Saint-Laurent du Maroni

Il était une fois...


La gare routière
La gare routière
Il était une fois une gare routière implantée au cœur de notre agréable ville de Saint Laurent du Maroni. Une gare ayant coûté les yeux de la tête. Sinon plus.
Elle se désole aujourd’hui de n’avoir pas vu transiter la moindre ombre d’un transport en commun ; encore moins celle d’un passager.
Pourtant elle est fonctionnelle notre gare routière. Apparemment semble t-il.
Les usagers (les exploitants des moyens de transport en commun) la boudent désespérément. L’emplacement choisi n’est pas fonctionnel, déclarent t-ils. Mais il l’était sans doute, pour les experts péremptoires des bureaux d’étude.
Notre gare a donc été supplantée par l’attractif Platabroki situé sur les bords du Maroni, en territoire surinamo-guyanais.
Elle se console, faute de mieux, d’abriter dans son enceinte, des concours de ramages qu’organisent périodiquement les éleveurs (ou dresseurs) de picolettes.
Des médisants l’ont alors surnommée : « la gare aux picolettes ». Les mêmes médisants, regrettant que ce lieu ne serve qu’à recevoir des concours de chants d’oiseaux, de persifler : on avance à grands pas de maskilili.
Ce n’est pas si mal, rétorquent les optimistes. C’est mieux que de ne pas avancer du tout ! Ainsi soit-il.


Arsène BOUYER D’ANGOMA
28 Juillet 2005 - écrit par


              







Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube