Saint-Laurent du Maroni

La PAF démantèle un réseau d'immigration clandestine


La PAF démantèle un réseau d'immigration clandestine
La Police aux frontières (PAF) vient de mettre un coup d’arrêt à un réseau brésilien d’aide au séjour irrégulier à Saint-Laurent du Maroni, qui s’était mis en place dans l’enceinte… du centre hospitalier de l’Ouest guyanais (CHOG).

A la suite d’un renseignement recueilli au mois de novembre dernier par le Groupe de recherche et d’investigation (GRI) du Service de police aux frontières (SPAF) de Saint Laurent du Maroni, une enquête était diligentée. C’est à la suite de celle-ci qu’une Brésilienne de 26 ans, en situation régulière, était interpellée.

Le mode opératoire était le suivant : circulant dans l’hôpital, la jeune femme se présentait auprès de compatriotes en situation irrégulière venant dans l’établissement pour y recevoir des soins, en se faisant passer pour une assistante sociale ou une personne mandatée par le consulat du Brésil. Contre rétribution, elle leur proposait de leur faire obtenir l’Aide médicale d’État (AME), de constituer un dossier de demande de titre de séjour « étranger malade », grâce à la fourniture d’une attestation d’hébergement mensongère à son domicile ou à celui d’autres personnes. Une vingtaine de cas ont été recensés.

En tout, une dizaine de personnes ont été interpellées. A la suite de leur garde à vue, le parquet de Cayenne a décidé de les remettre en liberté. L’enquête se poursuit.
19 Mars 2012 - écrit par


              







Facebook

Les annonces

Vente (118)

Divers (18)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube