Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

La mairie de St-Laurent s’engage dans la convention « Contrat d’avenir »


La mairie de St-Laurent s’engage dans la convention « Contrat d’avenir »
Le mardi 25 octobre dernier, M. CHAUVIN, le sous-préfet pour l’Etat, et M. BERTRAND pour la ville de St-Laurent ont signé la convention « Contrat d’avenir », un dispositif phare du plan de cohésion sociale, mis en place par le Gouvernement pour favoriser le retour à l’emploi.
Cette convention prévoit la signature de 200 contrats d’avenir qui déboucheront sur des emplois destinés en priorité à l’embellissement du cadre de vie de la commune (médiation dans les établissements scolaires, entretien des établissements scolaires et des bâtiments administratifs, des espaces verts et des complexes sportifs).

La mairie de St-Laurent s’engage dans la convention « Contrat d’avenir »
Alors que les CEC (contrat emploi consolidé) et CES (contrat emploi solidarité)sont appelés à disparaître, le contrat d ‘avenir est un nouveau contrat de travail réservé au secteur non marchand qui s’adresse aux collectivités territoriales, aux organismes privés à but non lucratif (associations, mutuelles, comités d’entreprise...), aux personnes morales de droit privé chargées de la gestion d’un service public (transports, soins...) et aux structures d’insertion par l’activité économique.
Les contrats d’avenir sont destinés à permettre le retour à l’emploi des personnes bénéficiant, depuis au moins 6 mois, du RMI, de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation de parent isolé (API) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Ils ouvrent droit, pour les employeurs concernés à plusieurs avantages, sous réserve de respecter certaines formalités obligatoires.

La personne embauchée bénéficie d’un contrat à durée déterminée de 2 ans, à temps partiel (26 heures) et d’actions de formation et d’accompagnement. Elle perçoit un salaire calculé au minimum sur la base du SMIC et continue de percevoir son allocation (RMI, ASS, API ou AAH), diminuée en principe du montant de l’aide forfaitaire versée à l’employeur.
En ce qui concerne St-Laurent, M. Bertrand a annoncé que 118 des 200 contrats d’avenir prévus par la convention concerneront des personnes qui travaillent déjà dans la collectivité, et que les 82 contrats restant permettront à la mairie d’offrir des perspectives d’avenir à d ‘autres jeunes de la commune.

1 Novembre 2005 - écrit par C.C


              




Les annonces

Vente (98)

Divers (51)

Immobilier (46)



Partager ce site
Suivez-nous