Saint-Laurent du Maroni

Disparition de 2 personnes aux Chutes Voltaire


Communiqué de la préfecture :

Les Chutes Voltaire
Les Chutes Voltaire
Un accident est survenu jeudi 2 novembre 2006 dans l’après midi au sein d’un groupe de randonneurs, sur un site touristique à 3 heures de marche de l’auberge des chutes Voltaire dans la région du Haut Maroni.
2 hommes de 27 ans sont tombés dans une cavité ; ils ont été emportés par le courant et sont toujours portés disparus.
L’alerte a été donnée à 17h40 au SAMU qui a prévenu le Centre de traitement des appels téléphoniques de Cayenne à 17h44.

Les secours partis de Saint Laurent du Maroni, composés d’un médecin et de 10 sapeurs pompiers dont 3 grimpeurs, sont arrivés jeudi soir après la tombée de la nuit au camp Voltaire.

Les risques d’égarement étant importants de nuit par un petit layon pour parvenir à la 2ème chute, ils bivouaquent à la première chute. Après un départ à 6h15, ils arrivent sur le site de l’accident vendredi 3 novembre à 10h15.

Les pompiers estiment que la cavité est suffisamment large pour y descendre et tenter un sauvetage. Ils demandent des renforts en spécialistes grimpeurs et en matériel. Un posé d’hélicoptère sur site ne peut être envisagé mais uniquement un hélitreuillage éventuel.

Le seul hélicoptère disponible a été réquisitionné par le préfet de zone et a acheminé en début d’après midi, des secours médicaux complémentaires ainsi que du matériel pour les pompiers et une station IMMARSAT.

Sur place, ils ont constaté que les deux personnes étaient tombées dans une cavité qui se prolonge par un siphon à environ 8 mètres de profondeur et ont disparues derrière le siphon.

Le médecin directeur du SAMU considère que dans ces conditions les chances de survie sont extrêmement limitées.

Des recherches sont actuellement effectuées aux alentours dans la forêt et se poursuivront dans la journée de demain.

Site touristique des chutes Voltaire
Site touristique des chutes Voltaire
COMMUNIQUÉ DE L'OFFICE DE TOURISME
Faisant suite au communiqué de la Préfecture, et aux nombreuses questions nous étant parvenues, l'Office de Tourisme de St Laurent du Maroni précise, pour éviter toute confusion, que le site concerné par ce dramatique accident est dénommé "Chutes du Vieux Broussard" (à environ 4h00 de marche de l'Auberge) et non au site plus connu des "Chutes Voltaire" (à environ 1h00 de marche de l'Auberge du même nom). Si la dangerosité est moindre sur ce dernier site, une extrême prudence est recommandée pour toute excursion en forêt, et en particulier sur ces sites isolés et d'accès difficile.
4 Novembre 2006 - écrit par Source Préfecture de Guyane


              

Commentaires

1.Posté par guyanecho le 04/11/2006 09:04
Ils ont du vraisemblablement disparaître dans un des siphons de ces chutes dont j'ai toujours signalé l'extrême dangerosité? Y compris sur ce site.
Les corps des deux malheureuses victimes doivent y être resté coincés. Les dalles rocheuses sont particulièrement glissantes.
Les traverser est très dangereux. J'en ai fait l'expérience moi-même : Conscient du risque, je me suis déchaussé (jungle-boots aux semelles glissantes) et ai traversé en chaussettes, ce qui procure une bien meilleure adhérence sur ces roches poncées et polies par des siècles d'érosion.
Comment ai-je pu déterminer la dangerosité de ce site ? Tout simplement par référence à d'autres chutes du même type situées sur le fleuve grand Inini. Il me semble qu'il s'agissait du saut Balliou (?) en 1992. Je le traversais au niveau supérieur de la rupture de pente, sur des roches noires et lisses, lorsqu'une de mes jambes s'est complètement enfoncée dans une cavité que je ne n'avais pas aperçue et ce, sans que je n'en atteigne le fond.
En réalisant la première liaison pédestre connue des chutes Vieux Broussard, j'ai immédiatement fait le rapprochement entre les deux chutes et constaté la présence de siphons et de 'glissières'.
Trois éléments déclencheurs supplémentaires ont éveillé ma méfiance : L'indéniable invite à la baignade du site (Trop beau pour ne pas recéler un piège). Et surtout la présence d'un animal sauvage (En l'occurrence un mouton paresseux) noyé dans le courant. Je me souviens encore de l'image de cette bête, tête plaquée contre la roche par le courant et maintenue dans celui-ci par les griffes d'une de ses pattes avant coincées dans une fissure. Je revois le courant ricocher sur sa tête comme il en aurait été pour une roche saillante et me suis dit alors que si un animal sauvage pouvait être piégé...
C'est ainsi que j'ai été amené à procéder à un examen plus approfondi du site. J'ai donc découvert les siphons, ai tenté de les sonder.
Nous les utilisions pour laver nos vêtements et appelions le plus important la 'machine à laver'. Nous y jetions notre linge sale attaché à une corde et le ressortions parfaitement propre au bout de quelques minutes. J'avais émis l'idée d'utiliser de la fluorescéine pour déterminer l'endroit où se déversait l'eau de ce siphon mais pour des raisons diverses n'ai pu procéder à la recherche de la 'résurgence'.
Le troisième point et de loin le plus important repose sur une observation toute simple : Une grande quantité d'eau en provenance de la 'glissière' s'introduit dans la 'machine à laver' et y tourbillonne sans qu'il n'en ressorte. Cet indice m'a immédiatement permis de mettre en évidence l'existence d'un conduit souterrain dans la roche et exacerbé ma méfiance à l'endroit de ce site.

Il eut été souhaitable que le CTG ou l'ONF gestionnaire de la forêt et ayant connaissance de la dangerosité des lieux fasse procéder à l'installation d'un panneau indicateur. A leur décharge, ce site n'est pas aménagé. Il est pourtant fréquenté assiduement. Mais l'heure n'est pas à la polémique. Deux personnes sont mortes. La connaissance préalable du danger aurait-elle évité cette catastrophe ? On ne le saura jamais.

Je me déclare prêt - dans la mesure de mes moyens - à apporter l'aide nécessaire aux recherches.
Sauveteurs, ATTENTION !
Le siphon concerné est trés profond (Plus de 5 métres).Ma chienne s'est noyée et le frére de Sylvain Madeleine a souhaité descendre rechercher son cadavre. Conscient du danger, je l'ai mis en garde et nous avons coupé une perche que nous avons introduite dans le siphon. Madeleine est descendu, a eu énormément de peine à remonter malgré la présence de la perche. Nous avons du l'extraire manuellement et avec beaucoup de difficultés du tourbillon. Les parois sont trés lisses et n'offrent aucune prise. Une fois sorti du siphon, le frére de Sylvain nous a déclaré avoir 'vu de la lumiére au fond du siphon.
D'autres informations relatives à ce site naturel sont visibles sur http://www.guyanecho.com

2.Posté par Ben voyons ! le 04/11/2006 21:19
Il est EVIDENT que Benoit ne se serait pas aventuré sur ces roches si il y avait eu un panneau indiquant la grande dangerosité de ce lieu !
Ni lui ni les autres membres du groupe !
Ni aucune personne dotée de raison et consciente de l'éloignement des secours.

3.Posté par un st laurentais le 05/11/2006 13:25
La Guyane est une terre d'aventure dont les prommenades en forêt constituent un loisir très interessant. Malheureusement pour nous autres St Laurentais, les sentiers balisés sont quasi absents (forêt de St Jean, forêt des Malgaches véritable coupe gorge). Le seul moyen de découvrir la forêt est donc de partir "à l'aventure", sur des sentiers non balisés. Chaque sortie constitue un risque et les accidents ne sont pas rares malheureusement. A quand des sentiers balisés avec des panneaux signalant les dangers. Cette ville, dont le maire est par ailleurs ministre du tourisme est peu acceuillante !!! Le tourisme vert n'est pas l'élément fort de St Laurent. Mr Bertrand nous donnera-t-il des explications. Je compatis à la douleur de la famille et des amis des deux victimes.

4.Posté par contactt@guyanecho.com le 05/11/2006 15:54
Le deux novembre de cette année un groupe d'une quinzaine de personnes environ s'est rendu sur le site des chutes vieux broussard situées à plus de deux heures de marche des cascades Voltaire.
Il est facile d'imaginer la bonne ambiance régnant au sein de ce groupe d'amis et à l'occasion de ce qui aurait du être et rester une agréable balade en milieu naturel.
Le destin en avait décidé autrement car deux personnes de vingt-huit ans trouveront la mort dans des conditions horribles.
Deux frères jumeaux ont vu leur existence brutalement interrompue alors même que leur vie semblait placée sous le signe de la réussite. L'un d'eux enseignait à Mana alors que son frère ingénieur travaillait au Havre. Des gens normaux fauchés par un destin implacable. Face à de telles circonstances auxquelles se heurte notre impuissance d'humains, la tradition autant que la déférence imposent de se tenir moralement aux côtés des familles brisées.
____________________________________

Cependant et hors de toute polémique, comment ne pas se montrer surpris par la lenteur de mise en oeuvre des secours ?
Un hélicoptère qui ne peut pas se poser sur le site. Lors du reportage télévisé que nous avions réalisé en compagnie de Jean-Marie Prévoteau, l'hélicoptère s'y était pourtant posé !
Et ce problème de liaison Inmarsat pour une vulgaire question de batteries... En d'autres circonstances n'apparaîtrait-il pas comique ? Dans le cas qui nous préoccupe il est tout simplement inadmissible.
Cafouillages…
____________________________________

Ces noyades auraient-elles pu être évitées ?
Bien sûr que oui et comme tout accident. Si ceci avait été fait, si cela avait été respecté... Si...
Comme toujours en situation de ce type, la chasse aux responsables est ouverte.
Première question : Qui est propriétaire du terrain ?
Réponse : L'Etat. Ce terrain est situé sur le territoire de la commune de Saint-Laurent du Maroni.
Seconde question : Qui est gestionnaire de ce terrain ?
Réponse : L'ONF, Office National des Forêts.
Troisième question : Ce site était-il aménagé ?
Réponse : Non. Pas de layon d'accès ouvert par un service ou administration. Aucun aménagement tel que carbets de passage, fosses à ordures, toilettes, panneaux de signalisation, etc. Pour la simple et bonne raison que malgré les discours officiels ou non, l'exploitation de ce site naturel reste en devenir. Qu'on se le dise ! En Guyane, le tourisme officiel passe par la case CASINO.
Il n'existe donc de la part des gestionnaires peu ou pas de politique d'incitation de nature à promouvoir des visites de ce site. Les promeneurs se rendent de facto sur les lieux à leurs risques et périls.

Un peu facile toutefois !
Dans son communiqué relatif à l'accident, la préfecture de Cayenne emploie bien le terme de "SITE TOURISTIQUE" sans que celui-ci ait été contesté.

Nous avons réalisé la première liaison pédestre connue de cette série de cascades en 1994. Depuis cette date, les privés que nous sommes ont chaque fois qu'ils en avaient l'occasion, mis en garde contre les dangers liés à la présence de roches glissantes et de siphons. Les diverses administrations et services, autant que le gestionnaire ne pouvaient l'ignorer.
N'est-il pas permis de penser que le gestionnaire aurait pu prendre en compte le grand nombre de personnes se rendant aux chutes vieux broussard et intégrer cet élément dans sa politique et actions sur le terrain ?
Comment ne pas se montrer quelque peu surpris au constat de l'inaction de ce service public face à une fréquentation forte et croissante d'un lieu dont il est en charge de la gestion ?
Comment dans ces conditions ne pas être choqué que ce gestionnaire n'ait pas tenu compte des diverses mises en garde et avertissements de danger évoqués ci-dessus et procédé - au minimum - à la pose de panneaux avertissant des risques encourus ?
N'y a-t-il pas là carence ?

5.Posté par bb le 09/11/2006 11:41
il n y a que les bl.... pour vouloir rendre responsable les autres de leurs manques de précautions et chercher a faire porter le chapeau par des personnes étrangéres a leurs désirs de découvertes !!!!!!!!!!!!! ne mets pas d essence dans ta bagnole pour aller au chute voltaire tombe en panne et plaint toi qu il n y a pas de station sur la route crétin........
de la dignité pour les defunts

6.Posté par un membre du groupe le 12/11/2006 09:04
toutes les précautions ont été prises dans la mesure de ce que l'on savait sur le lieu. arrêtez un peu de dire que c de l'imprudence car la famille a déjà beaucoup de mal à comprendre ce qui c passé alors si des bl.... comme toi, bb, disent des choses aussi horribles que ce que tu dis, je crois que faire un deuil en toute sérénité deviens très difficile. j'étais sur le site et je peux dire qu'aucune imprudence n'a été commise. nous connaisions les lieux car nous étions déjà venu là l'année précédente. nous savions que les roches étaint glissantes, nous savions que si nous tombions dans un bassin, il était difficile d'en sortir du fait du courant et des parois lissent. mais en aucun cas, et je dis bien en aucun cas, nous savions qu'ils existaient des bassins à syphon MORTELS. seul 3 personnes le savent: celui qui a découvert le site, le gérant de l'auberge et Mr Léon bertrand. les 2 premiers ont tous fait depuyis 10 ANS pour que cela soit signalé, le 3ème préfère nous accuser d'imprudent. comment ne pas porter plainte!! cela ne ramènera pas benoit et laurent mais il faut qu'aucune autre personne ne vivent le malhuer que nous vivons actuellement.

7.Posté par gg le 14/11/2006 02:38
vous n'avez aucun respect plour le malheur d'une famille ayant perdue deux membres la dignité voudrait que l'on soit réservé face à ce deuil avant de dénoncer des couplables

8.Posté par bb le 14/11/2006 13:06
desolé mais pauvre crétin pitoyable le membre du groupe !!!!! comme tu le dis si bien avk tant de conaissance sur le sujet !!!!! un accident peut kan meme arriver MALHEUREUSEMENT . Je ne crois pas a la lecture des condoléances adressé par le ministre qu il ait "accusé le groupe d imprudent " !!!!!! mais je pense k il en ait profité pour faire un RAPPEL !!!!!!!! a la prudence et kel certitude 3 personnes seulement au courant connaissant la grande gueule des 2 autres j en doute !!! soite ceci n excusant pas cela reprends tes esprits et arrete d emmerder tout le monde d une situation ou tu t es toi meme fouré ! ET JE COMPATIS ET SUIS PAS SANS COEUR ALORS DE GRACE !!!!

9.Posté par un membre du groupe le 14/11/2006 17:29
merci pour les insultes, dans un moment comme celui là, c très agréable.

10.Posté par un membre du groupe le 14/11/2006 17:33
on accuse personne donc pas de coupable. juste qu'il ne faut pas que ça arrive une nouvelle fois. et devant la fréquentation du site, je crains encore une fois le pire.

11.Posté par bb le 15/11/2006 11:38
"on accuse personne" relis ce que dit un membre du groupe ! en plus tu voudrais nous prendre pour des bourricos !!!!! la descence aurait deja voulu que vous vous absteniez de polé mikey sur le sujet durant une periode difficile pour tout le monde ! et attendre une fin de deuille avant de cracher votre venin et rester totalement NEGATIF

12.Posté par pr bb le 19/11/2006 11:36
et si toi tu étais ds la mm situation tu aurais fait quoi ?







Facebook

Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube