Saint-Laurent du Maroni

De l'accès des jeunes aux droits sociaux à la DJSCS


De l'accès des jeunes aux droits sociaux à la DJSCS
La question de l'accès aux droits est d'une actualité brûlante : Les droits des enfants, les droits des femmes, l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, et plus généralement les droits de l'Homme rappelés en ce 10 décembre 2012.

Le respect des droits fait partie des préoccupations prioritaires de la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, c’est pourquoi, elle choisit de partager aujourd’hui, sa réflexion sur l'accès des jeunes aux droits sociaux dans le contexte local très marqué par une situation économique et sociale fragile, sur un vaste territoire qui n'a pas encore réussi la liaison routière entre toutes ses communes.

Si l'on peut se réjouir de l'autonomie acquise par la majorité des jeunes à l'issue de leurs études et souvent grâce aux prestations familiales, aides au logement...et même, de manière ponctuelle aux emplois aidés, force est de constater l'inégalité d'accès à ces droits.

Nos jeunes sont trop nombreux à être exposés à des parcours scolaires inachevés, à l'illettrisme, à la précarité, au chômage, aux conduites déviantes et ces cheminements chaotiques sont aggravés selon le lieu de vie géographique ou l’origine sociale. La nécessité d'établir une égalité de traitement pour ces jeunes, la volonté de ne laisser personne sur le bord du chemin, le devoir de garantir une équité territoriale, exigent la recherche collective d'actions nouvelles, d'autant plus que le sentiment d’abandon ou d’exclusion peut nourrir des actes de violence envers la société.

Dès lors, l’objectif de développer une meilleure connaissance des aides permettant de satisfaire les besoins primaires, le raccrochage aux études, l’accès à une formation qualifiante ou à un parcours conduisant à un emploi doit se traduire en actes concret pour tous et partout.

L'accès aux droits sociaux devrait faire partie des informations et enseignements prioritaires offert à tous les jeunes, quels qu’ils soient notamment dans les points d’information jeunesse (PIJ), les accueils collectifs de mineurs et les établissements scolaires.

Il convient de lutter pour une réelle égalité d’accès aux droits dans le cadre d’un projet territorial de politique publique plus ambitieuse pour la cohésion sociale par l’insertion sociale et professionnelle.
La DJSCS confortera son soutien aux associations porteuses de ces projets de cohésion sociale car elles sont nombreuses à effectuer un parcours du combattant pour réussir leurs missions bénévoles.

C’est au prix d’un gros effort d’action collective que l’on pourra travailler à la réalisation de la cohésion sociale en sachant que cet objectif doit reposer sur la volonté de tous : État, collectivité, associations et investissement personnel de chacun.

Sonia FRANCIUS
7 Décembre 2012 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube