Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Elections cantonales : Alain Renaud part à la conquête du fleuve

Candidat soutenu par le Parti Socialiste Guyanais aux élections cantonales de mars prochain, Alain Renaud est serein et confiant dans le choix des électeurs.


Elections cantonales : Alain Renaud part à la conquête du fleuve
Indépendante de la commune de Papaïchton depuis 1993, Grand-Santi reste une commune très enclavée, accessible uniquement par le fleuve, car la piste destinée à l’atterrissage des avions n’est pas utilisable faute d’être homologuée. Candidat malheureux aux élections municipales en 2001 face à Paul Martin, actuel Maire de la commune, Alain Renaud tente à nouveau l’aventure électorale mais cette fois, il brigue le poste de Conseiller Général. Agent d'EDF et très présent dans le monde associatif, il se sent très proche des électeurs des électeurs du fleuve dont il est originaire et a une idée précise de la politique qu’il entend mener. " Je connais les difficultés du fleuve, nous avons un vaste canton avec des populations diverses. Ma préparation pour cette élection est plutôt administrative, le fleuve dont je suis originaire, et ses problèmes sont mes quotidiens car je vis là bas. Les gens du fleuve connaissent nos souhaits politiques pour ce grand canton. Comme moi, il ne veulent pas se laisser bercer par quelqu'un qui ne connaît pas la réalité du fleuve", affirme-t-il. Déjà confiant dans l’appui des électeurs, Alain Renaud bénéficie aussi du soutien non négligeable du Parti Socialiste. Le plus ardu est maintenant de convertir, en deux mois, ces appuis potentiels en voix réelles qui lui permettront de gagner la bataille des urnes du 21 mars prochain.
3 Février 2004 - écrit par Rédaction


              

Suivez-nous