Saint-Laurent du Maroni

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent


Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
Vendredi dernier, le Camp de la transportation de St-Laurent grouillait d’une activité plutôt inhabituelle. En effet, après une journée d’exposition à Cayenne, le Salon du lycéen se tenait dans la sous-préfecture, dans l’ancienne cuisine du site historique (Voir galerie photos). Afin d’apporter l’information aux lycéens st-laurentains, tous les exposants avaient fait le déplacement pour cette journée. S’adressant plus particulièrement aux élèves de terminales, les organisateurs avaient choisi cette année de leur offrir la carte la plus large possible de toutes les formations post-bac accessibles dans le département, et quelques-unes de celles des académies voisines de Martinique et de Guadeloupe. La particularité, très appréciée des futurs bacheliers, de cette édition 2007, était la présence massive d’étudiants ayant choisi de suivre des formations en Guyane plutôt que de partir en métropole. Nos lycéens ont ainsi pu rencontrer des étudiants de l’IUT de Kourou (une trentaine au total) parmi lesquels ceux du nouveau DUT Techniques de commercialisation (TC), enthousiastes et satisfaits de leur formation, ont particulièrement retenu leur attention. Etaient également présents des étudiants de la classe d’hypokhâgne (classe préparatoire littéraire), ouverte au début de l’année scolaire, du lycée Félix Eboué.

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
Les universités et écoles des trois académies étaient également représentées aux côtés des stands de la Marine, de l’Armée et de la gendarmerie. Les Mutuelles étudiantes diffusaient de leur côté des informations pratiques et des conseils de santé à leurs futurs adhérents potentiels.
Afin de pallier à l’exigüité de la salle, le CIO de St-Laurent avait préféré réserver une demi-journée à chacun des lycées de la commune. Ce sont donc les lycéens du LPO II qui ont été les premiers à profiter du salon dans la matinée, et l’après-midi fut consacrée à ceux du lycée Bertène Juminer.
En dépit de quelques petits problèmes d’organisation, dus en particulier au transport des exposants depuis Cayenne, Serge BRAVO, directeur du Centre d’Information et d’Orientation, s’est déclaré satisfait du déroulement de la journée et de l’intérêt manifesté par les lycéens venus visiter le salon.

Leurs réactions:

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
JONATHAN CHELLIM, Hypokhâgne AL Option Sciences politique au Lycée Félix EBOUE:
"Je suis venu avec mes camarades afin de présenter l’hypokhâgne option Sciences Po et Sciences sociales du Lycée Félix EBOUE qui s’est ouverte en septembre dernier et afin de montrer aux élèves de Saint-Laurent que ce n’est pas parce qu’on est saint-laurentain qu’on ne peut pas accéder aux filières d’excellences qui préparent aux concours les plus sélectifs, tels que ceux de l’ENS, par exemple, et ceux de science politique. Je veux surtout montrer que les élèves défavorisés peuvent aussi accéder à des filières d’excellence et peuvent aussi réussir et accéder aux filières les plus sélectives et les plus engageantes."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
SIDJI, Première Scientifique au Lycée II de Saint-Laurent:
"L e salon m’a apporté beaucoup de choses, plus d'informations sur ce que je connaissais déjà: par exemple sur les études supérieures, sur ce que je vais faire et sur les possibilités qu’on a ici et en France, ainsi que sur la mutuelle.
Moi, j’hésite entre ingénieur et cadre, dans la filière scientifique."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
DIANE, sous-officier au centre du Service National de Cayenne:
"Nous sommes venus ici pour présenter la JAPD, la Journée d’Appel et de Préparation à la Défense, et informer les jeunes sur la nécessité du recensement et de passer leur JAPD, de façon à pouvoir s'inscrire aux différents concours et examens soumis à l’autorité publique, au permis de conduire et aux différents CAP, BEP, etc.
Les jeunes savent ce qu'est la JAPD parce que l’on fait quand même pas mal d’interventions dans les lycées et collèges. Ils commencent à bien connaître et puis le bouche à oreilles marche très bien.
Il y en a quelque-uns qui passent à côté mais on arrive à rattraper le coup quand ils doivent s’inscrire au BAC, par exemple."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
CATHIA, 2e année SHA au campus Saint-Denis
" Je suis conseillère mutualiste à la SMERAG, Société Mutualiste des Etudiants de la Région Antilles Guyane. Nous sommes montés à Saint-Laurent pour faire savoir aux élèves que vu qu’ils seront, « si Dieu le veut », bientôt bacheliers, la sécurité sociale est très importante quand on fait des études supérieures, quelque soit la filière. Il est très important que les élèves sachent ce qu’est une sécurité sociale. Alors nous sommes là pour les informer de ce que nous proposons: une sécurité sociale qui est obligatoire, gratuite de 18 à 20 ans, et payante au-delà; et il faut obligatoirement qu’ils soient boursiers pour ne pas avoir à payer la sécurité sociale. Nous proposons aussi une mutuelle, qui n’est pas obligatoire, car certains parents préfèrent que leurs enfants restent sur leur mutuelle, ce qui est un avantage comme un inconvénient: l’avantage c’est pour les parents, l’inconvénient c’est que lorsque que l’élève rentre en études, c'est un premier pas vers l'âge adulte, donc lorsqu’on leur propose une mutuelle c’est une façon pour eux de commencer à prendre leurs responsabilités."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
SIGRID KAYAMARE, Terminale L au Lycée Bertène JUMINER:
"Le salon m’a appris beaucoup de choses que je ne savais pas, sur le CROUS, sur les déplacements, les bourses et les logements des étudiants et sur toutes les aides qu’on peut avoir si on part hors du département.
C’est très important parce que je compte partir à Lille et si je ne savais pas tout ça, je me serais embrouillée dans tout les papiers à faire, les déplacements.
Je veux partir pour faire un BTS design de mode et environnement car je veux être styliste plus tard."


Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
Cathia MIRABEAU, Terminale ES au Lycée 2 de Saint-Laurent:
"J'ai pu avoir beaucoup d’informations car j’étais déjà intéressée par une formation en alternance, c'est-à-dire travailler et suivre les cours en même temps. Je n’étais pas venue pour ça au départ mais plus pour l’école d’infirmière, mais il n’y a pas de stand donc je me suis renseignée sur autre chose. J'ai visité le stand d'EMERGENCE qui m’a beaucoup renseignée sur ce que je voulais faire, qui n'est d'ailleurs pas facile donc il faut que je réfléchisse encore. Il y a aussi les stands comme celui de l’armée qui m’a beaucoup intéressée, les gendarmes réservistes pour lesquels il y aura une formation bientôt à St-Laurent, les différents stands pour les assurances étudiantes: il y en a beaucoup, on a le choix, on est bien assuré : assurance maladie, accident, 25000€ pour les frais d’hôpital , pour les soirées, il y a beaucoup d’avantages."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
MOREO, Terminale L:
"J'ai pu avoir des informations sur la bourse, les aides aux logements, comme j’ai envie de faire mes études en Métropole, le salon m’a permis de savoir comment faire pour avoir une bourse et une aide au logement.
Malgré toutes les formations présentées, je reste sur ce que je veux faire, j’ai juste voulu avoir des informations sur la bourse.
Je vais préparer une mise à niveau dans une école de stylisme, ensuite un BTS de stylisme
Cette filière n'était pas représentée car elle n’existe pas ici."

Le Salon du lycéen 2007 à Saint-Laurent
FERNANDA, Terminale SMS:
"Le salon m’a appris beaucoup de choses sur ce que l'on peut faire avec un BAC SMS.
J'ai été intéressée par la marine, car j’ai envie d’être militaire, parce que ça m’intéresse et pour le contact avec les gens."
30 Janvier 2007 - écrit par C.C


              






Facebook

Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube