Saint-Laurent du Maroni

Communiqué de presse Président du CA du Parc amazonien de Guyane


Suite à la démission du Maire de Saint-Elie, M. Charles Ringuet, du Conseil d’administration du Parc amazonien de Guyane et suite aux différents commentaires relayés par la presse sur le fonctionnement de établissement public du Parc national, le Président du Parc amazonien de Guyane, Hermann Charlotte, réagit et tient à faire le point sur cette actualité.

1/ Démission de Charles Ringuet, Maire de Saint-Elie

Par courrier reçu le 29 avril 2013, M. Charles Ringuet, Maire de Saint-Elie, m’a fait part de sa démission de son poste d’administrateur du Parc amazonien de Guyane (PAG). Je prends acte de sa décision, la respecte, mais regrette qu’une autre voie n’ait pu être trouvée. Je rappelle toutefois que la commune reste membre de droit du conseil d’administration du PAG et qu’il appartient donc au conseil municipal de Saint-Elie de nommer un nouveau représentant.

2/ Le Parc amazonien de Guyane et ses attributions

Je tiens à préciser, s’il en était encore besoin, que le Parc amazonien de Guyane (PAG) ne s’immisce pas dans la gestion des affaires communales et ne se substitue pas aux communes. Il n’y a d’ailleurs aucun transfert de compétences des communes au PAG. En revanche, dans le cadre de ses missions de développement durable prévues par la réforme de 2006 de la loi sur les parcs nationaux et par son décret
de création, le PAG peut accompagner, financièrement et techniquement, les municipalités sur des projets. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la charte qui a reçu l’aval du conseil d’administration le 18 avril dernier et dont le choix d’y adhérer ou non reviendra aux communes au cours du second semestre 2013.

3/ Le fonctionnement du conseil d’administration

Je souhaite apporter un éclairage sur le fonctionnement du conseil d’administration (CA) du Parc amazonien de Guyane (PAG). Dans la mesure du possible, le PAG met tout en oeuvre pour faciliter la participation des administrateurs aux séances du CA qui se déroulent à Rémire-Montjoly, afin que l’équilibre des voix soit respecté. Le PAG prend en charge les déplacements des membres bénévoles du CA venant des territoires comme les représentants des chefs coutumiers, les élus locaux et autres représentants du territoire. Cette prise en charge comprend le transport (pirogue, avion, hélicoptère…), l’hébergement et la restauration. Les ordres du jour sont validés en bureau de CA et les dossiers sont transmis 2 semaines avant la séance. Le PAG se rend disponible pour tout administrateur qui souhaite des explications sur les dossiers transmis.

4/ Conclusion


Pour conclure, je souhaite que les bonnes volontés s’unissent et se mettent au travail pour développer la Guyane, dans le respect des attributions de chacun. Et les agents du PAG aspirent à mener à bien leurs missions aux côtés des partenaires de l’établissement, des élus, des chefs coutumiers et des habitants du territoire, et ce en toute sérénité et pour l’intérêt général.

Hermann Charlotte
Président du conseil d’administration
du Parc amazonien de Guyane
Maire de la commune de Saül
7 Mai 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (70)

Divers (14)

Immobilier (40)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube