Saint-Laurent du Maroni

Les autres enfants : comment les préparer ?

L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur va rarement de soi pour les autres enfants. Cet événement est parfois source d’angoisse. Lorsque l’attention est captée par le futur bébé, comment les préparer, comment être avec eux.


C’est mon choix

Le désir d’enfant n’est pas celui des frères et sœurs, mais bien celui des parents. Quand les enfants sont petits, il ne faut pas leur demander s’ils veulent un frère ou une sœur. En revanche, il faut leur annoncer la grossesse quand elle est là, sans insister lourdement (ne pas les obliger par exemple à assister aux échographies).

Un frère ou une sœur idéal

Les autres enfants : comment les préparer ?
Comment l’aîné imagine-t-il le bébé à venir ? Souvent, il l’idéalise, en pensant par exemple qu’il s’agit d’un bébé du sexe opposé qui ne rentrera pas directement en concurrence. Il pensera également que le bébé va pouvoir jouer avec lui ou elle (« mon petit frère, il va faire du toboggan ? »). Quelle déception à la naissance quand le nouveau-né n’est rien de tout cela ! Il faut alors expliquer que le bébé doit apprendre et progresser. L’aîné sera très content d’apporter sa pierre à l’édifice, et essayera lui-même de stimuler le bébé.

Dites-lui que vous l’aimez

L’aîné va parfois se demander si le bébé ne sera pas le préféré des parents. Avant la naissance, il n’est pas inutile de lui dire qu’on l’aime, de lui rappeler que lui aussi était le bébé préféré de ses parents (on peut lui montrer des photos). A la maternité, l’aîné doit être prioritaire pour voir le bébé et ne pas passer après le reste de la famille. De même, à la maison, il ne faut pas s’extasier devant le moindre caca, mais au contraire, responsabiliser l’aîné en lui disant qu’il est très capable de s’occuper également du petit dernier.

Prenez du recul

Avec un peu de recul, imaginez que l’aîné sera une personne extrêmement importante pour son futur frère ou sœur et qu’il ou elle l’accompagnera pendant toute sa vie, plus longtemps que vous-mêmes. L’aîné est également l’enfant avec lequel vous aurez les souvenirs les plus anciens, le plus de souvenirs (au moins au début).

Source : http://www.e-sante.fr/francais/article.asp?idarticle=7417&idrubrique=33
A lire : http://www.e-sante.fr/francais/article_7041_17.htm
25 Avril 2004


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube