Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

La JAPD, passage obligatoire vers la citoyenneté.


La JAPD, passage obligatoire vers la citoyenneté.
Depuis la loi du 22 août 1997, le service national a été remplacé par la Journée d’appel et de préparation à la défense (JAPD), obligatoire pour tous les jeunes de la nation. Mise en place au moment de la professionnalisation de l’armée, la JAPD a pour but de sauvegarder le lien avec la nation jusque là entretenu par le service national.
Afin de leur éviter les désagréments entraînés par le défaut de recensement, le Centre du Service national multiplie les actions de communication en direction des jeunes du département à travers divers partenariats, notamment avec les établissements scolaires. Les responsables du service de la communication du centre de Cayenne étaient donc présents lors du Salon lycéen organisé le vendredi 26 janvier au Camp de la Transportation.

La JAPD, passage obligatoire vers la citoyenneté.
La JAPD est la dernière étape du Parcours citoyen obligatoire pour tous les jeunes à partir de 16 ans. La première étape de ce parcours est le recensement que doivent effectuer ces jeunes auprès de la mairie de leur lieu de résidence, munis d’une pièce d’identité, de leur livret de famille et d’un justificatif de résidence. Il leur est alors délivré une attestation de recensement, exigée pour l’inscription aux examens et valable jusqu’à 18 ans. Les inscriptions sont ensuite transmises, de façon trimestrielle, aux bureaux du Service national qui les traitent et envoient, environ neuf mois plus tard, une convocation au jeune concerné sur l’un des neuf sites que compte le département ; pour l’ouest, c’est le site de St-Jean qui reçoit les jeunes convoqués. Cependant, le constat que de nombreux jeunes de plus de 18 ans n’ont pas effectué leur JAPD, entraînant pour eux de gros problèmes au moment de l’inscription aux examens, pousse le centre du Service national à renforcer la communication dans les lycées de la sous-préfecture ; une JAPD spéciale est même programmée afin de régulariser leur situation et de leur permettre de passer les examens de fin d’année.

La raison de cette situation n’est pas toujours le défaut de recensement, car beaucoup de ces jeunes se sont faits recenser, mais ils n’ont souvent pas signalé leur changement d’adresse et n’ont de ce fait pas reçu leur convocation. Il est alors nécessaire, en cas de non réception de la convocation un an après le recensement, de s’adresser au centre de Cayenne pour le signaler.
Devant le grand nombre de jeunes empêchés dans la poursuite de leurs études faute de pouvoir justifier de l’accomplissement de la Journée d’appel et de préparation à la défense, il est donc nécessaire de rappeler le caractère obligatoire pour tous du Parcours citoyen.
12 Février 2007 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par GUYANECHO.COM le 13/02/2007 12:34
Je trouve ça assez génial !
Une petite journée "d'armée" et deux mois de carnaval insérés dans douze de gabegie.
Je suggére qu'il soit possible de faire ce Parcours citoyen par téléphone. Avec tarif préférentiel pour les bègues. Il n'y a pas de raison de les pénaliser !

L'armée crée des liens entre la Nation et le citoyen.
Le carnaval est plutôt quant à lui, source de liaisons. Certaines ne sont-elles pas réputées dangereuses ?
Alors, oui à la médaille d'honneur des commandos touloulous !
Vive le général Vaval, commandant en chef de la vaillante armée guyanaise !
Vive Léon Bertrand, valeureux guitariste et ministre redoutable !
Nous irons tous raviver la flamme sur la tombe du touloulou inconnu !

2.Posté par manga le 07/05/2009 16:15
c trop énervent de faire cette journée d'appel !
pcq si on la fait pa on peu passer son permit et meme le bac!!!!!!!!!!!!!





Les annonces

Vente (118)

Divers (18)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous