Saint-Laurent du Maroni

Enseignants, élèves et parents d'élèves de l'ouest occupent le Rectorat à Cayenne.

Journal d'un sit-in

Mardi matin, vers 5 heures, plusieurs bus et véhicules personnels sont partis d’Awala-Yalimapo, de Mana et de Saint-Laurent, transportant des enseignants des parents et des élèves de ces communes et de Gran Santi et Papaïchton, pour se rendre au Rectorat. Cette action s’inscrit dans la poursuite de celle menée depuis plusieurs semaines dans les communes de l’ouest pour protester contre la diminution des moyens dans les établissements scolaires, qui risque de réduire encore les chances, déjà fragiles, de réussite des enfants de cette région.
L'un des manifestants présent sur les lieux nous fait le récit des évènements houleux de cette journée.


Manifestation des enseignants et parents d'élèves de l'ouest - 15 mai2008
Manifestation des enseignants et parents d'élèves de l'ouest - 15 mai2008
15h
Les manifestants (une bonne centaine) ont barricadé la sortie des voitures du Rectorat ce matin, demandant une audience avec le Recteur.
Celui-ci a accepté, mais ne voulait rencontrer que 4 personnes, et à condition que la sortie soit débloquée.
Négociations, 4, 15, 10, 6 personnes rentrent en délégation et sont reçus par... les sous-fifres de monsieur, qui débarque 10 minutes plus tard, tendu visiblement voire coléreux, menaçant l'assemblée de les faire passer en correctionnelle en cas de problème avec les enfants à l'extérieur. Il leur ordonne de partir, ne comprenant pas leur présence, la Guyane "n'ayant jamais été si bien dotée"!!!

La délégation discute puis part :
- Refus de dé-barricader la sortie du Rectorat.
- Ils tiennent bon et ont répété qu'ils ne partiront pas tant que l'on n’aura pas accédé à nos revendications!

Bref, pour la suite :

- la délégation rencontre tout à l'heure M. Karam, président de région.
- des bruits courent comme quoi les manifestants seraient délogés vers 18h par les flics.
- les enseignants de Cayenne (déjà un peu présents ce matin) arrivent à 18h pour une AG devant le Rectorat.

Sur place, ils prennent tout ce qu'ils trouvent pour durcir le barrage. Mais ce soir, des bus repartent avec lycéens et parents d'élèves, quelques profs sans doute.

IL Y AURA BESOIN DE RENFORTS.


Alors dès cette après-midi, que les indécis, que tout ceux qui se seraient acquitté dans la journée de leurs obligations prennent leur voiture et rejoignent les autres!!

17h00
Vers 15h45, les employés du Rectorat ont voulu partir. Empêchés par les manifestants de partir en voiture (mais pas à pied), la police est arrivée.
Devant le barrage humain, la police a sommé de bouger puis a commencé à les pousser, en vain, après quelques minutes de corps à corps. Du coup, ils ont sorti les lacrymos. Tout le monde a dû se
disperser, mais après le départ de la police, sont revenus, et motivés plus que jamais, ont reconstruit le barrage.
(Vous pouvez voir la vidéo de l’intervention des forces de police pour déloger les manifestants sur le vidéo de la page d'accueil du 97320.com, envoyée par un internaute)

Le Recteur, qui est apparemment toujours au rectorat ne daigne toujours pas les recevoir!!!

Dans le rapport de force que nous avons instauré, rappelons-le comme disaient certains, il y a FORCE, et ça ne se fera pas sans nombre! Ils attendent des renforts; les bus de parents et élèves commencent à
partir. Cayenne devrait arriver, mais personne ne sait combien ils seront!

En espérant que certains sont déjà sur la route, soutenons-les en les rejoignant et en renforçant le mouvement dès demain. Les préavis de grève couvrent chaque jour, primaire comme secondaire.

21 Mai 2008


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par Kloug le 29/05/2008 20:25
Blog info sur le conflit
http://pouruneecoledequaliteenguyane.travelblog.fr/

20.Posté par BOSSSTA le 29/05/2008 14:26
travailler plus pour gagner plus mon oeil je vous plein tous.........
les prof son pas payer .mais keskil on en a foutre de la jeunesse guyanaise ils regardent le fond de leurs poches on ne me fera pas croire le contraire .

au lieu de faire les élèves trainer les rue , aller en classe et travailler pour mériter un salaire bonne de fénéants , on connait votre rangaine .....

arreter de vous servir des ecoliers pour votre avantages

19.Posté par Poil à gratter... le 25/05/2008 12:13

On laisse même pas notre bon vieux IGEN local faire l'expertise de son propre pays... sa commune !!! ????.....


18.Posté par Poil à gratter... le 25/05/2008 12:04
DES RELATIONS QUI PREFERENT FAIRE DES ECONOMIES... UN PLAN DE RIGUEUR... DES RESTRICTIONS BUDGETAIRES... LA COMPTABILITE A L'EDUCATION... SUR LE DOS DES DES GUYANAIS ET NOS ENFANTS... NOS ENFANTS ONT SOIF D'APPRENDRE...
N'A DONC T-IL PAS INFORME SES RELATIONS DES SPECIFICITES GUYANAISES ???
POUR QU'ON LUI DEPECHE ENCORE UNE MISSION... !!! ???? (...)
DROLE DE RELATION ??? LE BRAS EST TROP COURT !!!...

17.Posté par JC le 25/05/2008 11:50
Avoir des relations, ça sert!

16.Posté par Poil à gratter... le 25/05/2008 11:27

ENCORE ET TOUJOURS DES MISSIONS... DES RAPPORTS... DES VISITES MINISTERIELLES...
UNE MISSION ??? DESAVOUEMENT ET DENIGREMENT DES FONCTIONNAIRES DU RECTORAT DE LA GUYANE !!!... ???? DE LEUR CAPACITE... D'EXPERTISE... (...)
LES PROBLEMES DE L'EDUCATION DANS NOTRE DEPARTEMENT SONT BIEN CONNUS...
DE NOTORIETE PUBLIQUE... DE L'OYAPOCK AU MARONI...
NOTRE MAIRE DE PLUS "IGEN" * , ENFANT DU PAYS, NE POURRAIT-IL PAS SE FAIRE ENTENDRE ???
PAR LES INSTANCES DE PARIS... ???? (....)


AUX PROBLEMES SPECIFIQUES DES REPONSES SPECIFIQUES ET ADAPTEES !!!
GUYANE : ZONE GLOBAL D'EDUCATION PRIORITAIRE

* ..... IGEN (Inspection générale de l'éducation nationale)

L'inspection générale de l'Éducation nationale (IGEN) est un corps placé, depuis sa création en 1802, sous l'autorité directe du ministre et exerce auprès de lui des fonctions d'expertise, d'encadrement et d'évaluation en formulant à son intention des avis et des propositions concernant la politique éducative. Elle compte à ce jour 159 inspecteurs généraux dont les activités sont dirigées par François Perret, doyen de l'inspection générale.

L'IGEN met chaque année en oeuvre un programme de travail fixé par le ministre. A ce programme s'ajoutent de nombreuses missions, en France comme à l'étranger, et l'étude de thèmes disciplinaires ou transversaux, qui font l'objet de notes et de rapports adressés au ministre et, pour ces derniers, rendus publics dans la plupart des cas ;
elle est organisée en quatorze "groupes permanents et spécialisés" : un groupe Enseignement Primaire, un groupe Etablissements et Vie scolaire et douze groupes représentant l'ensemble des disciplines enseignées dans le second degré ;
elle intervient dans les écoles, les collèges, les lycées, les établissements assurant la formation professionnelle des personnels et tous les organismes soumis au contrôle pédagogique du ministère de l'éducation nationale, à l'exception de ceux de l'enseignement supérieur ;
elle évalue les types de formation, les contenus d'enseignement, les programmes, les méthodes pédagogiques, les procédures et les moyens mis en oeuvre ;
elle participe au contrôle des personnels d'inspection, de direction, d'enseignement, d'éducation et d'orientation. Elle concourt à leur recrutement, à leur formation et à l'évaluation de leur activité ;
elle coordonne dans les académies, en liaison étroite avec les recteurs, l'action de tous les corps d'inspection à compétence pédagogique, dans le cadre des "collèges académiques" qui regroupent des inspecteurs généraux de chaque discipline ;
elle remet au ministre, conformément à la loi de 1989, un rapport annuel, élaboré conjointement avec l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (I.G.A.E.N.R.) et publié à la Documentation française.

Les réformes de l'Education en Guyane : intervention de Léon BERTRAND
Les enseignants, les élèves et leurs parents se sont retrouvés plusieurs fois dans les rues de la ville de Saint-Laurent du Maroni, pour manifester leur colère et leur mécontentement sur la probable application des réformes de l'Education nationale en Guyane, qui prévoient notamment la suppression de postes.
Monsieur le Maire sensible à leurs préoccupations a reçu un collectif qui lui a dressé un tableau noir sur la situation des établissements de la ville. Suite à cela, il a décidé d'adresser un courrier à Monsieur Xavier Darcos, Ministre de l'éducation nationale, afin de le sensibiliser aux spécificités guyanaises.

L'Etat dépêche une mission pour la Guyane
D'ici quelques semaines une délégation de l'Etat sera présente dans notre département, et aura pour objectif d'étudier avec attention l'environnement éducatif de la Guyane.

Monsieur Léon BERTRAND informe Madame Eve SCHMITT, la représentante des parents d'élèves de Saint-Laurent du Maroni, de l'avancée des choses.

Madame,

Suite à mon intervention auprès de Monsieur Xavier DARCOS, Ministre de l'Education nationale, dont copie ont été transmises à Madame Michèle ALLIOT-MARIE, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales et Monsieur Yves JEGO, Secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer, j'ai l'honneur de vous confirmer l'arrivée en Guyane dans les prochaines semaines, d'une mission composée d'un inspecteur général de l'administration, d'un inspecteur général des finances et d'un inspecteur général de l'administration de l'éducation nationale.

La mission aura pour objectif de dresser un état des lieux des problèmes liés à la scolarisation en Guyane.

Comme vous le voyez, le Gouvernement mesure avec attention la nécessité d'apporter des réponses adaptées aux spécificités de notre département.

Aussi, il parait aujourd'hui important d'attendre et de faire confiance aux ministres qui ont diligenté cette inspection, d'autant que l'élargissement de la mission à deux inspecteurs supplémentaires, l'un de l'administration et l'autre des finances, ne pourra que nous être bénéfique.

Telles sont les informations que je tenais à vous apporter et souhaiter que chacun fasse preuve de responsabilité.

Je vous prie de croire, Madame, à l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Léon BERTRAND
Saint-Laurent du Maroni, le 22 mai 2008


Courrier à Monsieur le Ministre de l'éducation nationale
Monsieur le Ministre,

J'ai eu l'occasion de recevoir un collectif formé par des parents d'élèves, des enseignants et des élèves et qui ont attiré mon attention sur les conséquences catastrophiques que risque d'entrainer l'application pure et simple des réformes de l'éducation nationale en Guyane et particulièrement dans l'ouest de ce département.

En effet, la réduction de la dotation horaire prévue, se traduisant immanquablement par la suppression de postes d'enseignants provoquera la disparition de classes spécialisées et des options facultatives.

Dans une région, accusant déjà un retard structurel important, avec un taux d'échec scolaire élevé, en prise à une démographie exceptionnelle, où chaque rentrée scolaire est un défi extraordinaire à relever, les effets de mesures au demeurant, justes pour le territoire hexagonal, affecteront durablement le parcours d'une population scolaire déjà fragilisée par un pourcentage important de jeunes non francophones.

Monsieur le Ministre au nom de la Guyane que vous connaissez personnellement pour y être déjà venu, je vous demande de bien vouloir dépêcher une mission sur le terrain avant toute application définitive de la réforme, afin de coller au plus près de nos réalités.

En vous remerciant pour votre compréhension, recevez, Monsieur le Ministre l'assurance de mes respectueuses salutations.

Léon BERTRAND.
Saint-Laurent du Maroni, le 25 avril 2008


(à suivre)

15.Posté par woophy le 24/05/2008 23:13
Quelle future pour nos enfants! ça pose beaucoup de questions?????Dommage pour la Guyane!!!

14.Posté par INFO GUYANE... le 24/05/2008 13:03

TOUTES LES DERNIERES INFO DU MOUVEMENT
SUR LE SKYBLOG APEESSLM97320... EN PAGE 14 ET 15...

13.Posté par JC le 24/05/2008 04:50
Que c'est émouvant...Tu ne souffrirais pas d'une pathologie lacrymale par hasard? Laisse moi rire! Les propos de BOSSSTA n'engagent que lui bien que je trouve que dans son style c'est plutôt pas mal (il "dit" tout haut ce que beaucoup pensent tout bas).

"Ils se battent pour les élèves, pour la jeunesse guyanaise"...Vu et revu...Ce plat m'a été servi à chaque repas et sincèrement je suis repu, rassasié.
Et puis franchement, la jeunesse guyanaise (celle qui ne se laisse pas manipuler) n'est pas dans les rues (elle) mais sur les bancs de l'école. Loin des gesticulations et des déambulations extravagantes et fantasques, bien loin des bêtes de foire (peu courageuses au vu des images de leur altercation avec les forces de l'ordre devant le rectorat), elle travaille (elle) et je l'en félicite.




12.Posté par lucas le 23/05/2008 18:13
JC, et BOSSSTA, il serait aimable a vous de pousser un peu plus vos réflexions...et ainsi de nous épargner vos débilités...BOSSSTA, les profs se battent pour les élèves, pour la jeunesse guyanaise, pas pour eux...ils n'ont rien a y gagner eux... faut toujours des gens a l'esprit étroit (pour rester poli) comme toi pour penser que les profs sont des fainéants. Un niveau de réflexion qui fait de la peine , oui vous faites de la peine en fait tout simplement.

11.Posté par JC le 23/05/2008 14:49
C'est si bien dit...

10.Posté par BOSSSTA le 23/05/2008 13:56
ha j'oubliais le president de la republique vous tous bien rouler .

c'est sympa non

9.Posté par BOSSSTA le 23/05/2008 13:53
je vais vous dire ce qui est lamentable .
c'est de nous faire chier a bloquer les routes alors qu'il y adu monde qui travail .
d'ailleurs les profs veulent toujours gagner de l'argent a ne rien foutre et ils entrzine les élèves avec eux de toute façon cela ne les dérange pas ils ne sont pas en cours .brerf moi je m'en fou de votre greve .arreter de nous faire chier y en a marre de vous entendre vous n'obtiendrez rien compris..............

8.Posté par jc le 22/05/2008 22:34
la suite du mouvement à cayenne en vidéo
http://www.dailymotion.com/relevance/search/%25C3%25A9ducation%2Bguyane/video/x5hzre_guyane-le-mouvement-sintensifie-au_news

7.Posté par saturnin ngbesso le 22/05/2008 16:00
la guyane merite pas ça svp merci de la part d'un jeune de la cote d'ivoire qui aime bcp la guyane

6.Posté par GUYANE... le 22/05/2008 00:04

IMAGES A VOIR SUR :

http://apeesslm97320.skyrock.com/14.html

5.Posté par Maryse le 21/05/2008 21:21
Monsieur Bertrand qui soutient les enseignants ! Serait-il en train de réaliser qu'il s'agit là de l'aboutissement logique de la libéralisation et privatisation des services publics : programme pour lequel il se bat depuis des années à l'UMP. " Hé oui monsieur Bertrand : "quand ils sont venus chercher les juifs je n'ai rien dit, je n'étais pas juif, quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit je n'étais pas communiste, quand ils sont venus me chercher (dans mon bled)...j'étais tout seul !!!". Il faut parfois savoir regarder plus loin que le bout de son nez...

4.Posté par lucas le 21/05/2008 18:06
le JC en question devrait reflechir avant de parler, et essayer de voir plus loin que le bout de son nez...pitoyable. bravo a tous ces enseignants qui se mobilisent pour la jeunesse guyanaise

3.Posté par Achille le 21/05/2008 16:09
Heureusement, il existe des gens qui ont du cœur. Il faut une bonne dose d'énergie pour se mobiliser ainsi, et du cran pour ceux qui endurent la confrontation avec la gendarmerie. Un grand merci à nos manifestants, ceux de Cayenne, très entreprenants, et ceux de Saint-Laurent, qui ont passé ce matin une heure au poste.

2.Posté par Christine le 21/05/2008 16:07

la suite sur blada :
http://www.blada.com/boite-aux-lettres/courrier/33907.htm

1 2






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube