Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Le MDES en position d'attente

Le parti a pris ses distances avec l'union de la gauche saint-laurentaine, et se pose en observateur. Toutefois, il n'exclut pas de renforcer les rangs de l'union dans les prochaines semaines.


Le MDES en position d'attente
Maurice Pindard aime la clarté. Par conséquent, lorsque le mouvement "Ensemble, unis pour le changement" (Euc) annonce que le MDES s'est joint à l'union de la gauche saint-laurentaine, son secrétaire général se fend d'un communiqué. Non, le Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale ne fait pas parti de l'Euc. Non, le MDES n'est pas encore décidé à prendre position. "Nous n'avions pas donné d'accord formel pour être dans le regroupement en vue des prochaines élections, explique Maurice Pindard. On a participé à deux réunions, mais pour le moment on ne fait pas partie du regroupement." Néanmoins, il s'agit plus d'une posture attentiste que d'une éventuelle hostilité envers l'union de la gauche. "On n'a aucun a priori sur ce regroupement, et on n'exclut pas de s'y joindre, mais ces déclarations étaient précipitées", indique le secrétaire général du MDES.

D'ailleurs, Maurice Pindard l'affirme, "il faut un regroupement si nous voulons enlever la mairie à Léon Bertrand". Et il ajoute : "A Saint-Laurent, la problématique politique est simple. Il faut battre Léon Bertrand, qui a montré sa nocivité. Et puis, affaiblir Léon Bertrand, c'est affaiblir l'UMP." Alors pourquoi tant de prudence, et ce retrait apparemment temporaire? "D'abord, on prend nos distances et on s'interroge sur la position du parti socialiste guyanais dans ce regroupement, alors même que le PSG siège aux côtés de Léon Bertrand à la municipalité, précise le secrétaire général. On veut voir ce que donne cette union avant de nous prononcer. Nous sommes des observateurs attentifs."

Néanmoins, pour ne pas laisser s'installer un doute quant à un futur ralliement du MDES, l'Euc a sollicité une réunion de "clarification", dixit Maurice Pindard. Celle-ci se tiendra prochainement, à une date qui reste à définir.

En attendant, le MDES assure ne pas envisager de présenter une liste aux municipales. "Notre mouvement est présent depuis pas mal d'années à Saint-Laurent, mais on ne représente pas encore localement une grosse force politique, explique Maurice Pindard. Donc, a priori, une liste du MDES seul n'est pas en projet." A priori...

A priori, l'union de la gauche devrait pouvoir compter sur l'appui du MDES pendant la campagne. Mais le premier tour (le 9 mars 2008) paraît bien loin, et les humeurs des uns et des autres peuvent encore évoluer.
7 Novembre 2007 - écrit par T.F Source France-Guyane


              




Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)



Partager ce site
Suivez-nous