Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Le Conseil général adopte le drapeau guyanais

Lors de la première plénière de l’année, qui s’est tenue vendredi dernier, les 16 conseillers généraux présents ont voté à l’unanimité pour la reconnaissance du drapeau guyanais.


Le Conseil général adopte le drapeau guyanais
Le drapeau guyanais a été adopté par les conseillers généraux vendredi dernier à l’unanimité des membres présents. Cette revendication de longue date a été entérinée 43 ans après la tenue du congrès fondateur de l’Union des Travailleurs Guyanais (UTG). En effet, c’est en septembre 1967 que serait apparu ce drapeau guyanais. Ceci lors du rassemblement organisé en septembre 1967 sous l’égide d’une figure emblématique du pays, Turenne Radamonthe. A l’époque il était le Secrétaire Général du premier syndicat local. Toutefois, la question du drapeau guyanais s’est imposée au cœur des débats du Forum Social Guyanais qui s’est tenu à Awala-Yalimapo en décembre 2005. Puis, reprise en juin 2007, par les membres du comité lors du 40ème anniversaire du drapeau.

Trois symboles 

« Le triangle supérieur est de couleur verte qui représente notre forêt, le triangle inférieur, de couleur jaune comme l’or, est la représentation des nombreuses richesses que renferme le sous-sol guyanais, au centre, une étoile à cinq branches, de couleur rouge qui symbolise l’orientation socialiste du pays ». Selon le comité de réflexion, la symbolique de l’étoile à cinq branches rouge signifierait le « sang en son centre ».

A l’image des autres départements et régions de France, la collectivité départementale a choisi d’adopter son drapeau et donc d’afficher son identité. Selon le président du Conseil général Alain Tien-Liong, celui-ci « devra flotter aux côtés des drapeaux national et européen ». Comme c’est déjà le cas dans son bureau.
Notons que depuis longtemps, ce drapeau s’est invité dans les véhicules, les maisons, les meetings, les activités sportives…
26 Janvier 2010 - écrit par R. A.P Source Conseil Général


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

80.Posté par Marabout le 18/01/2012 09:06
Deux ans plus tard, rien n'a changé !
Nos chers indépendantistes du conseil régional ne reconnaissent toujours pas le résultat du référendum et font tous leur possible pour en modifier le résultat par des manoeuvres politiques.
On nous avait promis un débat sur ce drapeau ? Ou en est-il ? Au point mort !

Il est temps que la population de Guyane se révolte contre cette mafia UTG/MDES qui impose ces décisions contre la démocratie !
Aux urnes citoyens !

79.Posté par Romain le 18/06/2010 10:38
Vraiment ce drapeau est laid. J'ai l'impression d'être dans pays de rasta. Je pense une consultation populaire aurait été mieux ou même un jeu concours pour des jeunes du collège qui sont les adultes de demain. Je ne vois pas l'identité GUYANAISE dans ce drapeau.

78.Posté par Forza Guyana le 15/05/2010 21:28
Mon article est passé aux oubliettes.
La 5eme colonne UTG est bien présente pour censurer ce qui dérange. Halte aux opinions qui dérangent! RMI et paresse: les deux mamelles de la guyane grâce à ces fervents démocrates. Ayez au moins le courage de répondre: mon adresse mail est dispo.
Hugo Chavez au pouvoir!

77.Posté par crc97150 le 21/04/2010 18:58
Ce n'est pas le drapeau de la Bolivie, mais en revanche c'est bien celui de l'état d'Acre, au Brésil. Pfff, aucune originalité !! :-)

76.Posté par youss le 11/04/2010 07:12
aujourdhui c'est dimanche et je suis entrain d'écouter le dimanche catholique...
Dieu avait toujours eu un probléme avec les catholique les juifs et les musulmans. je crois que certaine classe ont constaté au fil des milliers d'années que la richesse las dans le ciel toubillonné et et tombe comme un éclaire sur une personne...certaine personne deviendra riche.....
les religieux qui croyaient avoir le prilivilége que la foudre de la richesse tombera dans leurs paniers eh bien non. la richesse la haut dans le ciel est devenue folle elle tombe sur n'importe meme sur le noir ou le jaune. comment ce disent les religieux la richesse nous humilie a ce point....
en fait et en fonction dyu temps la dime ou les impots étaient sous la main des religieux qui faisaient office de la collecter et ensuite la distribuer sur les ayants droits...c'est claire un ayant droit c'est une personne que les aléats de la nature lui avait subir un petit accident...croiser un champignon un virus ou automobile peut réduire une etre humain a un hadicap qui l'empechera de tyravailler pour vivre et surtout pour ne pas tomber dans la medisance pour qu'ensuite il redeviendra un grand bandits qui braquent les familles travailleuses et serieuse pour vivre en parasite.
dans ce monde de religieux le milieu a été infesté avec des gens qui n'avaient aucun avec la religion. le but c'était uniquement s'emparer de la recette fiscale et vivre et investire dedans.....
la gauche avait en partie compris la maneuvre. la france travailleuse avait en partie récuperer la recette fiscale pour la réorienté vers l'utilité dites publiques...
Donc voila le problème de la Gyuane n'est pas un drapeaux ni une couleur mais bien fondamentalemnt au delas....on se pose la question? apres le drapeaux et derrière ce drapeau qui aura le privilège de recolter la fiscalité et qui aura le droit de legifirer pour la placer la ou il fallait et là ou il ne falait pas....
doucement essayer de voir ce monde parasites qui s'agistent dans les lieux de culte et aussi dans les sallons de gauche comme de droite afin de s'organiser en bande pour mettre la main de la richesse du ciel qui s'abat sur certaines tetes guyanais et guayanaise et qu'on voudrait les dépicer....
il est clair que le drapeaux montre clairement d'une part la richesse qui se dversent sur les tetes et d'autres part la justice qui empeche et garantient l'accées a la recette fiscale que pour les ayants droits....le travail reste obligatoire pour tout le monde....celui qui ne travaillera est un future bandit travaillant pour des bandits des salons qui activent sous des couvertures de bienfaissances et stationnent leurs voiliers ailleurs.....faut etre vigilent

75.Posté par lgd le 03/03/2010 08:41
humylity509 et oyoman vous vous prenez pour Hugo Chavez
allez ban vend...!

74.Posté par Parakwa le 28/02/2010 00:15
a lunes mon portable : 06 94 13 33 80

73.Posté par Mouché Parakwa le 27/02/2010 23:54
Lunès, je n'ai malheureusement pas reçu l'invitation dont vous parlez :( Désolé d'insister, mais je tiens à ce que nous échangions compte tenu des convictions qe nous partageons et de la qualité de vos interventions.
Je vous redonne donc mon adresse mail : parakwa@gmail.com
En espérant vraiment avoir de vos nouvelles très bientôt.
Tchenbé rèd!

72.Posté par lunès le 27/02/2010 10:14
Mouché Parakwa et Appolinaire je suis en attente que vous validiez mon invitation pour qu'on puisse entrer en contact.

Salutations.

71.Posté par kaka le 19/02/2010 07:45
tézéz vous humily509 et oyaman...!

70.Posté par Franck le 13/02/2010 15:19

Message à humility 509 et lunès.

Je tiens à vous remercier pour vos commentaires suite à mes écrits. Vous imaginez bien que la réaction des responsables d'Oka.mag', en l'occurence deux, hors ce forum de discussion ne s'est pas fait attendre. Si vous souhaitez prendre connaissance du contenu de ces réactions, je peux vous les faire parvenir par e-mail. Pour moi, il serait intéressant d'avoir point de vue. Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas communiquer votre e-mail sur ce forum de discussion, voici le mien : appolinairefranck@yahoo.fr

69.Posté par Parakwa le 11/02/2010 04:08
Bonjour,

Message pour Lunes,

M'avez-vous contacté sur mon email parakwa@gmail.com ?

Salutations.

Mouché parakwa.

68.Posté par Mouché parakwa le 10/02/2010 18:51
Bonjour Lunes
M'avez-vous contacter sur mon adresse parakwa@gmai.com ?

Salutations.

Parakwa.

67.Posté par Pïjaiwale le 10/02/2010 10:42
Avec sa décision récente de consacrer le "drapeau guyanais", le Conseil général a commis un acte de violence politique.

Cette décision fait évidemment offense au Conseil régional de Guyane, qui muni d'une légitimité de même rang, n'a pas eu son mot à dire. Elle fait injure aux électeurs, parce qu'elle se place hors des attributions du Conseil général, et parce qu'elle outrepasse le mandat confié à ses membres.

Elle constitue enfin un outrage et une menace pour les quelques peuples dominés de Guyane, auxquels on impose une adhésion qu'ils n'avaient pas demandée. Voici donc leur drapeau : n'ont-ils pas approuvé hier par leur silence, d'être fondus dans le peuple guyanais, sur simple sentence des leaders de l'opinion ?

Ils se tairont une fois de plus. Ils ignorent que c'est l'assimilation qui les gagne, par la ruse du symbole et par la force du fait accompli.

66.Posté par lunès le 09/02/2010 23:57
Cette histoire de drapeau est secondaire car, en fait, elle révèle un malaise bien plus profond que le simple vert-jaune-rouge… Les raisins de la colère - ou plutôt les awaras de la haine – ont été semés sournoisement et commencent à germer sans même vous préoccuper plus que cela.

Certains appellent à la haine fratricide et d’autres tombent allégrement dans le piège de l’étoffe de la discorde !

Quand saurez-vous voir au-delà des apparences et écarter les branches de l’arbre qui cache la forêt ?

D’aucuns reprochent à nous élus le marasme institué en modèle dans ce département mais, qui donc est prêt à s’investir concrètement en, si ce n’est agir, tout au moins comprendre les mutations de notre société ?

Ce drapeau, qu’on le veuille ou pas, a une histoire ; l’histoire d’hommes et de femmes d’antant tendant vers un idéal. Peut-être faut-il en concevoir un autre ? Pourquoi pas ? Le garder, pourquoi pas ? Même si le combat des uns a été dévoyé par quelques autres, ce n’est pas pour autant qu’il faut dénigrer la vison de nos aïeux, la symbolique qu’ils prêtaient à ce drapeau. Son utilisation par l’UTG ne doit pas le dévier de son message initial. Nous sommes tous différents à bien des titres et, drapeau ou pas, l’unité ne se fera pas par prestidigitation.

Ce qui me frappe le plus, c’est la mesquinerie qui tourne autour de cet emblème. A une époque aussi cruciale, comment peut-on associer les quantités et compétences d’une personne au choix d’un étendard ?

Cette phrase en dit long sur la mentalité de villageois qui anime une partie de la population : Je note que Madame la Députée a simplement oublié de se positionner concernant le drapeau. Peut être que prendre position à ce sujet actuellement est risqué en cette période d'élections. En quoi entériner ou rejeter un drapeau préfigure des compétences d’un individu ? Drapeau hissé ou en berne, quelle différence ? Cela a-t-il une incidence sur votre quotidien ? A tout moment il peut être changé. Par contre, la mise à disposition de notre fond marais au profit de pêcheurs martiniquais devrait bien plus nous inquiéter car cette ressource n’est pas inépuisable et encore moins renouvelable à souhait ! Boudin pa ka valé yin ki van ! Trois bateaux d’une capacité de 10 tonnes chacun pour faire la razzia de nos vivaneaux et mérous, que gagnons-nous, Guyanais, dans cette affaire ? La palme de la générosité ? Par ailleurs, qui se soucie de la médiocre qualité de notre air ? Cela ne vous interpelle pas de constater que nous avons parfois des pics de pollution plus élevés qu’en métropole alors que nous ne sommes pas industrialisés ? Même les Antilles qui sont encombrées de voitures respirent un air plus pur que le nôtre. Et si notre chère fusée incapable de réduire nos coûts de communication, nous intoxiquait à petit feu ?

Pour revenir à la mesquinerie de certains : si la seule personne apte à nous donner une salutaire impulsion fait « par malheur » sien ce symbole hissé sans complexe par le conseil général, d’emblée elle est éjectée de toute possibilité d’exercer son talent au profit de tous ? Vos raccourcis sont éloquents ! Voilà pourquoi nous faisons du sur-place depuis des lustres.

Nos élus pour la plupart ne sont pas des dokôs, mais, nous en avons quelques uns qui peuvent et sont prêts à s’investir pour notre Guyane. Cependant, beaucoup leur préfèrent des amateurs adeptes de la stagnation professionnelle, joyeux lurons ; pire, s’enfonçant dans la bêtise et conduisant les collectivités à leur perte. Notre ville n’aura malheureusement pas échappé à ce profit d’individu. En terme de bilan, on peut dire que 14 millions de déficit est un exploit honorable digne d’une expérience s’inscrivant dans la continuité. Voilà le résultat de la fameuse « hypocrisie électorale » dans toute sa splendeur. Les plus virulents quant au choix de ce drapeau se doivent de mettre le l’eau dans leur vin car rien n’est figé.

Quand je me remémore toutes les attaques qui ont été perpétrées contre madame Taubira dans le cadre de son logement en HLM, sans compter les critiques qu’elle a essuyé pour le seul fait d’avoir été sollicitée par notre président pour rédiger un rapport, autant dire qu’il y a un tas qui devrait commencer par balayer devant leurs portes, n’est-ce pas Jonathan ? Je suis sidérée par l’acharnement systématique à l’endroit de cette grande dame. Tout est fait pour la discréditer. Le moindre grain de sable dans l’engrenage lui est attribué. Quand donc cesserez-vous de baver sur les gens et de vous positionner perpétuellement en rivaux ? Arrêtez donc d’opposer ou de comparer les gens dans ce pays ! Nous avons besoin de personnes fortes et intègres embrassant toutes les communautés ethniques. Gardons-nous de faire l’économie des compétences avérées de madame Taubira. Arrivés à un stade, vous vous devez de faire votre examen de conscience mettre un terme au réflexe que vous avez de choisir les gens principalement en fonction de leur personnalité ou de nos affinités. L’heure est cruciale. RAYI CHIEN ME DI DEN-Y BLAN ! La période de transition qui arrive sera déterminante pour l’avenir de la Guyane alors commencez à remiser vos mentalités de gamins capricieux. Cette partition nous devons la jouer ensemble d’où l’intérêt de ne pas nous désunir pour des broutilles.

Un drapeau à lui seul n’est pas un élément fédérateur. Si tel était le cas, le débat sur l’identité nationale n’aurait pas lieu. Est Guyanais toute personne qui se sent attachée à cette terre en devenir et qui œuvre pour sa cohésion. Retenez qu’une scission inter-communauté est en train de s’opérer dans notre société et que ce drapeau n’est qu’un prétexte pour se déchirer plus encore.

Je souhaite à madame Taubira de pouvoir enfin avoir une position qui lui permette d’agir et de présider à la destinée de notre Guyane. Un salut fraternel à messieurs Lafontaine et Mouché Parakwa.

Cordialement, lunès.

65.Posté par Kodou le 09/02/2010 15:11
A mon avis, un drapeau ne saurait être figé. Le mérite du Conseil Général de la Guyane est d'avoir pris l'initiative après on peut toujours en discuter. Si le peuple guyanais veut changer ce drapeau, c'est son droit le plus naturel mais s'il décide de l'adopter c'est son droit aussi. L'histoire a montré, nous montre encore que des pays, des territoires modifient les signes distinctifs de leur drapeau ou changent carrément de drapeau. En tous cas quelque soit le drapeau, la Guyane tout comme la Guadeloupe et la Martinique doivent avoir le leur.

64.Posté par silo le 08/02/2010 14:06
Le but du drapeau est bien de fédérer les habitants d'un département. Celui-ci représente des idées et valeurs partagées par une large majorité.
En utilisant cette procédure, et au lendemain de la défaite cuisante des autonomistes, ce but a-t-il été atteint?
Pas du tout!

D'autre part, le conseil général, avec les nouveaux moyens de communications (internet, sondages...) pouvait sollicité (même en partie) la société guyanaise, mais ils ne l'ont pas fait. Pourquoi?
(Malheureusement, ces nouveaux moyens de communication n'existaient pas au moment de la révolution française.)
Combien se sont-ils autorisés à dépenser dans la campagne pour le 74? Ne pouvaient-ils pas faire un tout petit effort supplémentaire pour un enjeu aussi important que le drapeau?


Finalement, ce drapeau divise plus qu'il ne rassemble!


D'autre part, par l'accent mis sur la définition du mot "guyanais" , j'ai souhaité insister sur le fait que personne n'en avait la même définition, ce qui fausse nombreux débats.
De même, voyez vous une différence entre 'guyanais' et 'local' ?

Et pour répondre à mon amie Sila, si je considère qu'il faille être né en Guyane pour être considéré Guyanais, alors la majorité des gens qui composent actuellement la société Guyanaise (qui habitent en Guyane) ne sont pas guyanais. Or, en corse, en bretagne, et dans les autres départements à forte identité régionale, les personnes nées dans le départements forment un socle, une très large majorité et partagent ensemble une langue, un passé, un héritage culturel et identitaire très important.
Rien de cela en Guyane.



63.Posté par Kodou le 08/02/2010 09:25
@ humilty 509

Tous les guadeloupéens ne sont pas les auditeurs de cette radio xénophobe anti-haïtienne, anti-dominicaise bref anti-caribéeene, qu'on appelle Radio Contact.
Une radio qui est très franco-française, pro-sarkozyste!
Et que dire de l'élan de solidarité du peuple guadeloupéen vis à vis des haïtiens!
Alors je crois qu'humilty est vraiment mal placé pour parler des guadeloupéens.
D'ailleurs qui a amené les haïtiens en Guadeloupe? Ce sont bien les blancs-pays avec la complicité de l'Etat français, ceci afin de casser les grèves des travailleurs de la canne et de la banane!
Et je peux également dire à humilty, imaginons que dans vos vignes, dans le bâtiments, qu'il n'y a plus d'étrangers, comment se portera la France? Puisque les français refusent de faire ces genres de boulots!

Et surtout "humility" les gens conscientisés en Guadeloupe savent bien qu'ils ne peuvent s'enorgueillir d'une soit-disante ascendance européenne, une soit-disante affiliation à la "toute puissante France". Heureusement pour vous, vous avez certains Etats africains dont leur chef sont de véritable marionnette comme ça tout arrogants que vous êtes, vous pouvez toujours la ramener comme quoi votre cher pays la France est une grande puissance (sic!). Et sans compter toutes les colonies que vous avez aux 4 coins de la planète (Guadeloupe, Martinique, Guyane, St-Martin, Kanaky, Polynésie, Wallis et Futuna, un morceau des Comores (Mayotte) etc...).
Alors imaginons un instant que la France perd son influence en Afrique francophone et que toutes les colonies retrouvent leur souveraineté, la France deviendra un pays du niveau de la Belgique et ça pour beaucoup de français dans votre genre cela serait insupportable!

62.Posté par Oyaman le 08/02/2010 06:12
à Jonathan Chélim: je trouve que vous tirez bien vite des conclusions et je constate que vous ne savez rien des Guyanais, les Guyanais ne sont absolument pas attacher à la France comme certains ont l'air de croire, revoyez l'histoire de ce territoire et la manière dont il a été peuplé et vous comprendrez peut-être la situation actuelle, quand un Guyanais vous parle de la Guyane il ne vous parle pas de son département, mais bien de son pays, le peuple Guyanais dans sa majorité, fonctionne plus vis à vis de la France comme une population qui a accepté la colonisation, mais donner à la Guyane les moyens de s'assumer elle même sans toucher au porte monnaie du Guyanais et vous constaterez que le vote sera tout autre, donc, c'est triste à dire mais la seule raison qui a conduit le peuple de Guyane à se prononcer contre une plus large autonomie, c'est la question du porte monnaie (avantages sociaux).

à Silo:
Vous pensez que la population française a été consulté, lors de l'adoption du drapeau tricolore? je veux bien recconnaître que le Conseil Général ai pu manquer de tact dans cette affaire, et même si à la base ce drapeau est à la base l'oeuvre de syndicalistes, le sens qu'il avait à l'époque de sa création n'est plus le même aujourd'hui, et beaucoup de jeunes Guyanais, ne le voit pas comme un symbole syndical, mais bien comme le symbole de leur pays, c'est une réalité, et quand je vois le sentiment de révolte qui animent certains dans ce débat je me pose des questions, quand des rues dans des villes de ce pays portent le nom de criminel notoire, d'esclavagiste ca ne gène personne, que la porte d'entrée du pays porte le nom d'un esclavagiste, ce n'est pas un problème, mais quand des Guyanais adopte un drapeau (même s'il ne fait pas l'unanimité alors là c'est grave), je ne vois là que des relents racistes, ces mêmes relents qui ont conduits au massacre du peuple amérindien et à l'asservissement du peuple Noir, il suffit de regarder le comportement de la France vis à vis de l'Afrique pour comprendre la situation, vous dites qu'il n'y a pas d'identité Guyanaise, c'est normal, vu que depuis des siècles la France coloniale s'évertue à empêcher le peuple Guyanais et d'autre encore à exprimer leur vrai nature, sachez qu'il existe encore de vrais Guyanais, qui ont un amour viscéral pour leur pays, et qui sont tristes de voir n'importe qui venir raconter n'importe quoi à propos de leur pays, j'ai plus en commun avec le surinamien, le brésilien ou le caraïbéens, qu'avec le Corse, le Normand ou le Parisien, non nous n'appartenons pas au même peuple, oui il y a un peuple Guyanais, avec certes différentes composantes mais il n'en demeure pas moins qu'on existe, et on continuera à exister, n'en déplaise à tous les assimilationnistes de tous bords, la composition du Suriname est presque la même que la notre et pourtant il forme une nation, alors vos exemples européens ne sont pas nos modèles...

61.Posté par Sila le 07/02/2010 20:05
Je retourne la question, pour être considéré comme corse, breton, poitevin, chti, occitan, basque, ?

Que faut-il ?

1 2 3 4




Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)



Partager ce site
Suivez-nous