Saint-Laurent du Maroni

Fin du Raid Amazonie 2006.


Fin du Raid Amazonie 2006.
Après cinq jours de compétition, les participants au Raid Amazonie 2006 ont enfin franchi la ligne d’arrivée, épuisés mais heureux de leur périple dans la forêt guyanaise. Partis le 27 mars dernier de St-Laurent, ils ont relié Apatou avant de revenir à leur point de départ le 31 mars, repoussant chaque jour leurs propres limites au cours des étapes à travers la forêt profonde, longue chacune d’une vingtaine de kilomètres. Tous étaient des sportifs accomplis, lassés des courses traditionnelles et désirant allier la pratique sportive et la découverte de nouveaux horizons, au travers de compétitions extrêmes. Avec cette 7ème édition, ils n’auront pas été déçus de l’itinéraire concocté par Alain GESTIN, organisateur de l’événement et lui-même baroudeur confirmé.
C’est en 1989 que ce breton a découvert la Guyane, en participant à une course appelée « Les Transamazoniennes », dont l’organisateur décèdera accidentellement sur la Mana. Devenu lui-même à partir de 1995, organisateur de courses dans le monde entier, pour « reprendre le flambeau », comme il le dit si bien, Alain mettra sur pied le 1er Raid Amazonie en 1998, qui sera suivi de plusieurs autres jusqu’en 2003. Après une interruption de deus ans, faute d’un nombre suffisant d’inscrits, la 7ème édition a pu voir le jour, avec une trentaine de participants. D’année en année, le parcours s’éloigne de plus en plus des routes de bitume et de latérite, pour s’enfoncer plus en forêt profonde, répondant mieux aux attentes de ces sportifs en quête de sensations extrêmes. D’ailleurs, pour l’année prochaine, l’organisateur annonce déjà que la seule étape qui se déroulait encore sur route sera éliminée.

Dans cette édition 2006, Gérard BAVATO et Jean-Marc WOJCIK se partagent la première place au classement final, avec un temps de 9’19’’, devant Christian DEMONT (11’09’’) et Alain CONSCIENCE (12’29’’). Didier BENGUIGUI, coureur malvoyant qui bénéficiait de l’aide de guides, est classé à la 19ème place et a couvert le parcours en 20’14’’.
Après l’effort, le réconfort, et nos coureurs de l’extrême l’ont trouvé samedi lors d’un petit cocktail organisé en leur honneur à la mairie de St-Laurent, puis de visites à l’île Portal et à Awala-Yalimapo. Après avoir visité le Centre spatial Guyanais, ils ont repris l’avion pour Paris lundi après-midi.

Fin du Raid Amazonie 2006.
4 Avril 2006 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par melanie sbaise le 15/01/2008 11:40
c trop cool le raide surtout en amazonie
je vous adord tous bisous







Facebook

Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube