Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Création d’un Groupe d’Intervention Régional (GIR)


Dans le cadre de la lutte contre l’économie souterraine et les différentes formes de délinquance qui l’accompagnent, l’Etat a souhaité la mise en place d’un groupe d’intervention régional (GIR).
Cette création a été annoncée par le ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire lors de sa visite en Guyane pour rendre hommage au policier tué en service en avril 2006.

Ce projet porté par le préfet et le procureur de la République a mobilisé de nombreux services et a aujourd’hui abouti.

La signature de la décision portant création du GIR de Guyane par le préfet, le procureur de la République, le trésorier payeur général et le directeur des services fiscaux interviendra le vendredi 13 octobre 2006 à 9 heures, dans les locaux du GIR :
Caserne de gendarmerie Chaton
2 avenue Pasteur – petit Chalet
9 Octobre 2006 - écrit par Préfecture de la Guyane


              

Commentaires

1.Posté par rico le 15/10/2006 18:30
tout d'abord je voudrais savoir les missions principales du GIR.
Ensuite est ce que les fonctionnaires guyanais pourront l'intégrer?
Ou sera leur base? En métropole ou en Guyane?

2.Posté par nico le 16/10/2006 13:54
J'espére que les agents du GIR lauront l es pouvoirs indispensables pour accomplir leurs missions et,en cas de coups durs pouvoir compter sur le soutien de la population de de la VH.
Surtout eviter la guerre des services pour avoir de bons etrapides résultats.
Sous l'autorité du Préfet base et commandement en Guyane.

3.Posté par marie f le 21/10/2006 15:27
Un GIR en Guyane. Bravo. Est ce un poste accessible aux ' locaux' ou est de nouveau un poste à prime?
En tout état de cause c'est une bonne chose si les pouvoirs sont concentrés sur place et si cela peut servir à lutter contre les nouvelles formes de dissimulation.


Suivez-nous