Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

L’Ile des lépreux, île poubelle ?

En pleine période estivale, l’Ile des lépreux, à quelques minutes de pirogue de Saint-Laurent, fait tâche dans la ville du Ministre de l’Outre-mer. Jonché de détritus de toutes sortes, ce site, jadis parmi les plus beaux de la ville, n’est plus que l’ombre de lui-même…


L’Ile des lépreux, île poubelle ?
Les touristes qui s’y arrêtent sont pour le moins dépités et les saint-laurentains qui avaient coutume d’aller y pique-niquer ne font même plus le déplacement. Ils préfèrent encore se diriger vers d’autres sites, peut-être moins paradisiaques mais en tous cas plus propres et entretenus. L’île des lépreux, autrefois destinée, comme son nom l’indique, à recevoir les malades de la lèpre en quarantaine, était devenue l’un des lieux de sortie les plus prisés de Saint-laurent, car offrant le plaisir d’une traversée en pirogue peu risquée, car assez courte, et, une fois arrivé, d’une plage magnifique suffisamment éloignée de l’agitation de la ville pour se croire loin de tout. Qui ne possède pas, dans ses albums, quelques photographies d’un pique-nique mémorable là-bas ?

L’Ile des lépreux, île poubelle ?
Aujourd’hui, le moins que l’on puisse dire est que la fréquentation du site a considérablement diminué. Il est vrai que déjeuner ou se baigner en slalomant à travers des sachets en plastique, des canettes vides et des couches usagées n’offre qu’un attrait assez limité ! Alors, à qui la faute ? Pendant longtemps, la municipalité s’est efforcée d’entretenir les lieux, en y installant des tables, des bancs et de nombreux panneaux et poubelles incitant à garder les lieux propres, en vain…aussitôt posés, les panneaux étaient arrachés et certains visiteurs peu respectueux de l’environnement ne faisaient pas l’effort de nettoyer après leur passage. De son côté, l’Etat, légalement propriétaire de l’île, ne semble guère se soucier de l’apparence des lieux et n’aurait toujours pas donné de réponse à la demande de rétrocession faite par la mairie.
Il en résulte que cet îlot se mourant parmi les déchets, est aujourd’hui une honte touristique qui n’est pas digne de notre ville.
21 Juillet 2004 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par albanpate37@hotmail.com le 20/07/2004 13:36
Malheureusement ce n'est pas le seul site de guyane qui est dans ce cas là (si vous êtes sensible à ce sujet,sourtout n'allez pas à la crique Tatou !!!).
Il manque énormément de campagne publicitaire de sensibilisation pour le respect de l'environement.
Que cela soit sur le bord des routes(le pire c'est après le passage de la tondeuse) ou sur des sites magnifiques, le respect est loin d'etre présent.
Qu'est ce qui empeche les gens de ramener les choses qu'ils ont ammené?
Ce n'est pas le manque de poubelle, puisque bien souvent elles sont a 50 mètres des détritus (ex: La nouvelle plage dans la ville à coté de la station de météo).
Quand on pense à la durée de dégrabilité de la matiere plastique, on devrait pensé à nos petit-petit-petit enfants qui s'habituront à vivre dans un espece d'énorme dépotoir qui apparement est relativement convivial pour certain.
Alban

2.Posté par maroni11@hotmail.com le 21/07/2004 13:34
Je suis d'accord avec Alban. La guyane fait partie de l'amazonie, poumon de la planète terre et je m'aperçois que les campagnes de sensibilisation concernant notre environnement sont baclées. De plus, je pense qu'il serait temps de mettre en place des dispositifs dans ce sens là..... pourquoi pas instaurer des fortes amendes dite "amendes de pollution" ?
AKIRA 973

3.Posté par rodriguezo@club-internet.fr le 22/07/2004 00:36
J'ai vécu en Guyane et j'en ai le souvenir d'un paradis. Ce n'est pourtant pas si loin! Sans doute faudrait-il instaurer ce qui a été fait sur l'île de la Corse où les iliens ont voté pour l'interdiction de distribution de sacs plastiques dans les supermarchés. Si vous n'avez pas acheté votre sac "longue conservation", vous en êtes pour tout porter à bout de bras, dans des cartons.. Le plus génial est que pour rendre la chose attrayante, ils ont pris les sacs réutilisables comme support publicitaire pour leur i
île.. Une idée comme tant d'autres pour faire entrer des fonds qui pourraient être utilisés au seul entretien, soit de l'île Saint-Louis ( Lépreux) en face de laquelle je vivais, mais pourquoi pas, répéter cette opération à d'autres sites..

4.Posté par jackito16@wanadoo.fr le 23/07/2004 14:05
Il est vrai que la guyane doit faire très attention à son environnement, je pense que le mode de consomation à évolué trop rapidement, alors il est important que nous soyons vigilants tous ensemble, posons nous les bonnes questions, qui vend des objets polluants?
comment se retrouvent ils sur le bord des routes? sur les lieux de loisirs? je pense que la campagne télévisée actuelle devrait s'accompagner d'événements en ville à la sortie des commerces qui doivent eux aussi s'impliquer dans la propreté voir la collecte des déchets.Le temps presse Hâtons nous préserver ce qui nous reste de beau.

5.Posté par Magdinier le 03/01/2008 07:51
Recherche Ludovic Colleconte professeur de mathématiques à St laurent du Maroni , en 2004 ? Avis de recherche tout info seront prises .
Caroline. Merci d'avance .





Les annonces

Vente (96)

Divers (50)

Immobilier (42)



Partager ce site
Suivez-nous