille d'anciens esclave ou pas, c'est votre problème. Ce n'est pas le notre. Nous, notre père, a été injustement déporté point final. On ne demande rien. Vous, vous vivez en Guyane vous êtes heureuse, parceque vous êtes chez-vous, c'est bien. Nous par contre, on ne demande rien à la Guyane ni à la France. On vit aussi, chez nous en Algérie, on est bien, nous aimons notre Algérie et nous n'avons pas l'intention de la quitter et nous aimons aussi, notre ville natale de Saint-Laurent sauf que, nous avons donné un simple avis sur l'article ni plus ni moins alors de grace, arrêter de nous insulter et de nous acculer avec des reproches, nous n'avons pas demandé à venir au monde à Saint-Laurent et de surcroit, enfants et petits enfants de déportés, de relégués ou de Bagnards, pour nous Algériens, c'est kif kif. SVP ça suffit.

38.Posté par nn le 05/12/2006 09:50
franchement votre débat commence à me casser les.... je suis sure que là tout le monde tourne à l'hypocrisie! C'est bon nous aussi on porte un fardot sur notre dos mais on se plaint pas! Quant on parle de Guyane: ça y est Guyane=Bagne... j'avoue que ce n'était que ça avant!! maintenant ça à changé... Tiens moi aussi je peux dire je suis fille d'anciens esclaves mais non je le garde pour moi... Y a pas à se plaindre! De toute façon on pourra se disputer comme on voudra ça ne changera rien à ce qui s'est passé... De plus le passé à fait notre richesse!! Et j'AIME MA GUYANE DE TOUT MON COEUR!! On pourra dire tout ce qu'on veut deçu je ne changerai pa d'opinion.

37.Posté par Djamel le 18/09/2006 12:26
Bonjour Djilali,Bonjour Madame,
Bien sur, lorsque je parle de Monsieur feu Gadouri Pére, il va s'en dire que c'est de tout ces prauvres malheureux, qui ont étés déraçinés, expatriés etc... que je parle .
Si classement il devait y avoir lieu, alors il faut qu'il se fasse au meme titre que ceux des camps nazis d'Auschwitz, Dachau .Les camps de l'horreur.
Car les bagnes étaient des camps de l'infamie , la honte de la France.
Malheureusement pour elle, il y a l'histoire, et elle ne peut en aucun cas s'y dérober.
Pour ce qui est des indeminisations, c'est en premier lieu, moral. De ce fait ca sera une réhabilitation pour la mémoire de ces malheureux.
J'ai vus le document de Said Oulmi, et je vous pries de croire que j'ai été touché de voir les descendants de nos valheureux combatants en nouvelle caledonie, sans riens; que les souvenirs de leur parents, ils ne connaissent meme pas leur pays l'Algerie.
Amicalement.

36.Posté par Bouchouata le 17/09/2006 17:38
Bonjour Djamel,
Du fond du coeur, je te remercie pour ton soutient, je savais qu'il y a sur cette terre des enfants de leurs Pères comme on dit chez nous. Mille merci mon frère. Nous ici, en Algérie, on mène une vie magnifique, je n'ai pas à mentir. C'est la vérité. El-Hamdouallah. Moi et mon épouse Amina, on a besoin de rien sauf, une réhabilitation de tous les bagnards qui ont l'objet d'une injustice coloniale avant toutes opérations de classement des bagnes au patrimoine mondial par l'UNESCO. Moi et mon épouse, on n'a pas demandé que cette réhabilitation doit concerner uniquement notre père et beau-père, non et loin de là, mais tous les bagnards, je dis biens tous les bagnards qui ont été injustement déportés de leur pays.

Djamel, tu as constaté à travers les commentaires de certains, qu'on dérange par nos écrits. Néanmoins, cela ne me décourage pas au contraire, je suis plus motivé à aller de l'avant on ignorant leurs insultes et leur méconnaissance de l'histoire de mon pays, de sa Révolution du 1er Novembre 1954, de toutes les Révolutions qui l'ont précédé, de ses Moudjahidines, de ses Chouhadas de tous ses Hommes qui grace à eux et à elles on est au top niveau sur tous les plans, je dis ça chauvinisme quelconque.
je te le promets Djamel, que j'irai jusqu'au bout, je vais écrire au Drecteur Général de l'UNESCO, au Secrétaire Général de l'ONU, au Secrétaire Général de la Ligue Arabe, au Président de la commission de l'Unité Africaine, au Président de la Commission de l'Union Européenne, au Président de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme, au Président de la Cour Européenne des Droits de l'Homme et enfin, à Monsieur le Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA et Monsieur le Président de la République Française, Monsieur Jacques CHIRAC. Non pas pour leur demander d'indemniser mon épouse, mais pour l'aider à faire la lumière sur tous les bagnards déportés injustement de leur pays notamment, les bagnards Algériens, et ce, avant de précéder au classement des bagnes considérés au patrimoine mondial par l'UNESCO. Après tout, s'il n' y avait pas de Bagards, il n'y aurait pas de bagnes
Aidez-nous SVP, allertez la presse Algérienne et Internationale? Mille mercis Djamel. Signé Djillali BOUCHOUATA Epoux de Amina GA

35.Posté par Djamel le 15/09/2006 04:14
Bonjour Amina la grande dame, et Djilali Bouchouata,
Je madresse à vos détracteurs:
L'histoire ne s'invente pas, elle se crée dans le temps, et est irréversible.
Aux nostalgiques du colonialisme, le "temps des colonies" et bel et bien révolus, ne vous en déplaise. Les colonisateurs ont laissés des cicatrices encore béantes dans les mémoires des anciens colonisés, déportés, déracinés de leurs patries. Seulement voila, ils ont laissés des traces, des descendants à qui ils ont tout dit de leur histoire, de Notre histoire de nos origines, de leur combat.
Je considére Monsieur feu Gadouri Pére comme un des premier Combatant pour l'indépendance de l'Algérie, envers le colonialisme . Comme tant d'autres de ses compatriotes, il en a payé le prix fort: la déportation hors de son pays. Sa fille a le droit de s'insurger, elle est la Fille de son Pere, elle ne se laisse pas faire tout comme lui, elle est en droit de demander des comptes, réparations , réabilitations etc....
C'est pourquoi je la soutient dans sa démarche. Elle ne mérite que du respect.
Pour Amina.
Votre combat dérange, la vérité blesse.
Ne baissez pas les bras, allez jusqu'au bout de votre démarche.
FAIRE ET LAISSER BRAIRE.
Salutations à Djilali.
Amicalements.

34.Posté par BOUCHOUATA le 06/09/2006 16:59
Mais ma parole, vous etes tous contre moi. Qu'est ce que je vous ai fais ? C'est tout ce que vous avez trouvé comme remarque Monsieur Haddock44 ? Dans les autres commentaires, vous n'avez rien trouvé comme propos insultant à mon égard et à l'égard de mon épouse ? Je pense que vous etes injutse envers moi. J'ai meme l'impression, que par nos écrits, on dérange dans cette histoire. Hélas, je n'y peux rien. Je n'ai pas réussi, à rallier à ma cause d'autre personnes et pour éclairer votre lanterne, je n'ai jamais à jamais aimer les méthodes staliniennes. Je ne vous demande rien ni à personne sauf, comprendre la détresse de mon épouse dont le père est un ancien déporté et c'est les autres qui ont commencé par les insultes. Mettez-vous à ma place. C'est tout ce que je vous demande. Cependant, vous marquez un point, je reconnais que vous avez entièrement raison lorsque vous dites : Pourquoi tant de haine échangée dans ce poste par des contradicteurs originaires de la meme zone Afrique du Nord.
Encore une fois, vous avez raison, mais, lisez le commentaires des autres contradicteurs et vous comprendrez certainement ma réaction et celle de mon épouse. Ne me jugez pas trops vite SVP. C'est qui ont commencé à se verser dans les insultes et d'ouvrir un autre débat qui n'a rien à voir avec l'article en question. Lisez leurs commentaires, faite la comparaison et si vous constatez que c'est moi, le haineux, je vous le jure, parole d'honneur, que j'arreterai tout ce que j'ai commencé comme recherches sur les causes réelles de la déportation de mon beau père, ni meme, à faire des commentaires. Je m'attendais à un soutien de la part des autres frères et non pas des insultes.

33.Posté par haddock44 le 05/09/2006 14:44
...pourquoi tant de haines...car enfin si nous sommes tous d'accord pour reconnaitre que la transportation tant des français de souche et à fortiori d'hommes ou de femmes issus de territoires sous autorité "colonialiste" fut un véritable drame, pourquoi tant de haines échangées dans ce post...par des contradicteurs originaires de la même zone nord afrique.

- J'observe que dans le débat certains modèrent leurs propos, jamais agressifs ni insultants, restant courtois mais fermes dans leurs convictions, autant certains autres ne concoivent la réplique qu'en essayant d'instruire des procès à charge de type "néo-staliniens", invoquant même des recours d'un autre âge... " Si vous n'arrêterez vos insultes et vos propos envers mon pays, je serais dans l'obligation impérative d'allerter les autorités de mon poays via sa presse nationale et parmis elle, la plus virulente".

- merci donc à chacun de se rappeler que nous échangeons sur la "toile", par définition mondiale, preuve en est par l'extême éloignement des intervenants, et essayons de raison garder.

32.Posté par cm le 26/08/2006 04:27
un enorme grand bonjour à tous , frères et soeurs de n.calédonie que je ne connais pas,algériens, marocains,tunisiens et africains ,et tous les déportés ces années noires. Je ne veux pas rentrer dans le débat de certains ,mais seulement leurs dires que certainement que l'on peut construire sans propos insultant ou provocateur à l'égard de personne,-en se respectant mutuellement ,que normalement tu devriez recpecter ce site qui n'est d'ailleurs la propriété de personne, --Mais le lien qui pourrait un jour vous rapprocher les uns aux autres,--SINON QUITTEZ LE ! merci amis et courage à toutes et tous .(un grand bravo au créateur de ce site)

1 2 3






Facebook

Les annonces

Vente (118)

Divers (18)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube