Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !

C’était la première fois qu’une telle manifestation se tenait à Saint-Laurent. Pendant quatre jours, du 9 au 12 juin, le centre-ville s’est transformé en village commercial où 55 commerçants ont proposé leurs produits bradés à tous les habitants de l’ouest. Malgré le mauvais temps et les petites imperfections inhérentes à une première fois, on peut dire que l’opération menée par l’APOG et la JCESLM a été un succès.


Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
En cette semaine de Commémoration de l’Abolition de l’esclavage, la première grande braderie de l’ouest a été un ingrédient supplémentaire à l’effervescence déjà palpable de notre ville. Les consommateurs de tout l’ouest guyanais ont pu, pendant quatre jours, flâner sur les stands des 55 commerçants participant à l’opération, et parfois faire de bonnes affaires en s’offrant à des prix intéressants des articles qui les tentaient peut-être depuis quelques temps. C’est par l’action conjointe de l’APOG (Association des Patrons de l’Ouest Guyanais) et la JCESLM (Jeune Chambre Economique de Saint-Laurent du Maroni et sa Région), en partenariat avec la CCIG, que le centre-ville a pu être fermé à la circulation et transformé en village commercial, animé par les radios locales, pour un plus grand confort des exposants et des acheteurs.

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Le bilan de l’action est plutôt positif dans la mesure où les commerçants ont été très nombreux à participer et où la ville a rarement été aussi animée que pendant ces quelques jours. Pourtant, si les commerçants se déclarent satisfaits et demandent unanimement que la braderie soit reconduite l’année prochaine, l’avis des consommateurs est plus mitigé, et bien qu’ils saluent et apprécient l’initiative, beaucoup regrettent cependant le peu d’articles bradés et les prix pas toujours réellement avantageux. Gisèle Cétout, présidente de la JCESLM, se déclare très satisfaite de la forte participation du public et assure que lors du bilan global, les membres de son organisation décideront des points à améliorer pour que la prochaine braderie de l’ouest, si elle a lieu, soit encore plus réussie.

Christelle

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Je trouve que c’est une très bonne initiative qu’il faudrait d’ores et déjà renouveler l’année prochaine, j’espère qu’il y aura plus de participants. C’est le premier jour que je viens et je trouve ça vraiment pas mal. Pour l’instant, je fais le tour des stands pour voir et comparer, et ensuite je reviendrai pour acheter.


Georges

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Pour une première, ça a bien démarré. Malgré le temps, il y a beaucoup de monde et tout le monde joue le jeu, ce qui est intéressant. Moi je suis satisfait et je pense que les gens aussi. Il y a tout pour satisfaire le public, des vêtements, des objets ; il y avait certains jeans que je voulais qui étaient hors de prix et aujourd’hui j’ai pu les acheter !

Gwénaëlle

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Je trouve qu’il n’y a pas grand-chose et c’est une idée encore à développer. Les gens n’ont pas été bien informés et c’est un hasard si je suis descendue de Javouhey aujourd’hui. C’est une bonne initiative, ça me fait penser à la braderie de Cayenne et c’est vrai que ça manquait sur St-Laurent. Les gens sortent et tout le monde se retrouve dans la rue, pour ça c’est une très bonne initiative

Déborah

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
C’est très bien pour une première mais je pense qu’il n’y a pas assez de choses et qu’ils devraient en rajouter. Je pense qu’il faudrait que ça se fasse deux fois dans l’année. Là, je viens d’arriver et je pense que je vais trouver des choses qui me plaisent.

Robert, commerçant

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Ces quatre jours se sont bien passés ; la première journée, on était étonnés, il y avait vraiment beaucoup de monde, les deux jours suivants, un peu moins à cause de la pluie, et aujourd’hui il y a encore plus de monde que jeudi ! Il ressort d’un petit questionnaire que ça manquait et que pour les commerçants et le public, il faudrait renouveler ça au moins une fois par an.

Du côté de la police municipale…

Grande braderie de l’ouest : pari réussi !
Les problèmes que nous rencontrons, en étant dans une ville frontalière sont autres que ceux d’une autre ville de population équivalente. Ici, c’est plus le problème de « la vente sauvage » que des pickpockets ou des vols. Malgré tout, compte tenu de l’importance du monde qu’il y a, il fallait mettre tout en œuvre pour éviter le pire. Il y a donc eu un quadrillage du secteur à tour de rôle par toutes les forces de l’ordre, ce qui a mobilisé beaucoup de monde : la police municipale, la douane, la gendarmerie qui travaille toujours avec nous et même la PAF, la police nationale qui est venue nous donner un coup de main. Petit bémol, pour l’instant, nous attendons la DECF, qui est un peu la répression des fraudes, et que nous aurions souhaité voir pour expliquer ce qu’est une braderie et comment cela doit se passer, car c’est une première et ça ne peut que s’améliorer.

Les organisateurs
Les organisateurs
15 Juin 2004 - écrit par CC


              

Commentaires

1.Posté par Sonia le 23/04/2006 19:04
bonjour

L'année dernière j'avais un stand de vêtements- chaussures et accessoires.
J'aurais aimé savoir s'il serait ,possible que je m'inscrive pour la braderie de l'ouest en ligne?





Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)



Partager ce site
Suivez-nous