Saint-Laurent du Maroni

Lancement du dispositif Microprojets


Le Parc amazonien de Guyane vient de lancer un dispositif expérimental « Microprojets ».

Objectif :accompagner les porteurs de projets au travers de formations/actions adaptées à chaque contexte local, de mûrir des projets et de formaliser des activités. Transformer les idées en projets d’entreprise, tel est donc le crédo de « Microprojets ».

Deux porteurs de projets à Antecume Pata et à Camopi ont été les premiers bénéficiaires de ce dispositif.

Minestelli Ananouman, d’Antecume-Pata et Franck Dorilas, de Camopi, ont signé les premières convention « Microprojets » avec le Parc amazonien de Guyane (PAG), il y a quelques semaines. Ils sont les premiers bénéficiaires de ce dispositif d’aide au développement d’activité économique mis en place en début d’année par l’établissement public, grâce au fonds européen du programme LEADER Sud. Le dispositif propose aux porteurs de projet des communes concernées par le parc national, un accompagnement personnalisé (formation, soutien technique et administratif, prêt de matériel…), afin de leur permettre de tester et développer leur activité économique.

Minestelli Ananouman veut créer une entreprise de construction et réparation de pirogues en bois sur le Haut-Maroni. Franck Dorilas se lance dans l’entretien d’espaces verts à Camopi. La convention qu’ils ont signé avec le Parc amazonien de Guyane prévoit notamment la mise à disposition de matériel le temps que leur activité se développe et qu’ils soient autonomes pour investir.

Un concept adapté aux réalités du territoire

Pour Pierre Jeandot, chargé du programme au Parc amazonien de Guyane, le concept est très proche des « incubateurs » créés par les grandes écoles de commerce. « Seulement, son déploiement a été revu pour coller au plus près des réalités des territoires du sud guyanais » précise-t-il. S’agissant d’un dispositif expérimental, une grande marge de manœuvre a été conservée afin de pouvoir intégrer les retours d’expériences au fur et à mesure et améliorer le dispositif.

Les bénéficiaires seront liés au programme par un contrat d’accompagnement qui définit le plan de développement de l’activité, le plan de formation du bénéficiaire ainsi que les modalités d’appui pour le lancement de l’activité. La plupart des incubateurs mettent à disposition des locaux et de l’expertise aux porteurs de projets. Le programme Microprojets mettra à disposition des moyens matériels et de l’expertise.
16 Mai 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube