Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Le ras-le-bol des employés communaux.

Le mouvement syndical UTG/CGT de Saint-Laurent du Maroni est décidé à poursuivre le mouvement de grève entamé le mardi 24 novembre. Certaines des revendications qui ont été discutées ce mercredi, au cours d’une rencontre avec les élus, sont en voie de règ


Le ras-le-bol des employés communaux.
Lundi après midi, les syndicalistes UTG/CGT de la mairie de Saint-Laurent ont décidé d’organiser un débrayage pour le lendemain, pouvant se transformer ensuite en une grève générale. Mécontents, ils souhaitaient rencontrer le Maire afin de discuter de problèmes importants. "Nos revendications sont claires. Depuis que le nouveau Directeur Général siège à la mairie, plus rien n'est respecté comme avant et donc pour qu'il y ait entente et convivialité, il faut un changement à la tête de l’administration" explique Pierre Fanis, le Secrétaire Général de l'UTG de Saint-Laurent.
Par ailleurs, la promesse faite par le Maire du versement intégral de la prime à tous les employés n’a pas été tenue. " Le 14 octobre dernier, lors de la rencontre syndicale, il avait été convenu que l'indemnité d'exercice de mission de préfecture serait payée en totalité mais jusque là, rien n'à été fait, je me demande pour qui ils nous prennent" ajoute t-il. Ce matin, lors d’une rencontre avec M. Madeleine, Premier adjoint, le syndicat a obtenu d’une part que le complément de la prime soit versé au mois de décembre et d’autre part que la situation privilégiée des cadres supérieurs de la collectivité soit revue. En effet, les élus sont prêts à étudier le cas de ces personnes qui, en plus de percevoir un certain nombre de primes, bénéficient d’avantages matériels tels que le logement, le véhicule de fonction et le téléphone.

Le ras-le-bol des employés communaux.
Toujours mobilisés, les grévistes attentent des réponses concrètes lors de la prochaine rencontre de jeudi matin. Deux points importants restent à discuter : le déménagement d’une partie du Centre de Cultures et de Loisirs et de sa Directrice à la piscine municipale, dans des locaux qui seraient inappropriés à l’animation et à l’accueil des enfants, ainsi que la démission du Directeur des Services de la Mairie et de la Directrice des Ressources Humaines, exigées par le syndicat. La majorité des services communaux devraient être en grève ce jeudi et si les négociations n’aboutissent pas, le mouvement risque d’être reconduit.
27 Novembre 2003 - écrit par REDACTION


              




Les annonces

Vente (95)

Divers (51)

Immobilier (42)



Partager ce site
Suivez-nous