Saint-Laurent du Maroni

La ménopause

Elle survient habituellement vers la cinquantaine, la ménopause se prépare au cours des années précédentes et est marquée par trois grandes périodes : la préménopause, la ménopause et la postménopause.


QUELLES SONT LES CAUSES ?

Les bouffées de chaleurs, troubles les plus fréquents de la ménopause : entre 50 % et 75 % des femmes les ressentent. Ils se manifestent comme une sensation de chaleur débutant au niveau de la poitrine et progressant vers le cou et le visage. Ils résultent d’une dilatation des vaisseaux sanguins tout à fait normale.

QUEL EST LE TRAITEMENT ?

Préménopause

Afin d’éliminer les troubles, la femme qui a encore besoin de contraception peut utiliser la pilule contraceptive. À condition toutefois qu’elle ne présente aucune contre-indication en cas de tabagisme, de maladie coronarienne, de troubles vasculaires, d’hypertension ou de diabète. La pilule protège également contre l’ostéoporose, le cancer de l’ovaire et de l’utérus.

Ménopause et postménopause
L’hormonothérapie (en pilule, timbre ou gel) constitue le meilleur traitement pour bien vivre la ménopause. Elle consiste à remplacer, dans les mêmes quantités, les hormones sexuelles que les ovaires ne produisent plus, soit les œstrogènes et la progestérone (les femmes qui n’ont plus d’utérus reçoivent seulement des œstrogènes). Beaucoup de gens croient que ces hormones sont des produits chimiques dangereux. C’est faux. La plupart d’entre elles sont extraites d’animaux ou de végétaux. En fait, grâce à l’hormonothérapie, les risques d’être atteinte d’ostéoporose ou de faire une crise cardiaque diminuent de 50 %.

En définitive, l’hormonothérapie constitue la meilleure protection de la femme ménopausée et peut se poursuivre toute la vie. Toutefois, elle n’est pas obligatoire. Toute femme ménopausée qui souhaite y recourir doit savoir qu’elle peut à tout moment revenir sur sa décision, mais que les risques liés à la déficience hormonale ovarienne réapparaissent dès l’abandon du traitement.

D’autres traitements préventifs spécifiques peuvent être offerts en cas de risques de maladies cardiaques (par exemple des médicaments pour contrôler l’hypertension ou le diabète) ou d’ostéoporose.

Plus d’infos :
http://www.e-sante.fr/francais/article.asp?idarticle=2745&idrubrique=243
13 Novembre 2003 - écrit par RCD


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube