Saint-Laurent du Maroni

Interpellation d’un demandeur d’asile Sénégalais pour obtention,indue de 5 documents administratifs


« Interpellation d’un demandeur d’asile Sénégalais pour obtention indue de 5 documents administratifs constatant un droit, escroquerie au préjudice de Pôle Emploi estimé à plus de 10000 euros. »

Courant novembre 2012, l’Etat Major de la DDPAF 973 était alertée d’une anomalie constatée dans la constitution du dossier d’un demandeur d’asile Guinéen. A la demande de l’OFPRA*, il sollicitait auprès de la Préfecture le renouvellement de son autorisation provisoire de séjour afin de bénéficier du versement des allocations idoines.

Dés lors, un travail commun d’investigation entre l’AFDI** de la BMRD*** et l’agent PAF, mettait à jour le fait que cet individu avait déposé cinq autres demandes d’asile depuis 2006 sous différentes identités; que le dossier comportait bon nombre de documents administratifs falsifiés provenant du Sénégal, de Guinée et de Guinée-Bissau (vrais supports d’actes de naissance avec fausses identités, falsification de documents administratifs).

Fort d'un dispositif efficace, l'auteur était interpellé par les enquêteurs le 10 janvier 2013 et faisait immédiatement l’objet d’un placement en garde-à-vue pour les faits d’obtention frauduleuse de document administratif constatant un droit et d’escroquerie aux prestations. La véritable identité du mis en cause était établie par la découverte de son passeport sénégalais lors de la perquisition effectuée à son domicile où aux cinq autres demandes d’asile formulées sous autant d’autres identités étaient également découverts (sénégalaise, guinéenne, bissauguinéenne).

Les faits reconnus par l'interpellé permettait de découvrir les récépissés de demandeur d’asile pour percevoir indûment les allocations temporaires d’attente versées par « POLE EMPLOI » -depuis 2006- qui confirmait que l’intéressé avait perçu 8682 euros d’allocations temporaires d’attente depuis 2009.

Le 11 janvier sa mesure de garde à vue était prolongée de 24 heures par le magistrat du Parquet de Cayenne pour être déféré le 12 janvier 2013 à 10h00. L’enquête se poursuit, Pôle emploi déposera plainte et se constituera partie civile.

*OFPRA : Office français de protection des réfugiés et apatrides
**AFDI : Analyste en fraude Documentaire et à l'identité
***BMRD : Brigade mobile de recherche du département
21 Janvier 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube