Saint-Laurent du Maroni

Les jeunes d’Awala-Yalimapo sensibilisés à la création d’entreprise.


Les jeunes d’Awala-Yalimapo sensibilisés à la création d’entreprise.
A l’occasion des dix ans de la Mission locale régionale de Guyane (Mlrg), l’antenne de Saint-Laurent du Maroni, dirigée par Fabienne Lebrun, a lancé "la semaine de l’emploi et de la création d’entreprise" à destination des jeunes de l’ouest guyanais. Une semaine pour faire connaître et valoriser les différentes actions facilitant l’insertion professionnelle de ce public. Aussi, toute la matinée de ce mercredi 2 juin, elle avait convié les jeunes d’Awala-Yalimapo à la médiathèque municipale Mailana afin de les informer sur les dispositifs en matière de création d’entreprise.

Sur environ soixante jeunes inscrits à la Mlrg, une douzaine d’entre eux ont répondu favorablement afin de bénéficier des explications des structures intervenant dans l’accompagnement des porteurs de projet.

Après un rapide tour de table, Joan Sulny et Kelem Lo A Tjon de la boutique de gestion ont éclairé les participants sur les différentes étapes de la création d’entreprise, comment passer de « l’idée à la création ». « Le respect du cadre réglementaire s’impose à l’exercice de toute activité économique » ont-ils avancé. En matière de restauration par exemple, ils ont fait part que « différentes techniques permettent d’obtenir des éléments fiables quant à l’existence réelle d’un marché local et que l’élaboration d’un bizness plan reste un outil incontournable ».

Les jeunes d’Awala-Yalimapo sensibilisés à la création d’entreprise.
« Mais le secret de la réussite réside d’abord et avant tout dans la motivation du porteur de projet. Et cela, vous devez en être pleinement conscient » a ajouté Marguerite Misiedjan, d’Ouest Guyane Initiative. Une plate forme d’initiative locale qui peut attribuer un prêt d’honneur sous certaines conditions comme par exemple trente pour cent de participation demandé au porteur de projet dans le plan de financement global.

Selon les différents intervenants, un apport financier du porteur du projet constitue un atout supplémentaire dans le dossier de demande de financement.

Pour sa part, Alain Rainteau du Centre d’animation et de ressources de l’information sur la formation et l’Observatoire régional de l’emploi et de la formation de la Guyane (Carif Oref Guyane) a présenté les grandes caractéristiques du bassin d’emploi concernant six communes de l’ouest guyanais ainsi que les besoins en main d’œuvre dans les différents secteurs d’activités.

La matinée « économique » s’est achevée autour d’un pot qui a permis aux jeunes de continuer la discussion avec les intervenants.
8 Juin 2010 - écrit par Franck APPOLINAIRE


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (18)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube