Saint-Laurent du Maroni

Journées de la Police Nationale au lycée B. Juminer.

C’est dans le cadre des journées de la Police Nationale, programmées par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Education Nationale du 5 au 9 octobre 2005, que s’est tenue la rencontre entre les lycéens du lycée B. Juminer et les fonctionnaires de police de la PAF de Saint Laurent du Maroni.


Journées de la Police Nationale au lycée B. Juminer.
Des policiers à la rencontre des lycéens, c’est ce que proposaient Mme Flore PEYRAUD, Proviseur du lycée Bertène Juminer de St Laurent, et le Capitaine TOUPIN, adjoint-chef de service à la Police de l’Air aux Frontières du poste de Balaté.Une journée d’information et de présentation des différents métiers de la police était donc proposée aux élèves de l’établissement. Après les lycées F. Eboué de Cayenne et G. Monnerville de Kourou, c’était au tour du lycée B. Juminer d’accueillir, vendredi dernier, ces rencontres entre des jeunes à la recherche d'orientations professionnelles et ces fonctionnaires de police. Le but est d’exposer les carrières liées à la Police Nationale et de renseigner les lycéens sur les différentes orientations possibles. Différentes classes accompagnées par leurs professeurs se sont succédées et ont assisté à la vidéo-projection d’un film ; les élèves ont pu ensuite se procurer la documentation nécessaire et ont enfin posé leurs nombreuses questions aux policiers présents.

le capitaine TOUPIN
le capitaine TOUPIN
Le capitaine de Police, M. TOUPI , a souligné les formidables possibilités offertes par ce corps de métier, et notamment la possibilité pour les jeunes guyanais de passer le concours délocalisé de la Police Nationale ; en effet, un concours est maintenant ouvert depuis quelques années qui garanti un poste sur le sol guyanais. Après avoir retiré un dossier au Secrétariat Administratif et Technique de la Police, le candidat ayant réussi les épreuves se voit proposer une année de formation dans une école en métropole, puis revient passer son année de stage en Guyane pour y être titularisé. Une cinquantaine de places est chaque année proposée aux candidats, et c’est donc une véritable opportunité offerte à ces jeunes d’obtenir une qualification et de travailler dans leur pays d’origine.
D'un côté des jeunes intéressés par les exposés des intervenants et qui semblaient heureux de voir la police « autrement » ; de l'autre des fonctionnaires de police satisfaits de ces rencontres et qui se déclarent prêts à renouveller l’expérience.

Journées de la Police Nationale au lycée B. Juminer.
11 Octobre 2005 - écrit par C. M


              

Commentaires

1.Posté par CHELIM Jonathan, élève de Terminale L au lycée Bertène Jumin le 14/10/2005 15:59
EXCELLENTE initiative des Ministères de l'Intérieur et de l'Éducation Nationale!!!
Le corps policier est en effet encore très mal connu et ce genre de rencontres entre lycéens (entendez par là, hommes et femmes de demain) et fonctionnaires de police, permet aux jeunes qui n'ont pas encore d'idées, de projets en ce qui concerne leur avenir professionnel d'avoir au moins en tête une idée "objective" (idéé encore trop péjorative et subjective de nos jours [cf. préjugés]) de la Police Nationale ainsi que des informations précises quant à l'accession même au métier de "policier"...
Des vocations de "policier" découvertes au lycée Bertène Juminer?

CHELIM Jonathan

Post Scriptum: Attention à ne pas "écorcher" le nom de notre chef d'établissement C.M...c'est "PEYRAUD" et non "PERRAUT"... :-)




2.Posté par Stéphanie le 26/01/2006 11:15
Bonjour à tout le lycée Bertène Juminer en particulier à Jennifer ;)

bisous à tous !!


une fille fière de sa ville







Facebook

Les annonces

Vente (103)

Divers (21)

Immobilier (42)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube