Saint-Laurent du Maroni

Dernier communiqué de presse de l'ARS de Guyane concernant le chikungunya


Le nombre de personnes atteintes par le chikungunya continue à augmenter en Guyane.

A ce jour, 24 cas ont été confirmés et 2 autres cas sont considérés comme probables biologiquement.

Sur ces 26 cas, 9 concernent des personnes de retour des Antilles, et les 17 autres personnes se sont contaminées en Guyane. Parmi celles-ci, 16 l’ont été sur Kourou et une sur Macouria.

Il est donc très important de rester vigilant en Guyane pour éviter l’épidémie !

LA LUTTE CONTRE LE CHIKUNGUNYA EST L’AFFAIRE DE CHACUN !

L’Agence Régionale de Santé rappelle que les symptômes caractéristiques de la maladie sont :

- une fièvre élevée d’apparition brutale,
- des douleurs articulaires qui peuvent être intenses et prédominantes aux extrémités des membres (chevilles, poignets, doigts),
- des maux de tête,
- des courbatures.

Des formes graves de chikungunya peuvent être observées et la maladie peut aussi évoluer vers une forme chronique marquée par des douleurs articulaires persistantes et incapacitantes.


Dès l’apparition d’une fièvre élevée, il est impératif de consulter rapidement un médecin et prendre des mesures appropriées pour éviter de se faire piquer par des moustiques, notamment en journée (utilisez des répulsifs, portez des vêtements longs et dormez sous moustiquaire).

Il est impératif également de détruire les gites larvaires présents à votre domicile et dans votre environnement, et éviter leur réapparition : vases, gouttières, pneus, déchets,…

VOUS PROTÉGER DES PIQURES DE MOUSTIQUE C’EST PROTÉGER VOTRE ENTOURAGE : LE MOUSTIQUE TRANSMET LA MALADIE APRÈS AVOIR PIQUE UNE PERSONNE DÉJÀ MALADE.
13 Mars 2014 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (36)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube