Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les préparatifs de la fête patronale de la ville de Saint-Laurent du Maroni


La ville de Saint-Laurent du Maroni fêtera son saint patron. Les tenanciers de baraques se préparent, ils doivent tous être prêts pour le jour "J". OuebTv était sur la place, l'occasion d'interroger ces derniers sur le déroulement de leurs préparatifs.
9 Août 2011 - écrit par


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

41.Posté par PAROLE PAROLE PAROLE le 26/08/2011 20:45
PAN DANS LES DENTS Je vais te répondre en commençant par la fin et parce que je pense être un guyanais même si Bushi nengué ou bosh réputé piroguier.
Je reviens des Festivités de Grand Santi. La guyane ne s''arrête pas à Cayenne et Saint Laurent. La Bas j''ai vu un chinois des amérindiens et brésilien Piroguiers, moi j''y connais rien, Bosh commerçant, bien entendu je ne remet pas cette vision des choses en doute car pour le moment c''est vrai mais ces gens dont tu site font depuis des effort pour se mettre ailleurs ou faire autre choses que perdurer ces stéréotypes alors j''encourage au lieu de critiquer. C''est la critique quand on ne fait rien pour changer cela qui me révolte.
Pour le reste, avoir une ethnie majoritaire ne nous permettrai pas de vivre en harmonie mais de copier sur le dominant, dans ce cas pourquoi pas le système français????
Rassemblement devant babylon vous dites??? C''est normale lorsqu''un représentant de la loi tue un jeune qui s''avère innocent après, c''est aussi normal lorsque ces même de Babilon tabasse un jeune à la charbonnière parce qu''il était au bord du fleuve par contre pouvez vous me citer le Bandit, le brigand le voleur et ou le tueur pour qui il y a déjà eu rassemblement?????

Ho pour votre gouverne "BOSH" ce n''est pas chez les Bushi nengué. Il y a Djouka, Saramaka, Paramaka, Aloukou, Kwintie, Kotika... mais pas de Bosh, c''est allemand.

40.Posté par PAN DANS LES DENTS le 26/08/2011 11:34
En passant, je vous rappel que si la France est aujourd'hui ce qu'elle est c'est grace aux étrangers.

Et si certains étrangers sont aujourd'hui ce qu'ils sont, c'est grâce à la France !

PAN DANS LES DENTS, à vous lire, nous sommes non seulement tous atteint du SIDA, mais aussi des alcooliques ( premier consommateur de champagne avec 250 000 hbts)et des paresseux puisque nous attendons l'Etat.

Ben, il suffit de regarder les statistiques ! Taux de SIDA le plus élevé de France et premier consommateur de Champagne. Je n'ai pas parlé d'alcoolisme, mais de consommation de Champagne, boisson du snobinard de base par excellence, m'as-tu-vu de sous-préfecture voulant pétiller plus haut que son cul.

Le conflit inter ethnique c'est faire croire que certain travail plus que d'autre, c'est faire croire que les problèmes rencontré sont là à cause des étrangers, c'est de dire qu'un groupe ethnique doit être majoritaire et puissant pour imposer ses idées.

Je n'ai pas dit ça ! Une crise sociale grave débouchera inévitablement sur des conflits inter-ethniques. C'est un phénomène simple de mécanique sociale que de voir le problème se cristalliser sur les différences de groupes. Ailleurs, comme en Irlande, ce sera religieux. Par exemple, on voit bien en banlieue comme à Saint Laurent que l'arrestation d'un jeune en infraction génère immédiatement des rassemblements "ethniques" en face des "babylones". Il n'y a pas si longtemps, je lisais sur ce site des propos pas très corrects et relatifs - sujet futile s'il en est - à l'élection d'une miss. Que serait-ce pour des questions nettement plus graves ? Tout ça, c'est dans la nature humaine et on pourra le regretter.
Pour le reste, si une ethnie est largement majoritaire, elle peut imposer de fait sa culture, son mode de vie et exiger des autres qu'ils les acceptent. En tout cas, les premières crispations apparaitront toujours lorsque cette domination sera en passe d'être menacée. Les exemples dans l'histoire ne manquent pas. Comme en Guyane aucune ethnie n'est capable de s'imposer, la société ne présente qu'un faible niveau de cohésion. En plus, les activités de chacune d'entre elles sont en quelque sorte "hiérarchisées" de façon très manichéenne et donc forcément réductrice. Voici quelques exemples simples issus d'un vécu sur le terrain et difficilement contestables :
L'Haïtien est réputé tondre les pelouses, faire le larbin.
Le Chinois est réputé commerçant.
Le créole Guyanais est réputé fonctionnaire.
Le Guyanien est réputé gangster.
Le Brésilien est réputé garimpeiro ou maçon.
Le Sarramaca est réputé tailler des bouts de bois.
Le Métropolitain est réputé chef d'entreprise, enseignant, gendarme ou folle Guyane.
Le Bosch est réputé piroguier.
Le Hmong est réputé agriculteur.
L’Amérindien est réputé connaisseur de la forêt.
Etc.
Un début de preuve par l'absurde ? Existe-t-il en Guyane un Hmong gendarme, un Métropolitain qui taille du bois, un Chinois piroguier ?
Quels liens solides unissent ces différentes composantes, en assurent la cohésion ? Où se situe le niveau de contraintes nécessaire mais suffisant pour les faire craquer, se distendre ?

39.Posté par PAROLE PAROLE PAROLE le 26/08/2011 00:15
The Executor!!! En voilà un qui ne sait pas de quoi il parle. Tout ce que vous venez de citer sont de la compétence de l'Etat. Je vois mal comment le Maire et son équipe peut organiser la Police aux frontières. Donc l'Etat donne des aides sociaux et chacun se tue et continue de blamer le Maire. En passant, je vous rappel que si la France est aujourd'hui ce qu'elle est c'est grace aux étrangers.

PAN DANS LES DENTS, à vous lire, nous sommes non seulement tous atteint du SIDA, mais aussi des alcooliques ( premier consommateur de champagne avec 250 000 hbts)et des paresseux puisque nous attendons l'Etat.
Le conflit inter ethnique c'est faire croire que certain travail plus que d'autre, c'est faire croire que les problèmes rencontré sont là à cause des étrangers, c'est de dire qu'un groupe ethnique doit être majoritaire et puissant pour imposer ses idées.
Compte au progrès économique, le principal développeur , qui est la région, à changer d'exécutif avec beaucoup de promesses, depuis nous attendons toujours le changement de politique, mais nous pouvons seulement voir une évolution, c'est la remise en état de la route principal de cayenne.

Là ou vous avez raison, PAN DANS LES DENTS, c'est sur la mise en stand by du PLU.

38.Posté par PAN DANS LES DENTS le 25/08/2011 14:16
Rien ne change en Guyane, surtout à Saint-Laurent du Maroni, c'est du grand n'importe quoi, banditisme, viol, assassinat, trafic de drogue, c'est pour quand la répression, trop de criminels impunis


S'il n'y avait qu'en Guyane que le bordel règne en maître...
En fait, ce n'est qu'un élément, mais si les Guyanais étaient déjà propriétaires de leur sol, ils seraient bien plus responsabilisés qu’actuellement et donc moins manipulables. C'est bien là que tout commence ! Ayant quelque chose à défendre - et avec une autre ardeur que celle déployée aux fêtes, concerts et carnaval à répétition -, ils s'en laisseraient moins conter ! C'est ça que je m'échine à expliquer, sans être systématiquement contre les festivités. Je milite pour ce développement de l'autonomie individuelle qui sera le vrai moteur du progrès social via la dignité retrouvée. Car enfin, à quoi assistons-nous ? Il faut être étranger pour squatter un lopin de terre et s'y installer, piller ou travailler au noir et ce faisant saper l'économie avant de venir une fois régularisé gonfler la liste déjà longue des allocataires en tout genre. Pendant ce temps, le sol de Guyane appartient majoritairement à l’État comme dans les pays communistes. Ce même État qui va guerroyer en Libye, en Afghanistan est incapable d'éradiquer l'orpaillage clandestin sur son sol, incapable de faire régner l'ordre dans des écoles devenues garderies... A Saint-Laurent, le PLU est repoussé, car les terrains inondables ne sont plus constructibles et donc leurs propriétaires s'étant crus riches freinent au maximum l'application de ce PLU car leurs parcelles ne vaudraient plus rien (?).
Tout ceci s'inscrit dans un plan global de déresponsabilisation, d'assistanat de la société. On fait danser les gens parce pendant ce temps, ils ne se demandent pas pourquoi ils dansent et ne se posent pas trop de questions. Cette situation pathétique ne peut pas durer. Le problème est que tôt ou tard, l'orchestre cessera de jouer. Alors, les danseurs dépités n'auront d'autre choix que de casser leurs jouets. Ca pourrait virer rapidement au conflit inter-ethnique puisque dans la mosaïque qu'est la société guyanaise, aucune ethnie n'est suffisamment majoritaire et puissante pour l'emporter sur les autres et imposer sa vision des choses. L'histoire se répétera et une fois de plus, nous aurons manqué l'opportunité de vivre ensemble de façon harmonieuse.
Alors, que l’État fasse enfin son travail, que l'ordre et les notions de travail, de mérite reviennent, après quoi on pourra danser en sécurité au lieu d'agiter stupidement des croupions alourdis par l'excès d'assistanat. Il n'y a pas de libertés sans contraintes et le laisser-aller avec l'illusion de facilité qui l'accompagne mènent tout droit à la dictature.

37.Posté par The Executor le 25/08/2011 11:02
Rien ne change en Guyane, surtout à Saint-Laurent du Maroni, c'est du grand n'importe quoi, banditisme, viol, assassinat, trafic de drogue, c'est pour quand la répression, trop de criminels impunis, j'ai la haine quand je vois se qui se passe, les politiciens se foutent complètement de peuple, ils ne font rien, ils se remplissent les poches, roulent en berline allemande, l'an dernier les saint-laurentais on eu droit a une kermesse, il faut du sang neuf dans cette commune, une justice plus exemplaire, trop d' étranger en situation irrégulière dans ce pays, il nous faut une police adéquate à la criminalité, trop d'assistanat, trop de branleurs sont materné et attende les aides de l'état, liberté, égalité, fraternité, l'état aide les gens qui ne veulent rien foutre, aidez ceux qui veulent s'en sortir, beaucoup de jeunes quittent la Guyane, parce qu'ils n'ont aucune perspectives d'avenir, mais ou va le monde, tout le monde pleure sur Saint-Laurent, tout le monde se plaint, mais lorsqu'il faut faire un choix lors des élections, ces même chignagna votent pour la même personne depuis 1983, il y a des limites à la connerie, il ne faut pas craindre le changement, ni du progrès. C'est vraiment dommage qu'un pays tel que la Guyane avec de telles ressources stagne de cette façon, et que tout ces politiciens véreux, reste impunis, tout ces pourris gangrène le pays, réveillez-vous Guyanais avant qu'il ne soit trop tard. Plus de contrôle dans les Mairies, c'est inadmissible que des pourris reste à la tête d'une mairie pendant des décennies, et que la population ne soit pas récompensé pour leurs fidélité.

36.Posté par PAN DANS LES DENTS le 25/08/2011 10:18
Bien vu mais est ce que le théâtre n'a pas été inventer pour oublier pendant un moment la misère??? Pourquoi le Saint Laurentais n'y aurais pas droit

La différence, c'est que le peuple n'allait pas au théâtre (sauf celui des opérations extérieures...). Il devait s'occuper à construire des cathédrales, gérer les famines, faire les guerres. Pas de RMI ni autres gags. Et puis le théâtre était loin d'être l'occupation principale.
Parlons de la fusé.
Combien mettent il pour le développement de la Guyane dans les millions engranger par vol?????

Pourquoi y mettraient-ils quelque chose ? C'est quoi cette mentalité consistant à tout attendre des autres ?
Le champagne coule à flôt dans les bureau ministériel

Ben voyons ! Chacun sait que la Guyane est le premier département consommateur de Champagne, sans bureaux ministériels. D'autre part, les Guyanais sont bien plus allocataires que contributeurs. Dansez si vous voulez, mais ce serait bien d'arrêter de piailler !

35.Posté par PAROLE PAROLE PAROLE le 24/08/2011 00:13
Les fêtes ne font pas avancer Saint Laurent mais le tourisme et les commerces oui. Ce qui permet à certain de vivre.
"Cette bringue est tellement permanente qu'elle finit par devenir lassante puis immensément triste. Au final, ces fêtes à répétition se résument à des soporifiques de masse et ne font que jouer une rôle de cache-misère. " Bien vu mais est ce que le théâtre n'a pas été inventer pour oublier pendant un moment la misère??? Pourquoi le Saint Laurentais n'y aurais pas droit.

"Enfin, pendant que le brave peuple danse, mange, boit et b....," c'est vrai qu'à Saint Laurent nous sommes tous atteint. lol.

Parlons de la fusé.
Combien mettent il pour le développement de la Guyane dans les millions engranger par vol?????
Arrêtons les critique et travaillons.
Pourquoi ne pas travailler avec nos voisins, ils coutent moins chère que l'europe, ha j'oubliais qu'à cause des fêtes à répétition on ne peut pas. LOL. Travaillons au lieu de crtiquer.
Le petit peuple doit pouvoir s'amuser pour oublier un moment sa misère et réfléchir à une porte de sortie. Le champagne coule à flôt dans les bureau ministériel, on continu de faire des emprunts pour vivre et à ce petit peuple auquel vous vouler interdire la fête de Saint Laurent, on demande de payer et pas au ministres qui touchent à vie.

34.Posté par Moi pas Toi le 23/08/2011 04:56
Qui peut croire que les Guyanais avaient besoin de la base de Kourou pour s'envoyer en l"air ???

33.Posté par PAN DANS LES DENTS le 22/08/2011 10:58
A quoi peuvent donc bien tenir la nationalité, l'amour de la patrie et d'autrui, l'attachement à des valeurs communes, à une culture ? Au pétrole, à l'espace, aux territoires, aux pouvoirs qu'ils confèrent...
Tu es riche, vaste et juteuse ? Alors, on s'aime...

32.Posté par white man le 21/08/2011 20:16
Le cas de la Guyane est le plus intéressant. Certes, de Choiseul à la Vème République, la France a durablement montré son incapacité a remplir le « département » vide, grand comme le Portugal mais cent fois moins peuplé que lui, et où les clandestins son maintenant aussi nombreux que les habitants réguliers. Aujourd’hui la base de Kourou est le seul apport incontestable, non seulement à la France, mais à travers elle à l’Europe spatiale toute entière, de notre outre-mer. Cela veut-il dire
pour autant qu’il faille garder l’actuel statut départemental ? Pas forcément. Contre toute logique, du fait du (scandaleux) respect par Eltsine des (ineptes) frontières intérieures de l’URSS (tracées par Staline) lors de l’éclatement de celle-ci, les Russes ont bien abandonné au Kazakhstan la base de Baïkonour qu’ils ont pourtant construite de toutes pièces. Bien sûr, il leur faut aujourd’hui payer pour l’utiliser, mais ils l’utilisent comme bon leur semble, et demain si nous savons faire la grande Europe, il faudra bien remettre en question la délimitation territoriale du Kazakhstan et récupérer Baïkonour, non point pour la Russie, mais pour l’Europe entière. En attendant, trouvons des solutions pratiques pour conserver le contrôle de Kourou et poursuivons les recherches sur les lancements à partir de plates formes maritimes…


Vous en voulez encore:
http://www.reflechiretagir.com/rea16.html

31.Posté par PAN DANS LES DENTS le 20/08/2011 10:25
Le taux de SIDA aussi. Enfin, pendant que le brave peuple danse, mange, boit et b...., il ne pense pas à autre chose et peut continuer à attendre peinard les allocations chômage et autres primes démolisseuses de dignité. Pour que les enfants restent sages, on leur distribue quelques friandises. C'est toujours de la paix sociale artificielle et de la tranquillité de gagnée pour les politiques. Surtout, pas de vagues...
Par contre, ça risque de coincer sérieusement le jour où il n'y aura plus de bonbons. Il faudra alors montrer autre chose que des prétendus talents de danseurs.
Pas très réjouissante, cette affaire. Quoique...

30.Posté par Moi pas Toi le 19/08/2011 17:27
Au fait, la fête, ça fait avancer quoi ?


De toute évidence, c'est le nombre des naissances qui augmente !!!

29.Posté par PAN DANS LES DENTS le 19/08/2011 12:04
Est ce que parce qu'il y a une crise la ville doit arrêter de vivre

Bien sûr que non, mais la vie ne se réduit pas obligatoirement à une fête ininterrompue. Cette bringue est tellement permanente qu'elle finit par devenir lassante puis immensément triste. Au final, ces fêtes à répétition se résument à des soporifiques de masse et ne font que jouer une rôle de cache-misère.
Faites avancer Saint Laurent par vos engagements au lieu de critiquer ce que vous ne pouvez pas faire ou faire faire.

Au fait, la fête, ça fait avancer quoi ?
lorsque ERIC LEON fait ses reportages ,il n''y a aucune image du groupe SWEET WAY... Y aurait-il discrimination?

Discrimination... Ca y est, le grand mot est lâché ! L'ami Éric doit faire des choix entre une ribambelle d'illustres inconnus. De là à parler de discrimination, il y a comme un gouffre... Quand bien même ce serait vrai, dans le cas d'espèce, cela pourrait s'avérer un acte aux conséquences bénéfiques. Une sorte de discrimination positive... Si si, ça existe ! Only the strong survive !

28.Posté par cindy le 16/08/2011 14:32
Il es très bien le site 97320 mais j''ai remarqué que lorsque ERIC LEON fait ses reportages ,il n''y a aucune image du groupe SWEET WAY . Par exemple pour la fête de ST-Laurent ,il a filmé tout le monde mais au moment ou Swweet Way a chanté il s''est arrèté de filmer et il a recommencé tout de suite après .Pareil pour d''autres préstation :par exemple à la Roche Bleue pas une image alors qu''il était présent,pour la préstation avec Damaniak,pareil ils ne sont jamais filmés; Y aurait-il discrimination?

27.Posté par MISSNA le 14/08/2011 19:18
BRAVO LE POSTE 26 b1 jouer

26.Posté par PAROLE PAROLE PAROLE le 14/08/2011 18:55
QUE DES PAROLE. Je finis par croire, en tant que membre actif d'une association ici à Saint Laurent que la critique est facile.
Est ce que parce qu'il y a une crise la ville doit arrêter de vivre. Citez moi une mairie qui n'est pas en déficit. Il y en a, il n'y en pas??? Pourtant les fête continue partout, on peut même l'élargir au monde entier. Regardez les Américains, ils étaient au bord de la faillite et je crois qu'ils ont bien fêté le 4 juillet. Vous êtes vous déjà engager pour faire ou juste pour critiquer???? Arrêtez ce que vous faites et si vous avez des solutions proposez les. Faites avancer Saint Laurent par vos engagements au lieu de critiquer ce que vous ne pouvez pas faire ou faire faire.



25.Posté par PAN DANS LES DENTS le 13/08/2011 10:35
Grave problème ? Peut-être la résultante de tous ceux que vous avez énumérés. L'éclatement d'un seul peut catalyser, fédérer les autres et mener à l'explosion globale de ce qui est avant tout une poudrière.
Voici ce qui se passe lorsqu'on a confondu liberté et libertinage pendant trop longtemps et que l'on entretient cette même confusion au nom des intérêt immédiats. La Guyane en la matière est en avance et préfigure ce qui risque d'arriver sous peu en Europe.
Nous étions pourtant bien en Guyane avant 2000. Que s'est-il passé ? Une sorte de griserie collective, une fuite en avant, la fin d'une autodiscipline tacite et "acceptable" ?
La fête patronale était alors sympathique.
Il est interessant de voir que la joie-de-vivre à Saint Laurent ressemble finalement à la dernière cigarette du condamné, une derniere bouffée de faux-plaisir pour mieux appréhender la fin.

J'apprécie beaucoup cette façon de voir et ferai mien votre propos hélas réaliste.

24.Posté par white man le 13/08/2011 06:49
@Pan Dans Les Dents :

Quand vous parlez de grave problème au sujet de Saint Laurent du Maroni, vous faites allusion à quelque chose de particulier ?
Peut être sous-entendez vous l'ingérence des politiques au regard de l'explosion démographique ? Ou bien les problèmes sociaux récurrents (viols, alcoolisme, prostitutions, sectes, drogues dures...)? Ou bien est ce les tensions inter-ethniques qui sont de plus en plus visible mais imprévisible dans leurs manifestations ? A moins que ce ne soit le taux de criminalité de cette ville frontière sans foi ni loi où même les bandits de Georgetown aiment venir se reposer ?

Il est interessant de voir que la joie-de-vivre à Saint Laurent ressemble finalement à la dernière cigarette du condamné, une derniere bouffée de faux-plaisir pour mieux appréhender la fin.

Finalement cette jeune ville (à peine plus de 60 ans) s'embrasera et disparaitra surement plus vite qu'elle n'est apparu...


23.Posté par PAN DANS LES DENTS le 12/08/2011 00:10
Le plus frappant est la tristesse qui se dégage de ce qui pourrait être une vraie fête, un instant de convivialité dans un espace culturel partagé. Bruit et beuverie viennent corrompre cet "idéal" et c'est dommage. Il n'y a que très peu de cohésion dans cette société. Tant que tombent les prestations et que tout le monde mange, ça va à peur près, mais que survienne un grave problème (Et on est bien parti pour)... Toute cette unité artificielle se brisera comme un jouet de gamin avec les caprices (douloureux) qui suivront.
Au final, crise ou pas crise, pas grand chose de positif. Enfin, si quelques-uns peuvent encore s'amuser nonobstant les nuages qui s’amoncellent, ils ont bien raison ! CARPE DIEM !

22.Posté par aladin le 11/08/2011 23:34
Le reportage aurait été plus complet si on nous avait montré les préparatifs du coté d'Albina.
Poulet, riz, bière, coca, jus, boissons, sauces .... certainement une sacrée organisation de l'autre coté du fleuve !!!

1 2 3




Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)



Partager ce site
Suivez-nous