Saint-Laurent du Maroni

L’épidémie de dengue décroît dans l’ouest mais la vigilance reste de mise.


L’épidémie de dengue décroît dans l’ouest mais la vigilance reste de mise.
Il y a quelques semaines, une réunion s’est tenue à la sous-préfecture en présence des différents partenaires de santé publique afin d’évaluer la situation de l’épidémie de dengue qui sévit dans la région depuis le début de l’année. Présidée par M. NICOLAS, sous-préfet de Saint-Laurent, cette rencontre avait pour but de faire le point sur les actions entreprises dans la commune et sur les difficultés rencontrées dans la lutte contre l’épidémie.
Malgré le nombre inquiétant de cas, il ne s’agit cependant pas d’un phénomène exceptionnel puisque les cas de dengue avaient déjà connu des pics de recrudescence en 2006 et début 2008, et même en dehors de ces périodes de crise, cette maladie reste endémique dans le département.
En ce qui concerne la situation actuelle, on peut noter une légère diminution des cas dans l’ouest alors qu’ils ont augmenté sensiblement sur la région de Cayenne
« S’il est vrai que les cas de dengue ont démarré et été importants, au début, surtout dans le secteur de Saint-Laurent, il semblerait qu’à présent il y ait une légère décroissance des cas. Ceci est peut-être encourageant mais il ne faut pas oublier de rester vigilant pour éviter qu’avec les pluies cela ne redémarre rapidement », a insisté M. Christophe PRAT, nouveau Directeur adjoint à la Direction de la Santé de la Guyane, qui participait à cette réunion.

La Direction de la Santé continue donc de solliciter les mairies à rester vigilantes, notamment concernant la gestion des ordures, le ramassage des carcasses et le nettoyage des fossés. Elle poursuit également d’une part la diffusion de messages en direction du public sur les gestes à faire pour éviter de laisser stagner l’eau, et d’autre part le partenariat avec les services de démoustication du Conseil Général. Le message est simple et la conduite à suivre reste la même : seule la prévention permettra de stopper l’épidémie qui, selon l’expérience des crises précédentes, pourrait n’être qu’à ses débuts.
10 Mars 2009 - écrit par C.C


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube