Saint-Laurent du Maroni

Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais

Après plusieurs semaines de manifestations contre la diminution des moyens alloués aux établissements scolaires du second degré, notamment après les propositions de DGH (Dotation Horaire Globale), le mouvement de mécontentement croit au sein de la communauté éducative de l'ouest guyanais. Où en est la mobilisation et quelles sont les prochaines actions envisagées dans le bras de fer qui oppose parents, élèves et enseignants au rectorat?
Bilan d'étape d'un mouvement citoyen.


Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Compte-rendu du mardi 29 avril 2008

Pari réussi pour cette deuxième grande manifestation! Un millier de personnes parait-il ! On prend les mêmes et on recommence. Les mêmes, pas tout à fait : lycéens, enseignants (Apatou, Awala-Yalimapo, Mana, Saint-Laurent), certes, mais aussi cette fois, et surtout, les parents, en très grand nombre! Le mouvement prend forme, se structure, il devient Citoyen ! Alors la mobilisation rassure, l’action forte peut commencer. Celle qui refuse une politique globale, inapplicable d’autant plus en Guyane, celle qui revendique la réhabilitation des moyens, mais surtout celle qui engagera une vraie réflexion concertée sur l’Education en Guyane, avec ses spécificités.

11h00, au CCL – AG réunissant une majorité de parents d’élèves, enseignants, lycéens, et autres.


Le mouvement est sur une pente ascendante, le bilan des actions menées est positif, les gens concernés engagés : implication des parents, attention du Primaire, une lettre de M. Léon Bertrand réclamant la dépêche urgente d’une mission sur place avant toute application d’une quelconque « réforme » (mesures budgétaires…) ne collant en rien à nos réalités…

La délégation devait le rencontrer ce jour à 15h00. Ayant été appelé à Cayenne, il était question de rencontrer, en tant que chargée des affaires scolaires à la mairie de Saint-Laurent, Mme Bardury.
Vote contre.



Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Donc, toujours pas de réponse.

Une réflexion est alors amorcée sur les actions à venir.
Une ligne directrice : aller jusqu’au bout, par des actions fortes, pour inciter toute autorité à réagir rapidement :

· Interpellation des députés.
· Blocage des établissements par les parents. Ceux-ci s’organisent, même si les problèmes d’une mobilisation massive sont évoqués (déplacement, travail….). Mais ils ont montré leur volonté d’implication dans l’éducation scolaire de leurs enfants. C’est à eux maintenant que revient ce pouvoir. Mise en place de blocages dès mercredi 30 avril.
· Refus des élèves d’aller en cours évoqué.
· Se diriger vers Cayenne, vers les instances de plus haute AUTORITÉ. VOTE POUR.
· S’organiser, se structurer en tant que Mouvement Citoyen.


Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Discussion autour de Cayenne : quand ? qui ? pourquoi ? comment ?

Quand ? Plusieurs dates sont proposées : le 13, le 14 mai et le 20 mai, sachant que le 15 mai aura lieu une manifestation rassemblant l’ensemble de la Fonction Publique. Le débat s’est axé sur la possible confusion entre ce mouvement et un mouvement plus général, la possibilité de mobiliser l’Est guyanais sur ces dates, et le temps disponible pour organiser le convoi (demandes de mise à disposition de bus). 14 mai VOTé

Qui ? Tout le monde bien sûr…

Pourquoi ? Obtenir une réponse.

Comment ? En voitures personnelles et bus affrétés.

La date du 14 mai posant peut-être des problèmes logistiques (délais trop courts), et la structuration du mouvement devant se faire, une réunion est remise à l’après-midi, 15h30 à la salle de la Charbonnière.


Réunion, salle de la Charbonnière, 15h30
Constitution de groupes de travail pour restructurer le mouvement :

· spécificités locales de la Guyane (collecte de données précises sur la population et les structures)
· relations avec médias
· coordination des parents
· coordination des lycéens
· coordination des enseignants du secondaire
· coordination des enseignants du primaire
· coordination des élus

En tout, 25 personnes mobilisées à ces tâches. Chaque référent des groupes de travail s'est rendu à la mairie d’Awala, samedi 3/05 à 15h00, pour rendre compte du travail effectué jusque là.
Au cours de cette réunion, ont été organisées concrètement nos journées d’actions à Cayenne.

6 Mai 2008 - écrit par Sandra de Mana


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par youss le 27/01/2010 13:17
avant que la guyanne ne soit devant son autonomie surprise il faut faire moins de bruit s'assoire et réflechir sur l'avenir du pays.....
pour l'enseignement il faut déblayer tout ce qui était ex europeen pour ne pas dire français.....
faire simple: apprendre au jeune guyannais comment produire sa nouriture son vetement et batire sa maison.....
pour cela entre 5 et 17 ans ne faire que de la miniature...maison en miniature village en miniature plantation en miniature outils du maçon en minitiature etc....
bonne chance les gars......big bizou

21.Posté par dominique le 19/05/2008 23:12
Guyanecho je t'invite mardi 20 mai à la réunion dans la salle de la Charbonnière afin de prendre connaissance des raisons de ces dernières gréves. Peut être prendra tu conscience que les profs ne sont pas dans la rue juste pour raler, ni pour travailler moins, mais pour permettre à tes enfants (si tu en as) de sortir comme toi de l'école en sachant lire, écrire et compter.

20.Posté par marc b le 14/05/2008 07:40
Il y aura toujours des manifestations, tant qu'il y aura des réformes, puisque c'est un mode d'expression reconnu et légal, et qui permet d'exprimer un mécontentement, une contestation et de le faire savoir. Les manifestations ne concernent pas forcément les mêmes choses et ce n'est pas parce que l'on a manifesté il y a 6 mois, 2 ans ou 10 ans que maintenant on ne doit pas le faire puisque ce n'est pas le même scénario qui se répète à chaque fois, même si de l'extérieur, c'est ce qu'il peut paraître. Guyanecho / JD, tu sembles déplorer qu'ils ne seront jamais contents, mais heureusement parce que l'éducation nationale c'est une machine qui pense pour toi (le professeur) et les manifestations permettent de se rassurer sur le fait que les professeurs ont encore leur mot à dire. Je ne comprends pas ce qui te dérange dans les manifestations, à titre personnel. Tu parles de gens qui n'arrêtent pas de se plaindre et je suis tes interventions régulièrement, mais on peut parfois avoir l'impression que le seul but de tes interventions est de trouver un prétexte pour pouvoir te plaindre (des gens qui se plaignent). Excuse moi si ça en devient une remarque personnelle, mais ça en devient parfois agaçant; si on t'écoutait, on aurait l'impression que rien de ce qui est fait est bien, jamais et nulle part. Est-ce vraiment ce que tu penses ?
Et je pense que tu te trompes si tu penses que les professeurs râlent pour un rien. Tu défends l'éducation que tu as eu parce qu'elle a été efficace, mais tu n'ignores sans doute pas que ce ne sont pas les professeurs (ceux qui sont sur le terrain) qui déterminent quelle méthode il faut appliquer avec les élèves, mais que cela se fait au ministère avec des mecs comme Meirieu, qui même s'il est très intelligent, ne peut pas se permettre de décider tout pour tout le monde. Ils ont des super théories sur la communication, refont l'emploi du temps des élèves, redéterminent les fonctions du prof (dérive psy, nouvelle fonction de conseiller d'orientation, etc...) parce qu'ils pensent savoir pour les autres ce qu'il faut faire. Personnelement, je pense que si l'on confie ses enfants à des professeurs, il faut leur faire confiance, c'est eux qui savent (même s'ils ne sont pas infaillibles, mais il faut bien apprendre le métier ; c'est en forgeant qu'on devient forgeron, pas en lisant), ce qui doit être fait pour donner la meilleure éducation aux enfants, c'est eux qui doivent proposer les réformes dont ils ont besoin plutôt que de toujours vouloir leur montrer qu'une nouvelle méthode encore meilleure existe. Voilà, je tente de trouver une réponse à ton mécontentement, je ne sais pas si aide... Cordialement

19.Posté par guyanecho.com le 08/05/2008 10:49
Jean, ils ne seront JAMAIS satisfaits. Ils ne l'ont même pas été lorsque leurs copains et coquins étaient au pouvoir. Ca piaille et jacasse en permanence dans cette volière !
C'est seulement le jour où ce gang de branle-bouillie sera content que les enseignants devraient défiler. Ca nous reposerait.

Bientôt l'année ne comptera pas assez de jours pour placer leurs grèves. Faudra-t-il aller jusqu'à envisager un ralentissement de la rotation de la Terre autour du soleil et adapter le calendrier à ces nouvelles données ?

18.Posté par jean le 07/05/2008 16:38
Je crois bien que tant de choses ont été déjà dit au sujet de l'éducation en Guyane...Et que pour l'instant il n'y a aucun résultat qui puisse satisfaire tous le monde.

17.Posté par jean le 07/05/2008 16:25
Vive les grèves!!! et comme dit guyanecho.com vive le carnaval!!!!

16.Posté par stéphane le 07/05/2008 16:22
Et voila les attaques personnelles... elles doivent avoir fait leurs preuves....

Moi qui pensait qu'on pourrait avoir un débat constructif... Dommage!

Stéphane

15.Posté par guyanecho.com le 07/05/2008 15:34
Stéphane doit sentir son poste disparaitre sous ses pieds...

Quand je suis sorti de l'école primaire, je savais lire, écrire et compter. Mes copains aussi.
Cassons les mentalités du corps enseignant actuel et revenons donc aux méthodes de cette époque, même moyennant adaptations.
Elles ont fait leurs preuves.

14.Posté par jean le 07/05/2008 15:17
bref soyez optimistes comme ça vous chante...

13.Posté par jean le 07/05/2008 15:14
Les problèmes d'éducation ne durent pas d'hier mais déjà depuis bien longtemps alors pourquoi s'en soucier que maintenant ?
En ce qui me concerne je ne vois rien de positif: la situation se dégrade de jours en jours...

12.Posté par stéphane le 07/05/2008 15:01
Bien triste débat.... C'est pas comme ça qu'on va faire avancer les choses!

Franchement, essayons de dépasser les clivages et soyons positif. Oui il ya des choses à faire et à modifier mais il y a aussi plein de belles choses dans l'éducation nationale comme les options (théâtre, eps, latin) proposées aux élèves et qui vont être supprimées l'année prochaine par restriction budgétaire.

Stéphane

11.Posté par jean le 07/05/2008 14:48
Quel intérêt de faire des manifestations alors que les parents d'élèves ne sont pas plus intelligents que les élèves... :-(

10.Posté par jean le 07/05/2008 14:25
c'est triste de voir des élèves, les parents d'élève ainsi que les profs se lamenter contre une cause perdue...

9.Posté par guyanecho.com le 07/05/2008 13:12
Partis comme ils sont, ils peuvent faire les deux ! Voler, vendre de la drogue, manifester, etc.
Toi la soi-disant étudiante, continue tes études au lieu de ramener ta science plus que défaillante. De toute évidence tu en as largement besoin.

Il faut vraiment des réformes. Les gamins qui sortent de l'école ne savent ni lire ni écrire, ni construire une phrase. (Voir intervention N° 7 pour les étudiantes et N° 8 pour une parent d'élève).
C'est l'école des cancres ou quoi ?
Pourquoi les taux de réussite aux examens sont aussi minables à Saint-Laurent ?

8.Posté par une parent d'éléve le 07/05/2008 12:39
je ss d'accord,car meme le france manifeste que feront les enfants aprés voler ,vendre de la drogue BRAVO ENSEINGANT ET ADULTES QUI SONT AVEC LES ELEVES.

7.Posté par une étudiante le 07/05/2008 12:31
c'est normalque l'on manifeste les gens vraiment imbécile qui ne comprenne rien a rien fermé votre bouche car le maire de st laurent est avec nous kokey!!!!

6.Posté par guyanecho.com le 07/05/2008 11:51
Ce qui me sidère ce sont plutôt les défilés récurrents, la contestation latente, le réflexe gréviste, l'impossibilité de tenter de modifier quoi que ce soit dans ce pathétique bastringue qu'est l'enseignement en France.

Je trouve le gouvernement bien timide dans ses réformes, face au grand coup de torchon de toute évidence nécessaire dans le lupanar éducation nationale.

5.Posté par stéphane le 06/05/2008 23:27
je suis sidéré du message de guyaneecho mais bon, je n'entrerai pas dans la polémique, je préfère concentrer mon énergie sur ce mouvement citoyen mené pour le bien des jeunes de l'ouest, contre la casse de l'éducation publique.
Oui il y a des réformes à entreprendre mais certainement pas celle proposée par le gouvernement.

Pour info, la dame floutée n'est pas enseignante, elle a juste une fonction où il vaut mieux qu'elle reste incognito...

Stéphane, enseignant au lycée Juminer




4.Posté par guyanecho.com le 06/05/2008 09:57
Dans dix mille ans, avec ces gens, rien n'aura évolué.
Ils continueront à défiler. Le pire est sans doute que certains parmi ces militants à la petite semaine sont persuadés d'agir pour une cause...
C'est au moins autant grotesque que sans espoir.

3.Posté par JC le 06/05/2008 06:38
UNE* bien entendu ;)

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (18)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube