Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

De nouveaux volontaires pour éteindre les feux

Pour la deuxième fois, la campagne de recrutement des jeunes sapeurs pompiers s'est déroulée à Saint-Laurent. Parmi les 11 candidats, 6 ont été retenus. Au bout des 4 années de formation initiale, ces jeunes passeront le brevet national des jeunes sapeurs


De nouveaux volontaires pour éteindre les feux
Pour la deuxième fois, des jeunes de 13 ans passent le concours de sapeur pompier. Ils étaient 11 au départ et seulement 6 ont été retenus. Le concours se déroule sur trois niveaux : un premier test d'aptitude physique, un deuxième sur l'écrit et le dernier s'appuie sur l'oral. Ces six jeunes vont devoir suivent une formation initiale sur 4 ans avant de postuler pour devenir sapeur pompier. En revanche, ces années de formation sont bonifiées, c'est à dire qu'ils cumulent des points supplémentaires pour l'examen final du brevet national des jeunes sapeurs pompiers. C'est donc chaque année au mois de juillet que s'effectue la campagne de recrutement auprès de filles et de garçons de treize ans. Ce dispositif qui existe en Métropole depuis longtemps n'est arrivé en Guyane qu'en 1999. Dans l'Ouest, les 6 jeunes recrutés l'année dernière sont en formation. Deux jours de la semaine leur sont réservés pour aller à l’école, leur permettant ainsi de poursuivre leur scolarité. Dans ce département, ce métier est encore méconnu et le manque de pompiers se ressent. "On a besoin de sapeurs pompiers volontaires dans notre département car au cours des interventions rapides, on constate que l'effectif n'est pas suffisant" explique le major KAYAMARE de Cayenne. Pour toucher les jeunes, des campagnes de sensibilisation sont organisées dans les écoles " Pour susciter les vocations, nous menons des opérations de sensibilisation dans les écoles afin de montrer aux jeunes comment ils peuvent sauver des vies" ,ajoute t-elle. Il faut savoir que dans ce métier il existe d'autres fonctions et au terme de la formation une orientation peut être envisagée vers ces diverses fonctions.
"Certes, il existe un large choix de métiers dans la formation de sapeurs pompiers. Après le certificat, il est possible de choisir autre chose que le métier de pompier, par exemple mécanicien, conducteur d'engins, beaucoup de spécialités tournent autour de cette filière", termine le major. Au bout de quatre ans de formation, ces derniers recrutés, encadrés par les animateurs des jeunes sapeurs pompiers, rejoindront s'ils le souhaitent l'équipe des grands.
19 Octobre 2003 - écrit par Rédaction


              




Les annonces

Vente (90)

Divers (54)

Immobilier (43)



Partager ce site
Suivez-nous