Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les jeunes de l’association Tremplin mettent leurs marottes à l’eau.


Les jeunes de l’association Tremplin mettent leurs marottes à l’eau.
Le moment était important pour la dizaine de jeunes de l'association Tremplin, qui intervient dans le domaine de la protection de l’enfance à St-Laurent. Après presque 7 mois de travail, avec leurs moniteurs éducateurs et les bénévoles de l’association Vent d’Ouest, le jour était venu de mettre à l’eau les trois petits bateaux à voile, leurs « marottes », qu’ils avaient construits de leurs mains.
A l’origine du projet , deux élèves moniteurs éducateurs stagiaires à l’association Tremplin de Cayenne, qui, dans le cadre du projet d’activité obligatoire pour leur formation, avaient imaginé de réaliser ce projet de construction. Il s’agissait autant de faire acquérir à des jeunes en difficulté un savoir-faire dans le domaine de la menuiserie marine, qu’un savoir-être par le travail en équipe et par la navigation sur ces bateaux, qui se pratique elle aussi en équipe.

Les jeunes de l’association Tremplin mettent leurs marottes à l’eau.
Un projet rendu possible grâce à un financement CNES-Mairie et auquel ont donc adhéré les jeunes de l’antenne de St-Laurent. Agés de 13 à 18 ans, ils étaient heureux et fiers de montrer leurs marottes, fruits d’un travail de longue haleine, qui seront désormais la propriété commune des deux associations, Tremplin et Vent d’Ouest : elles seront utilisées aussi bien pour les activités des jeunes encadrés par la première, que pour les activités de la seconde auprès des jeunes enfants.
L’aboutissement de ce projet est sans doute un rayon de soleil pour Tremplin, qui vient de fermer son foyer de St-Laurent, faute d’avoir pu trouver du personnel qualifié pour son fonctionnement. Sandrine LUISETTE, plutôt optimiste quant à l’avenir de l’association, souhaite que ce genre d’actions en partenariat avec d’autres associations, permettant "la mutualisation des moyens financiers et humains", se multiplient dans l’intérêt de tous, et en premier lieu celui des enfants.
(Une petite galerie de photos sera disponible dans le courant de la journée)

Les jeunes de l’association Tremplin mettent leurs marottes à l’eau.
25 Septembre 2006 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par Jérôme le 26/09/2006 17:45
Bonjour,
Heureux de savoir que Vent d'Ouest est toujours là et que l'énergie que nous avons donné lors de la création de cette association puis école de voile sert aujourd'hui a profité aux jeunes de Guyane. Félicitation au Président qui m'a succédé et à toutes sont équipe. Que le vent porte Vent d'Ouest sur la longue route du plaisir à naviguer sur les océans.

Bon vent
Jérôme ex Président de l'association VENT D'OUEST.

2.Posté par laurent le 28/09/2006 16:08
bonjour vous auriez due invités les vraies concepteurs de ce projet qui sont toujours sur le sol guyanais pour pouvoir bénéficier de leur oeuvre meme par respect pour eux ils auraient due être present pour la mise en eau. j ai eu l occasion des les connaitres ces jeunes que j ai trouver super bien je suis un peut décus .

3.Posté par Motivé le 01/10/2006 09:32
D'accord avec Laurent. Quel dommage que les jeunes ayant participé à cette aventure ne soient pas plus présents ; n'était-ce pas là l'aboutissement final du projet ? Ils sont indésirables à SLM depuis la fermeture du foyer ?
Bravo Nico, Bravo Albert ; la Guyane a besoin de porteurs de projets comme vous

4.Posté par hello973 le 02/10/2006 15:42
Je suis entièrement d'accord avec vous. L'association Tremplin aurait du faire le nécessaire pour que ces jeunes soient présents sur le site afin d'admirer et de naviguer sur leurs oeuvres. Même si mon fils était de la partie ce jour là, j'aurais eu énormément plaisir à vous voir sur l'eau. Bravo à vous les jeunes et j'espère que ce projet vous a appris à ne jamais baisser les bras.

5.Posté par Pa-Kon-Pri le 06/10/2006 19:18
Pourquoi aucun jeune de Tremplin ?
Comment pouvaient-ils être "heureux et fiers" de montrer leurs marottes en étant absents ?
Pourquoi on ne parle pas des éducateurs porteurs du projet ?
Pourquoi on ne les voit pas en photo, ces héros ?
Pourquoi on voit à la place des personnes qui n'ont rien à faire dans l'article ?
Que veut dire Mme Luisette par "la mutualisation des moyens financiers et humains" ?
Vers quels rivages flotte tremplin actuellement ?
Pourquoi autant de questions à se poser autour d'un évènement qui aurait du être fête et fierté ?


6.Posté par posté par Tome le 07/10/2006 22:47
Merci à toutes et à tous de nous avoir apporter vos témoignages et encouragements.





Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)



Partager ce site
Suivez-nous