Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

L’ adossement du pôle guyanais « santé tropicale » à Lyonbiopôle devient une réalité.


L’ adossement du pôle guyanais «  santé tropicale » à Lyonbiopôle devient une réalité.
Les partenaires du projet de pôle de compétitivité « santé tropicale », situé en Guyane, ont été accueillis à Lyon, mardi 23 octobre, pour une visite de travail avec les membres de Lyonbiopôle.

Les échanges ont permis de donner corps à cette collaboration et de dégager des axes de coopération scientifique et technologique entre les deux pôles de compétitivité.


Le préfet de la région Rhône-Alpes a accueilli ce mardi 23 octobre 2007 une délégation de personnalités politiques et scientifiques guyanaises (les Présidents du Conseil régional, du Conseil général, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la Technopole, et le Directeur du Centre national spatial et des scientifiques) conduite par le Préfet de la Guyane pour rencontrer les différents responsables de Lyonbiopôle et dégager des pistes concrètes de coopération scientifique et technologique.

L’émergence de nouvelles maladies comme le Syndrome Respiratoire Aigü Sévère (SRAS) ou le Chikungunia, prouvent la nécessité de la mise en oeuvre d’actions de prévention et de contrôle des risques épidémiologiques.

Pour répondre à ces défis, des partenaires guyanais se sont regroupés pour proposer un pôle de compétitivité santé tropicale.

Ce projet s’appuie sur des forces locales importantes : la Guyane est l’un des rares départements à accueillir tous les grands centres français en matière de santé avec en premier lieu l’Institut Pasteur. Il s’appuie aussi sur des centres de formation très dynamiques : l’université Antilles Guyane propose ainsi six diplômes universitaires portant sur la santé en milieu tropical. Par ailleurs, la Guyane bénéficie d’un tissu industriel et socio-économique en plein développement : au-delà des activités spatiales, le département connaît une forte création d’entreprises.

Dans ce contexte, le projet d’un pôle de compétitivité « santé tropicale » centré sur la médecine d’urgence, la prévision et la lutte épidémiologique, trouve sa pleine justification. Il s'appuiera sur Lyonbiopôle, pôle travaillant dans le même domaine.

Le pôle de compétitivité mondial Lyonbiopôle, labellisé le 12 juillet 2005, est focalisé sur les maladies infectieuses humaines et animales. Il s’appuie sur l’axe Lyon/Grenoble, symbolisant une synergie forte entre la biologie industrielle, la biologie structurale et les micro nanotechnologies. Conçu comme une « usine » à projets de recherche et développement multipartenariaux, il est un outil d’interface et de rapprochement entre les industriels et la recherche académique. Son ambition est de devenir un accélérateur d’innovation pour soutenir la compétitivité des entreprises et du territoire.

Le Comité Interministériel d’Aménagement et de Compétitivité des Territoires (CIACT) du 5 juillet 2007 avait approuvé le projet du pôle de compétitivité « santé tropicale » en l’adossant au pôle de compétitivité Lyonbiopôle.

Les synergies entre les deux pôles sont évidentes ; ils pourront désormais travailler sur des projets de recherche et développement communs.

Lyonbiopôle trouvera dans ce rapprochement une expertise « terrain » dans le domaine de pathologies comme la dengue, la malaria, la maladie de Chagas et pourra apporter au pôle santé tropicale son expérience sur le processus de labellisation des projets.
2 Novembre 2007 - écrit par Préfecture de la Guyane


              




Les annonces

Vente (70)

Divers (14)

Immobilier (40)



Partager ce site
Suivez-nous