Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

La justice fait fermer le dancing « Chez Pitt »

Depuis trois ans, la discothèque de Saint-Laurent-Du-Maroni accueille les danseurs en toute illégalité. Le gérant doit la fermer, mais n’est pas obligé de démolir le hangar qui l’abrite.


La justice fait fermer le dancing « Chez Pitt »
Pirter S. a trois ans.
Trois ans pour faire accepter par les services de l’Equipement qu’une terre agricole accueille une boîte de nuit. Cet homme de 43 ans est le gérant du dancing »Chez Pitt », à Saint-Laurent-Du-Maroni. Animateur des nuits de l’Ouest guyanais, artisan taxi ou agriculteur, on a du mal à connaître la réelle profession de cet homme. Toujours est-il qu’après avoir fait construire un hangar agricole atenant à sa ferme, il l’a transformé en haut-lieu des nuits ragga-reggae de Saint-Laurent. Au point de dégager, dit-il, 300 euros de bénéfices par week-end.
Seulement, le David Guetta d’Apatout- c’est là qu’il est né – n’a jamais obtenu de permis de construire pour une discothèque. Et pour cause, puisque la terre est à usage agricole exclusivement. Mais à Saint-Laurent, des établissements de la sorte poussent régulièrement. Son avocat, Me Lobeau, a argué que dans la rue des Vampirs, où le dancing est installé, « il y a de plus en plus de constructions ». Rien n’y fait : hier, les juges ont exigé la fermeture de l’établissement pendant trois ans. Ils n’ont toutefois pas prononcé sa destruction. Ce qui laisse au gérant la possibilité de déposer un permis de construire. Ou de remplacer sa faune nocturne par des bêtes…plus agricole.
15 Janvier 2007 - écrit par Source France-Guyane


              

Commentaires

1.Posté par Kriss973 le 24/01/2007 12:51
il était temps....

2.Posté par seb. le 25/01/2007 06:37
ben j'espre qu'il deposera un permis de construire afin qu'on puisse choisir nos soirees ds cette ville.
Faune noctune..... betes..... vilain jeu de mots meme pas drole

3.Posté par kara le 25/01/2007 21:56
eh bien st laurent va mal on ferme un haut lieu de la distraction des pauvres.
on est tombé bien bas.
le mois ou l'abbé pierre nous quitte on voit dans quelle société nous vivons.
doit on payer 16 euros l'entrée et 6 la bière ( comme sur les champs elysées)
à st laurent pour avoir de la qualité?
sommes nous des bêtes ou de la faune que de refuser de s'enfermer dans des locaux climatisés ou l'on entends toujours la même mauvaise musique??
et oui c'est très domageable et je pèse mes mots
en effet les millionaires ne cours pas les rues à st laurent , alors bonsang
laissez les gens s'amuser tant qu'il le peuvent ......
j'espère juste les jeunes vont pouvoir s'occupper intelligemment, sans sortir chez Pit
à bon entendeur salut

4.Posté par arika le 26/01/2007 07:53
de toute façon KARA, que tu parles de la discothèque LE MANOCOCO ou chez Pitt, ça reste quand même de la merde ces deux établissements....

5.Posté par kara le 26/01/2007 11:31
oui mais de lamerde en boîte....
et na

6.Posté par kara le 26/01/2007 13:39
si ils ne nous laissent pas nous amuser chez pit , j'irai tous les week end à cayenne dans des boites bien légales ou y il n'ya pas de magouille et tout ca , car c'est bien connu tout est bien à cayenne.
et si il le faut on ira tous aux antilles ou en métropole ou sur la lune ( en meme temps nous on a la fusée en guyane alors on est plus près des étoiles.....)
arrettons de déconner que pit soit réeintégré et on lui apportera notre soutient ,
faisons les choses dans les règles et tout ira pour le mieux.
Agissons ensemble pour une vie agréable à st laurent.
Ne soyons pas tchembé mol pa rédi....

7.Posté par akira973 le 26/01/2007 16:01
OH ! KARA ! sui d'accord avec toi ! et vive les escargots en boite !!!

8.Posté par Flow le 03/02/2007 04:56
Même de métropole (Lorient) on soutien pit, non mais ... ! Si on peut plus s'amuser alors on va faire quoi désormais ?? En tout cas nous on veut pas que pit mette la clé sous la porte et viva la fiesta guyannaise.
Allez les merlus ...





Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)



Partager ce site
Suivez-nous