Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les Tréteaux prennent de la hauteur

Festival saint-laurentain des arts de la scène, les Tréteaux du Maroni ont attiré 1 800 spectateurs en l'espace d'une semaine. Un succès qui incite les organisateurs à internationaliser davantage l'événement.


Les Tréteaux prennent de la hauteur
Un succès. Que ce soit lors des représentations dans le camp de la Transportation ou à l'occasion des spectacles de rue, le festival des Tréteaux du Maroni est parvenu à séduire le public. De fait, pas moins de 1 800 spectateurs se sont déplacés afin d'assister à la troisième édition de ce grand rassemblement des arts de la scène. À la grande satisfaction des organisateurs que sont la ville de Saint-Laurent, la compagnie KS & Co et la scène conventionnée Koko-lampoe. Mais si elle dresse un bilan des plus positifs de la manifestation, la directrice artistique Ewlyne Guillaume se tourne d'ores et déjà vers la prochaine édition. Avec la conviction que la dimension internationale prise par le festival doit se développer davantage dans les années à venir. « Pendant plus d'une semaine, la ville s'est transformée en un véritable laboratoire et a expérimenté avec succès des représentations de spectacles, des ateliers, des rencontres, souligne Ewlyne Guillaume. Avec des échanges en français, en anglais, en hollandais, en portugais, en srana tongo ou en créole. Cette dimension internationale doit être une opportunité supplémentaire pour l'ouest guyanais dans le domaine du théâtre. Et nous donnerons une couleur particulière à chaque édition en privilégiant telle ou telle partie du monde, pour établir ou consolider nos réseaux. » Si le festival a permis d'ouvrir de nombreux registres scéniques au public, la directrice artistique insiste sur l'aspect festif de l'événement. « Kokolampoe est là pour assumer des spectacles qui sont peut-être un peu plus difficiles, mais le festival doit permettre aux habitants de lire leur ville d'une autre façon » , précise-t-elle.
Cinquante artistes, professionnels et amateurs, se sont produits sur les sites installés dans différents quartiers de la commune. Pour dix spectacles et vingt-trois représentations. En 2010, Ewlyne Guillaume entend donner encore plus d'ampleur aux Tréteaux. « L'idée d'un invité d'honneur fait son chemin, comme celle d'augmenter le nombre de colloques et de rencontres entre les artistes » , explique-t-elle. Densifier la régie technique, acquérir un parc de matériel et améliorer encore l'accueil du public vont constituer les principaux axes de réflexion de la ville et de Kokolampoe. Pour l'heure, Ewlyne Guillaume et ses équipes s'efforcent de savourer le succès des Tréteaux.
20 Mai 2009 - écrit par Source France Guyane © T.F.


              

Commentaires

1.Posté par Chabine le 21/05/2009 17:29
Love to see that my country is doing so great. I hope that this kind of events will keep growing because it will be a pity to lose some of our culture. Being away makes me miss all of that but c'est la vie , you can not have it all.

Thank you for keeping our culture alive, love it.

Bye, from the netherland. Y.





Les annonces

Vente (98)

Divers (51)

Immobilier (46)



Partager ce site
Suivez-nous