Saint-Laurent du Maroni

Horaires scolaires: le Rectorat et la mairie entament un bras de fer.

Conformément au projet académique adopté par le CAEN (Conseil Académique de l’Education Nationale) en juin 2005 et après consultation de ce même conseil le 2 mai dernier, Jean-Michel BLANQUER, Recteur de l’académie de Guyane, informait par un arrêté daté du 9 mai 2006, de sa décision de modifier les horaires d’entrée et de sortie dans tous les établissements scolaires du premier degré de l’académie.


Horaires scolaires: le Rectorat et la mairie entament un bras de fer.
A la rentrée 2006, tous les élèves de maternelle et de primaire de Guyane seront à l’école 5 jours par semaine, de 8h à 11h30 le matin et de 14h à 16h30 l’après-midi. Seuls les établissements des communes situées sur le fleuve Maroni (Apatou, Gran Santi, Papaïchton, Maripasoula, et de Maïman à Pidima) et sur l’Oyapock (Camopi et Trois Sauts), fonctionneront de 7h30 à 13h.
A St-Laurent où toutes les écoles maternelles et primaires fonctionnent depuis de nombreuses années en journée continue, de 7h30 à 12h45, cette décision est très bien accueillie par une grande partie des parents d’élèves qui réclamaient depuis un certain temps le retour aux deux demi-journées, beaucoup mieux adaptées au rythme naturel des enfants

Danièle WATSKY, présidente de l'APESLM
Danièle WATSKY, présidente de l'APESLM
Présent au mois d’avril dernier dans la sous-préfecture à l’occasion des 1ères Journées de la ZEP, le professeur Hubert MONTAGNE, directeur de recherche à l'INSERM et membre du Comité National de l'innovation pour la réussite scolaire au Ministère de l'Education Nationale, avait critiqué le système de la journée continue, qui met « en difficulté des enfants qui le sont déjà » en ne respectant pas leur propre rythme. S’appuyant sur son expérience et les recherches menées par des scientifiques et des médecins, il a insisté sur la nécessité de repenser, avec tous les partenaires impliqués, l’aménagement de la journée de l’enfant pour une meilleure réussite scolaire. Danièle WATSKY, présidente de l’association des parents d’élèves de St-Laurent, se déclare ravie de la décision du recteur, car convaincue des méfaits de la journée continue pour les enfants. « Un enfant n’est pas capable d’une attention soutenue 6 heures d’affilée. Pour que l’enfant puisse bien apprendre, il faut étaler ses horaires d’apprentissage et non pas les concentrer » . Elle reconnaît cependant que l’avis des parents reste partagé sur la journée continue, parfois plus avantageuse pour eux au niveau de l’aménagement de leur propre emploi du temps, mais elle reste persuadée qu’il ne s’agit là que d’un manque d’information sur les bénéfices pour le développement de l’enfant. Comme la majorité des parents de l’association, elle espère qu’en dépit des difficultés pour les collectivités, des solutions seront trouvées afin de permettre l’application effective de l’arrêté.

Philippe JOAN, Chargé des Affaires scolaires
Philippe JOAN, Chargé des Affaires scolaires
De son côté, la mairie de St-Laurent informait le rectorat, par un courrier du 22 mai 2006 de son intention de maintenir les horaires actuellement en vigueur dans la commune, en application de l’article 27 de la loi 83-663 du 22 juillet 1983 qui permet au maire, « après avis de l'autorité scolaire responsable, de modifier les heures d'entrée et de sortie des établissements d'enseignement en raison des circonstances locales.» Selon Philippe JOAN, adjoint au maire chargé des affaires scolaires, la position de la mairie est claire, et reste celle qu’elle a eue au cours des diverses rencontres de ses représentants avec ceux du rectorat. Il rappelle que les raisons qui avaient poussé à l’adoption de la journée continue ( notamment le retour très tardif à la maison de certains enfants utilisant les transports scolaires) sont toujours d’actualité. De plus, l’arrêté pris par le recteur à ce moment de l’année pour être appliqué à la rentrée prochaine, ne tient pas compte selon M. JOAN, de la difficulté, voire l’impossibilité de préparer la mise en place de telles mesures en aussi peu de temps. « Je doute qu’aujourd’hui nous puissions construire une cantine, ou une structure pouvant accueillir les enfants dans le respect des normes actuelles.(…) Je crois qu’aujourd’hui, aucune des communes de Guyane qui font la journée continue ne peut se permettre de dire que dans un ou deux ans, elle pourra appliquer les décisions du recteur.» En conclusion, toute l’organisation accompagnant le retour aux deux séances, qu’il s’agisse des structures, des transports, ou encore du personnel communal des écoles, s’avère être beaucoup trop lourde pour les collectivités.
Entre la volonté du rectorat et l’apparente impossibilité des collectivités à assumer l’abandon de la journée continue, c’est le bien-être de nos enfants qui est en jeu et devrait rester la finalité des débats. La communication ne semble cependant pas rompue entre le recteur et la mairie, qui s’est déclarée malgré tout ouverte à toute proposition pour arriver à un règlement de la situation.
23 Mai 2006 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par myriam le 23/05/2006 22:21
Je suis pour les deux séances à condition qu'il y ait effectivement une cantine pour les enfants.

Afin que leur journée d'apprentissage soit bien organisée du début jusqu'à la fin sans qu'il y ait le stress de l'aller- retour maison- école.

De plus les week-end seront complets et donc quelque chose de bien pourra être organisé en famille; pour être en pleine forme pour une nouvelle semaine.

je pense que se sera une très bonne chose pour nos enfants d'après ma propre expérience.

2.Posté par josephine martiez le 24/05/2006 16:15
bjr il ya des us disent que c'est bons lecole 2 seances pour les paetits mais une chose ceux qui disent ce sont plutot de sparents pourquoi au moins comme sa ils seront debarraser de leures enfants fo dire les choses ossi!il seront debarraser comm e sa le travail revient eu maitres maitresse eux asm mais il sfo dire que les enfants sont en plaein croissance alosr moi je dis non vaut quand ils seraont au college ce sra mieux pou eux car moi je dis lenfant est en plein croissnace alors fo qu'il se repose fo dire les choses ossi! vs allez me dire ah oui si ya ecole pdt 2 senaces il vnt fer lassieste a lecole non moi j edis non! acr lenfant veut son habitat osssi ! merci

3.Posté par vivia le 24/05/2006 21:55
Cela veut dire plus de structure pour toutes ces écoles, la mairie aura t elle suffisament d'argent???
D'un coté c'est interessant car il y aura Beaucoup d'emploi, des activitées à créer des personnes à former, c'est important pour la ville .

Comme d'habitudes il faut nuancer et peut etre faire un sondage pour les personnes concernées ( les parents ) , il ne faut pas oublier les enfants qui habitent aux environs de la ville et qui se rendent a l'école à pied tout les jours ceux qui sont délocalisés de leur domicile par manque de place dans les écoles de leurs quartiers.
Il y a certainement assez de pause récréative dans les journées de nos enfants, pour dire que leurs cours ne sont pas si condensés que cela.
Le fait de faire deux séances par journées sra peut etre une nouvelle porte pour l'absentéisme déja bien présent, absentéisme= source de délinquance= UMP( maire de slm=UMP) en plus dans des zones d'éducation prioritaire????????
Bien faire les choses pour ne pas avoir a faire encore marche arrière

4.Posté par monogba saturnin ngbesso le 25/05/2006 09:11
bonjour je suis pour les deux seances dans la journée
moi je suis africain mon pays est la cote d ivoire
chez nous le primaire : 8h _12h et 14h30_17h
maternelle : 8h_11h et 14h30_ 16h
voila donc ça peut marcher à condition qu il yait une cantine dans les ecoles
merci

5.Posté par ROGIER le 25/05/2006 13:37
Je suis pour les deux séances. En effet, il ne s'agit pas de penser à la commodité des parents ou des enseignants, mais au niveau d'éducation scolaire de nos enfants.
La collectivité disposait d'une cuisine entièrement équipée, juste avant de passer à la journée continue. Du matériel avait été acheter et le personnel était tout à fait qualifié pour cette tâche.
Que la Collectivité pense d'abord aux enfants, et se dote de moyens nécessaires pour cela.

6.Posté par mimi le 25/05/2006 16:24
bonjours à tout le monde, j'ai lus quelques commentaire, mais avez-vous penser aux enfants qui habite, sur la route, ou encore ce qui sorte de l'île portail. Déja ils faut qu'ils se réveilles depuis 4h30 du matin pour prendre le car, sans parler de ce qui habite à portail ils faut qu'ils prennent la pirogue, puis attendre le car à l'expérance, pour peut-être rentrer chez eux à18h00 du soir, sa ne vous concerme pas peut-etre, mais il ne vaut pas être égoïte, dans la vie ils faut penser aux autres quelque soit la race. Penser vous qu'un enfant , de maternelle et de primaire pouront tenir toutes une journée à ce comme sa, ne trouver vous pas sa assez fatiguant, sans oublier les devoir a faire, sortir de chez eux comme le soleil ne sait pas encore réveiller et qui fait nuit encore, pour arriver chez eux la nuit. C'est bien de penser à soit même, sa nous arrange n'es pas ont s'on fou des autres, mais pour resentir ce qu'il resentent méttaient vous à leur place et vous n'on donneraient des nouvelles. Moi j'habite au centre ville, et je suis une créole guyannaise, j'ai un primaire à 100m de chez moi, je pouvait parler comme vous aussi, mais non car je pense aux autres, qui sont loin des écoles, un enfants de 3 ans non mais vous allrz penser à eux ces ti pousin, pour ces deux séances, et penser vous que c'est enfants pourront mieux se reposer à la cantine, que j'ai eux. Déja beaucoup d'aldute qui travaille et qui font deux séances cries, et pourtant ce sont des aldutes, aller voir pour les enfant. Soyons réalites s'ils vous plait et penser aux autres MERCI

7.Posté par inconnue le 25/05/2006 18:13
bjour à toutes les personnes qui lirons mon commentaire concernant les 2 scéances pour les enfants, moi cela fait plus de 8 anneés que j'habite sur st laurent, j'ai 2 enfants 1 en maternelle gs et 1 en cours elémentaire,j'ai tjour connu que mes enfants prennent l'école à 7h30 et termine à 12h45, pourquoi voudriez- vous changer ces horaires la! il est vrai que cela m'arrange puisque moi je travaille et je fais 2 scéances et que je trouve cela épuisant alors allez voir les enfants.
Ils faudrais penser aux enfants qui habite sur le fleuve qui doivent se lever aux aurores pour prendre le canot et rentrer chez eux aux heures tardives alors que nos enfants sont déja chez eux depuis longtemps, pensez un peu à eux, et arreter d'être égoistes.
Ce n'est pas en mettant les 2 scéances que les enfants apprendrons plus, mais en ayant de bon instituteurs qui assument leurs rôle d'instructeurs, et les parents aussi ont un rôle à jouer aussi .Merci de penser aux autres

8.Posté par rachida boukhari le 27/05/2006 13:00
les avis sont partagés, je pense qu'il a du bon et du mauvais dans les deux systeme...la journée continue actuelle fait que les enfants les plus eloignés se levent tres tot pour etre à 7 heures à l'ecole..donc c'est aussi un inconvenient et une journée en deux seances est inherente à la creation de cantine....si l'ecole commence plus tard vers 8 h 30 par exemple cela permettra aux enfants les plus eloignés de se lever moins tot on respectera donc un peu leurs sommeils...ensuite d'avoir une cantine cela permettra à tous les enfants de manger convenablement surtout en periode de pleine croissance...je ne suis pas sure que tous mangent bien en rentrant chez eux...et puis je ne sais pas ce que fait un enfant dans l'apres midi mais à part ceux qui sont bien suivi par leur famille..je ne suis pas sure qu'un enfant emploie son temps à l'approfondir des connaissances surtout en pleine chaleur..cela permettra peut-etre pour les enfants en difficultés d'etre mieux suivi scolairement...
je pense qu'il faut bien reflechir au meilleur systeme pour nos enfants et surtout pour ceux en difficultés........

9.Posté par Michel le 28/05/2006 11:35
Pour quelles raisons la commune de St Laurent était-elle passée à la journée continue à l'école?
Il faut se rappeler que ça n'existe qu'ici et sur le fleuve.
C'est une expérimentation pédagogique?
Si c'est le cas, on voit les résultats: les pires de toute la France. Les résultats de la Guyane, en général, sont faibles et les résultats de St Laurent ne font que les empirer.
A ma connaissance, St Laurent a adopté la journée continue pour faire comme les communes du fleuve, c'est là le modèle. Dans ces communes, plus de la moitié des enfants allaient à l'école en pirogue, avec des temps de transport très longs. Ces communes n'avaient pas les moyens de faire des cantines aux normes de l'Europe (et gratuites en plus). Ce n'est que pour ça qu'il a été accepté cette journée continue.
St Laurent a flairé la bonne affaire. Pour enlever l'accord du rectorat, et des personnels et des parents, des promesses ont été faites:
Des activités péri-scolaires l'après-midi pour les enfants, une diminution du temps de travail pour les personnels.
Et surtout pour la mairie de grosses économies avec la suppression des cantines. Ces économies auraient pu être plus importantes encore avec l'instauration des deux équipes, c'est à dire une autre classe l'après-midi, comme il en a été question à une époque.
D'ailleurs l'argumentation de Mr Joan ne porte que sur cette question, faire des économies...
Mais il devrait plutôt être adjoint aux finances, mais pas des affaires scolaires, car il ne défend pas sa fonction (oui, je suis contribuable moi aussi, et j'apprécie les économies), et il agit au détriment des enfants de St Laurent.
Il n'est pas nécessaire d'être le professeur Montagné pour dire que cette concentration sur 5 h 45 dans la journée, de tout le travail d'apprentissage scolaire est inhumain.
Que se passe-t-il vraiment?
Les enfants continuent leur nuit trop courte pendant un moment, ils sont réceptifs pendant une heure ou deux, puis la fatigue s'installe et ils décrochent.
La journée en deux temps est plus équilibrée, à condition de consacrer la séance de l'après-midi à des activités adaptées. (Il y en a!)

Est-ce qu'il est possible de revenir en arrière?
Oui, parce que les conditions ne sont plus les mêmes qu'avant, de nombreuses écoles ont été construites dans les quartiers et la sectorisation est appliquée: les cantines ne sont pas nécessaires pour l'ensemble des écoles. Il en faudrait seulement une ou deux pour les élèves qui viennent de l'extérieur de St Laurent, route de Mana et de St Jean (combien sont-ils?).
D'ailleurs, la sectorisation pourrait être mieux appliquée qu'elle ne l'est, si la Mairie informait mieux et aidait davantage certains parents pour inscrire les enfants à l'école de leur lieu d'habitation.
Les activités péri-scolaires? Elles n'ont jamais rempli leur rôle à St Laurent, juste pour quelques dizaines d'enfants, et de toutes façons il reste les mercredis et les après-midi à partir de 16 h 30.
C'est vrai que malheureusement des enfants auront plus de difficultés que d'autres, car ils habitent loin, qu'ils n'ont pas l'électricité, ni le téléphone, ni internet, ni une bonne alimentation, etc. Mais faut-il égaliser les chances en ramenant tout le monde à des conditions difficiles, ou essayer d'aider spécifiquement ceux qui ont plus besoin?

10.Posté par runyboy le 28/05/2006 12:11
Bonjour,

Je réitère en résumé ce que j'ai déjà dit sur la tribune libre du forum.
Il n'est effectivement pas nécessaire d'être le professeur Montagne pour se rendre compte que la journée continue ne respecte pas vraiment les rythmes de l'enfant.
Ceci étant dit, je souhaite de nouveau beaucoup de courage à tous ces enfants (dont certains ont 4 ou 5 ans) qui vont continuer à se lever à 6 heures du matin (voire plus tôt), partir en bus à l'école sans avoir véritablement déjeuner et sans sou dans les poches pour s'acheter un goûter. Arrivés fatigués et le ventre vide à l'école, ils vont continuer, comme le dit Michel sur ce qui sepasse actuellement, à somnoler plus ou moins. A la fin de la période du matin, la plupart vont se retrouver seuls, toujours sans le sou et sans nourriture. A 14h, ils vont retourner à l'école, sûrement pour y faire la sieste...Après cette deuxième période de classe, ils vont reprendre le bus, rentrer chez eux peu avant 18h, s'occuper de leurs petits frères et soeurs, faire un peu de ménage, de vaisselle, peut-être leurs devoirs...grignoter un morceau et s'effondrer dans leur lit au milieu de leurs frères et soeurs qui ont vécu a peu près la même journée.
Journée de 12h, alors que nous sommes passés de notre côté au 35h par semaine...
Pour les loisirs (et les activités périscolaires), ceux qui pourront se permettre de payer continueront à envoyer leurs enfants à l'école de musique, au judo, au foot,...agrandissant encore la durée dela journée de leur enfant. Quant aux autres, si les activités périscolaires gratuites (et il y en a) disparaissent, il ne leur restera pas grand chose pour vivre leur vie d'enfant et se divertir comme chacun en a le droit.
Et je pense, Michel, que ça ne concerne pas uniquement quelques dizaines d'enfants. As-tu déjà emprunté la route de Mana, la route de Cayenne ou la route de St-Jean au moment des ramassages scolaires ? Il y a plusieurs dizaines d'enfants, mais par bus ! Et il y a plusieurs dizaines de bus...(et on pourrait rajouter tous les enfants qui viennent en stop à l'école)
Je ne parle même pas des cantine, tellement ça parait inconcevable d'en voir une apparaître d'ici 2 ans...En plus, beaucoup d'enfants ne pourront pas y aller, faute de pouvoir payer.
Alors, oui, la journée continue ne respecte pas les rythmes de l'enfant, mais l'alternative qu'on propose n'est pas mieux, sauf pour les enfants du centre ville ou de familles qui ont les moyens...
Et pour finir, une dernière petite remarque, l'étude de M.Montagne concerne les rythmes de vie et la façon de vivre en métropole, à l'occidentale, ce qui n'est pas tout à fait le cas pour la majorité des habitants de Saint-Laurent.

J'ai beau réfléchir, je ne trouve pas d'arguments positifs à ces changements d'horaires...

11.Posté par lise le 31/05/2006 21:44
Pour avoir connu les deux systèmes, le retour à l'ancienne ne ferrait que décharger davantage les parents de leur autorité parentale. Aux deux demi journées les enseignants verront plus les enfants que leurs propres parents. L'éducation Nationnale à pour rôle d'éduquer, Oui ! mais uniquement l'éducation scolaire, le reste revient aux parents. Alors si les enfants restent toute la journée à l'école, à qui revient l'éducation de ces enfants ? Ils ne sez sentiront pas dutout impliquer, pusqu'ils verront à peine leurs enfants. Pourquoi changer une formule qui marche ? Avez-vous pensé aux enfants qui habitent loin, et qui par ce système de journée continue, retourne chez eux le jour au lieu de la nuit. Voulez vous vraiment qu'à leur âge ce soit la formule BUS / ECOLE / DODO. Au moins ils en le temps de jouer un peu quand ils rentrent à 13 heures, 15 heures pour ceux qui sont vraiment loin. Surtout que les après midi, ils n(auront vraiment pas la tête à étudier.

12.Posté par Michel le 01/06/2006 06:38
En quoi la formule actuelle marche-t-elle? Les résultats de St Laurent sont les plus mauvais de France, y compris Mayotte, les pires. L'entrée en sixième se fait avec plus de 80% d'élèves qui ne lisent pas (qui ne comprennent ce qu'ils lisent). C'est une catastrophe, oui !

13.Posté par runyboy le 01/06/2006 22:10
Excuse-moi Michel, mais je crois bien que tu es de mauvaise foi.
Ne viens pas me dire que c'est les horaires actuels qui entrainent les problèmes que tu évoques.
Réfléchis juste un peu et je suis sûr que tu pourras trouver 10 meilleures raisons pour justifier l'échec scolaire à Saint-Laurent.
Et je ne crois pas non plus qu'on puisse comparer les résultats de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane, perdu entre le Brésil et le Surinam, avec des villes de métropole.

14.Posté par Vivi ou Styvia le 05/06/2006 20:26
Arretons de se disputer et cherchons des solutions pour nos enfants! Merci
Bcp d'enfants ne savent pas lire et pas qu'en Guyane en Métropole aussi c'est pédagogique ils retournent à l'ancienne méthode "actualité", mais peut etre que c'est du au niveau scolaire des parents peut etre faudrait il organiser un soutien scolaire régulier pour ces familles et toute les l'aide au devoirs par des association où par des vacataires des jeunes diplomés en recherches d'emploi remettre a niveau des parents afin qu'ils puissent aider leurs enfants tout ceux qui critiques les guyanais d'une autre culture ne pensent qu'eux aussi veulent que leurs enfants réussissent dans la vie eux aussi ont des projets ils ne sont pas aculturées en leur propre culture à adapter en Guyane à Saint laurent.
Il faut réunir les personnes concernées vous n'etes pas deux messieurs Michel et Rubyboy a avoir des enfants à SLM. TOUS ENSEMBLE POUR NOS ENFANTS





15.Posté par Un enseignant inquiet le 05/06/2006 22:19
Inquiet et faché!
Je suis enseignant dans l'Ouest guyanais depuis 10ans. Je suis vraiment choqué par l'attitude d'une minorité qui se bat dans cette commune en avançant des noms de pseudo scientifique comme M. MONTAGNE. Vraiment peut-on citer une personne aussi contre versée dans le milieu scientifique. Toutes les études réalisées sur le rythme scolaire ont été faites en métropôle. De plus, les scientifiques eux même ne sont pas d'accord sur les horaires avancées par ce Monsieur qui se contente de tirer ces sources auprés de médecins peu scrupuleux ou d'anciennes études réalisés il y a 15 ans. Moi, aussi je pourrais écrire en citant des noms de personnes inconnues du milieu scienbtifique. Les horaires avancée, ici , comme étant les meilleures, sont remises en cause, aujourd'hui, en France.
De plus, si nous rentrons dans le débat des rythmes scolaires, le contexte géographique, démographique, économique et sociologique doivent être pris en compte! Comment va t-on pouvoir faire cours l'aprés midi avec la chaleur dans les classes souvent non climatisées? Comment les enfants qui suivent leurs parents l'aprés midi dans les petites exploitations agricoles familiales pourront-ils avoir accès aux connaissances culturels de leurs ethnies? Les horaires des écoles avaient été changées pour que les élèves puissent avoir accès à ces savoirs communautaires, pour qu'ils puissent avoir aussi accés à des activités periscolaires, culturelles, sportives. Ces horaires permettent de scolariser des enfants trés éloignés qui se lèvent trés tôt afin qu'ils puissent entrer chez eux avant la nuit. La pression démographique et l'origine clandestine des élèves sont à prendre en compte. Comment une commune de 26000 habitants peut-elle faire face à une population d'élèves d'une ville de 500 000 habitants? Chapeau M. le maire, je trouve que notre municipalité a du mérite!
Nous en avons assez des expériences sans lendemain, lancées souvent par des personnes peu scrupuleuses, fraîchement arrivées comme notre cher recteur ou des directeurs d'école qui ne respectent pas les instances démocratiques, ou d'association peu réprésentative. Car je me demande comment peut-on représenter soit disant les parents sans les consulter!!!

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, les enseignants de St Laurent sont prêt à suivre votre bataille, même sans leurs syndicats qui se trompent amèrement de voie, pour que tous puissent avoir accès aux savoirs et pas seulement à ceux de la pensée occidentale !

PS pour les curieux et les mauvaises langues, je viens de métropole et je suis blanc!!!!







Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube