Saint-Laurent du Maroni

Deuxième édition du concours d’orthographe « La Dictée de l’Ouest » à la Mairie de Saint Laurent du Maroni.

Une quarantaine d’élèves de 6° se sont retrouvés à la salle Andrée Surlemont vendredi dernier pour s’opposer dans un concours d’orthographe, « La Dictée de l’Ouest ». Une manifestation organisée cette année par le collège Eugénie TELL EBOUE et parrainée par deux personnalités : M. Elie STEPHENSON, l’écrivain guyanais et M. DRUMEAUX, IA – IPR de Lettres.


Deuxième édition du concours d’orthographe « La Dictée de l’Ouest » à la Mairie de Saint Laurent du Maroni.
L’ambiance était fébrile vendredi après-midi devant la salle Andrée Surlemont, à la mairie de Saint Laurent. Une quarantaine d’élèves de 6°, accompagnés par des professeurs de français et des parents, s’étaient réunis pour participer à l’évènement. Cinq établissements de l’Ouest guyanais avaient délégué leurs meilleurs élèves de 6° en orthographe : le collège Paul JEAN – LOUIS, le collège Saint Laurent V, et le collège E. TELL EBOUE pour Saint Laurent, le collège Léo OTHILY de Mana et le collège de Javouhey.
Lancée l’an dernier par le collège Paul JEAN –LOUIS, la manifestation a été de nouveau un succès car elle a pu réunir, pour un évènement éducatif et culturel, la jeunesse de l’Ouest guyanais.
Le cadre de la salle Andrée Surlemont se prêtait magnifiquement à la solennité de l’évènement, et les élèves, déjà impressionnés par l’épreuve, se sont rapidement sentis à l’aise dans les fauteuils en cuir noir de la salle. Concentrés et appliqués, les concurrents ont soigneusement composé ; le texte de la dictée, choisi par M. Drumeaux, Inspecteur de Lettres, était tiré d’un conte de l’écrivain russe Léon Tolstoï, « Les trois questions », dans Contes populaires. Un texte chargé d’une morale utile à ces jeunes talents dont la route est encore longue : « Le moment le plus important, c’est le moment présent, car ce n’est qu’à ce moment-là que nous avons le pouvoir de choisir ».

Deuxième édition du concours d’orthographe « La Dictée de l’Ouest » à la Mairie de Saint Laurent du Maroni.
Après une dernière relecture, les enfants rendaient leurs copies. Suivait un entretien chaleureux avec l’écrivain Elie Stephenson, auteur notamment du recueil de poèmes Paysages négro – indiens, aux enfants de Guyane, 1997. Le poète qui se prend à espérer dans Rêverie :« Quand bâtirons-nous
Le peuple victorieux
Et que sur nos genoux
Le livre des aïeux
Fera briller nos yeux
D’un éclat merveilleux»,
est-il un peu plus confiant devant ces enfants guyanais qui partagent, heureux, un goûter et la connaissance?

Une rencontre chargée d’émotions entre cet homme engagé depuis longtemps pour son pays et cette jeunesse. Après de vifs applaudissements, tout le monde s’est retrouvé autour d’un bon goûter préparé par les élèves des classes de SEGPA du collège Tell Eboué et leur professeur, Mme Merlin.
Arriva le moment le plus attendu de la manifestation, l’annonce du Palmarès :

1° ALEXANDRE Melissa (E. Tell Eboué)
2° ROGIER Jessica (E. Tell Eboué)
3° CHARLES Gertrude (Saint Laurent V)
4° GAQUIERE Thomas (E. Tell Eboué)
5° SONNY Rosy (Saint Laurent V)
6° YANG Johnny (Javouhey)
7° PIERRE Edna (Saint Laurent V)
8° ALEXANDRE Amour (Saint Laurent V)
9° AGESILAS Laetitia (Léo Othily)
10° AKOBE Tifany (Paul Jean-Louis)

Les notes furent très bonnes avec 17 sur 20 pour la première lauréate. Les dix premiers élèves furent récompensés par de beaux livres, grâce à la générosité de Mademoiselle Peslier Judith, propriétaire de la librairie Le Toucan. Chaque participant reçut en outre un diplôme en souvenir de cette belle journée.
Chacun est donc reparti satisfait de cette rencontre placée sous le signe de l’excellence et de l’amitié.
Félicitons donc toutes les personnes impliquées dans cette aventure : les élèves, les deux parrains, M. Drumeaux et M. Stephenson, les enseignants, la municipalité, la librairie Le Toucan et le collège E. Tell Eboué, organisateur de la manifestation pour l’édition 2007.
Souhaitons que l’aventure continue l’an prochain pour une 3° édition.


Deuxième édition du concours d’orthographe « La Dictée de l’Ouest » à la Mairie de Saint Laurent du Maroni.
TEXTE DE LA DICTEE
Les trois questions

Un roi est venu poser trois questions à un homme sage qui vit seul dans la forêt.

L’ermite était dehors… Il semait des graines de légumes. Le roi alla vers lui et dit :
« Sage ermite, je te le demande pour la dernière fois, s’il te plaît, de répondre à mes questions ! »
« Mais les réponses à tes questions tu les as déjà obtenues !…..
Alors n’oublie jamais cela. Le moment le plus important, c’est le moment présent, car ce n’est qu’à ce moment-là que nous avons le pouvoir de choisir. Et l’être humain le plus important, c’est celui que nous rencontrons à cet instant-là, car personne ne peut savoir si quelqu’un d’autre s’occupera de lui. Et l’action la plus importante, c’est d’être bon avec lui, car ce n’est que pour cela que l’homme est sur terre. »
Léon Tolstoï, « Les trois questions », dans Contes populaires.

Agrandissement_des_Participants.JPG Agrandissement_des_Participants.JPG  (2.86 Mo)

25 Juin 2007 - écrit par C. M


              

Commentaires

1.Posté par mj976 le 27/06/2007 15:15
Merci Cedric ....

2.Posté par Sarah Maca le 01/07/2007 12:19
La dictée au concours d'entrée de la gendarmerie était la suivante : "Des poules s'étaient enfuies du poulailler dès qu'on avait ouvert la porte..." Epreuve difficle pour le cerveau de la maréchaussée qui en majorité avait écrit : " ...des cons avaient ouvert la porte..." Dur dur d'être gendarme.

3.Posté par Yallyves le 02/07/2007 23:03
vous avez pris une photo de moi alors que je ne voulais prendre aucune photo lol bien la photo la 1ère photo







Facebook

Les annonces

Vente (117)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube