Saint-Laurent du Maroni

Le Collectif des enseignants contractuels de l'ouest guyanais reste mobilisé


Le Collectif des enseignants contractuels de l'ouest guyanais reste mobilisé
Le collectif des enseignants contractuels de l’ouest guyanais s’est réuni mercredi dernier dans la salle de l’ACOB, à la cité des acacias, pour une réunion de bilan après les manifestations du début de l’année scolaire. A l’ordre du jour, un point sur la situation des enseignants contractuels du premier et du second degré de l’ouest guyanais deux semaines après la rentrée, la discussion et le listing des revendications à adresser au Rectorat, et enfin les futures actions à mener afin de les faire connaître.
S’agissant du bilan après quelques jours d’école, les membres du collectif trouvent « aberrant » que plusieurs contractuels n’aient toujours pas de poste, certains faisant pourtant état de plusieurs années d’enseignement, alors que plusieurs postes ne sont encore pas pourvus à ce jour dans les lycées, collèges et écoles de la région. L’un des objectifs de la rencontre de mercredi était de dresser un état des lieux précis en répertoriant tous les enseignants sans affectation à cette date.

Parmi les principales revendications des contractuels, l’accès à la formation pour la préparation des concours figure dans les toutes premières, ainsi qu’une plus grande sécurité de l’emploi, une garantie de réemploi pour des personnes qui ont choisi de faire carrière dans la profession. Ces enseignants, souvent considérés comme des « bouche-trous » réclament en règle générale plus de respect de la part de leur employeur, la différence de traitement et de considération étant assez flagrante entre les titulaires et les contractuels. Plus de transparence et de rapidité sont également l’une des doléances du collectif en ce qui concerne les affectations de ces derniers, actuellement effectuées de manière assez opaque et parfois étonnante.
Afin de donner une suite à leur mouvement, les membres du collectif prévoient une réunion avec le collectif des contractuels de Cayenne afin d’établir un cahier de revendications qu’ils espèrent pouvoir remettre prochainement au Recteur.
18 Septembre 2007 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par Valentin le 21/09/2007 22:06
Arrêtez-vous de vous plaindre.Je dis tout haut ce que les autres pensent tout bas.
Des concours sont organisés chaque année et vous ne reussissez pas.Cela veut dire que vous ne prenez m^me pas le temps de bosser.IIl suffit juste de regarder la qualité des enseignements que vous assurez.C 'est lamentable quelque fois.Je ne parle pas de tous le contractuels mais de quelques uns?A mon avis le seul moyen pour que certains deviennent plus sérieux, c'est la menace de non renouvellement lde contrat et le rectorat a tout à fait raison.

2.Posté par motivé le 26/09/2007 16:54
vous êtes prêts à être de "vrais" profs. la contestation, la revendication, l'action pour arriver au statut de fonctionnaire...
pourquoi certains réussissent au concours ?
pourquoi certains ont leur contrat renouvelé sans difficultés ?
pas beaucoup de communautés présentes sur la photo ; serait-ce que ce collectif est le regroupement d'une frange de la population qui vit beaucoup dans la plainte et la dénonciation d'un système dans lequel ils souhaitent rentrer ?
je suis pour l'égalité et j'ose espérer que le rectorat s'appuie sur les qualités de la personne. j'ai travaillé avec certains contractuels pour lesquels je ne souhaitais qu'une chose, le non renouvellement de leur contrat







Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube