Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les saint-laurentains se lèvent tous contre l’insécurité.


Les saint-laurentains se lèvent tous contre l’insécurité.
Ils étaient plus d’un millier (voir galerie photos) à défiler en silence dans la sous-préfecture ce jeudi 23 février 2006, répondant à l’appel du « Comité des Usagers pour la Sécurité », pour interpeller les autorités sur les difficultés qu’ils rencontrent aujourd’hui dans leur vie quotidienne. Sans distinction d’origines, de professions, de niveau social, tous étaient venus, seuls, entre amis, entre collègues, en famille, soit pour dire qu’ils avaient déjà été des victimes d’agression soit pour exprimer leur peur permanente de l’être. Les commerces et les écoles avaient fermé leurs portes et beaucoup d’employés avaient quitté leur poste le temps de la marche. Le Recteur ayant décidé de ne pas fermer les collèges et lycées, par crainte de laisser les jeunes dans la rue, les enseignants du secondaire participant à la manifestation ont été considérés comme grévistes.
Le cortège est parti de la cité des Acacias vers 8 heures pour descendre la rue principale et s’allonger au fil des rues, jusqu’à la place du marché où M. REGIS Joseph, le porte-parole du Comité s’est exprimé pour mieux expliquer les raisons du rassemblement et l’action du Comité. L’arrêt suivant s’est fait devant la mairie, le temps que les représentants de la population soient reçus par les élus, en l’absence du maire, afin de leur faire part de leurs doléances et demander un entretien avec la délégation des députés de l’UMP dont la visite est prévue le vendredi 24 février.

Les saint-laurentains se lèvent tous contre l’insécurité.
Un peu gênée par la pluie, la marche a finalement atteint la sous-préfecture, son but final pour une rencontre avec le secrétaire général, le sous-préfet étant actuellement en vacances hors du département. Un cahier de doléances lui a été remis, avec l’ultimatum du 9 mars prochain pour des réponses concrètes du sous-préfet et du maire aux doléances émises.
Parmi celles-ci, la plus importante est la demande de l’implantation d’un commissariat de police, la ville dépassant de loin, au dernier recensement, le nombre de 20 000 habitants nécessaire à sa création. Le comité réclame également l’éradication des de tous les quartiers insalubres et de ceux connus pour être le repère de délinquants,
La reprise des contrôles de la PAF, une réglementation plus stricte du trafic fluvial et des taxis, l’éclairage public à la périphérie du bourg, l’application des propositions du Comité d’action et de défense pour la population de 1998, et d’autres mesures visant à ramener l’état de droit dans une ville livrée à l’anarchie dans de trop nombreux domaines.
Galerie photos

Les saint-laurentains se lèvent tous contre l’insécurité.
La marche était pacifique, pourtant c’est un véritable bras de fer qui s’engage désormais entre la population et les autorités, le comité étant bien décidé à obtenir gain de cause. Forts de l’appui massif des saint-laurentains et très satisfaits du taux de participation, en dépit de l’organisation dans l’urgence et de la mauvaise volonté de certaines administrations, ses membres entendent utiliser cet atout et entretenir la motivation générale pour durer et ne pas s’arrêter sur de belles promesses. Ils appellent déjà à une nouvelle mobilisation le 9 mars prochain pour la rencontre avec les autorités.
Galerie photos

Les saint-laurentains se lèvent tous contre l’insécurité.

Discours de Monsieur Joseph REGIS porte parole du Comité des usagers pour la sécurité

24 Février 2006 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par nany le 24/02/2006 04:12
Bravo à mes compatriotes .Une réussite cette mobilisation. Tchimbé raid! Il ne faut pas baisser les bras, je suis loin mais je pense à vous et vous soutiens .Les autorités devront se rendre compte que les saint-laurentais sont vraiment déterminés. Encore BRAVO !

2.Posté par Marie-Dominique le 24/02/2006 05:57
Je vis dans l'hexagone depuis maintenant 17 ans, mais ne me désintérresse pas pour autant de ce qui se passe dans ma commune. C\\\'est malheuresement déplorable ce qui arrive, mais je constate que chacun des citoyens victimes ou non se soutiennent en se mobilisant massivement pour faire entendre leurs revendications. J\\\'espère de tout coeur que les autorités mesureront dans de brefs délais, l\\\'ampleur de ce \\\"fléau\\\" ainsi que leurs conséquenses sur la population saint-laurentaise. Je félicite chacun pour cette SOLIDARITE. Je pense bien à vous chers compatriotes. Bon courage à chacuun d\\\'entre vous. Marie-Dominique

3.Posté par fabu973 le 24/02/2006 08:05
Bravo ! ! !
je suis tres heure de voir que la population de Saint-Laurent Du Maroni ses deplace en masse pour une meme cose qui nous conserne tous nous etions la en force noir-marron, amerindien, creol, metropolitin ..........
encore bravo il fau que l'on continue comme

4.Posté par KAYAMARE manaroë le 24/02/2006 08:16
Bravo, je suis fière et solidaire de ce mouvement de protestation.
Je vous souhaite à tous bon courage.

5.Posté par Céliante le 24/02/2006 13:12
La mobilisation de la population de St-laurent prouve que quand il faut se battre elle sait être active, et de ça j'en suis fière car étant loin de ma ville natale c'est avec beaucoup de peine que j'ai appris les différentes agressions dont est victime la population.
Il est bon de se battre pour défendre son pays et le protèger des differents agresseurs.
tchimbé rèd pa moli

6.Posté par katia le 24/02/2006 14:47
Bravo pour cette manifestation mais ce n'est que le début il faut que cette violence cesse.Je vis à st laurent depuis 2 ans et j'ai vula situation se dégrader et atteindre ce point de non retour.

7.Posté par tommy le 24/02/2006 17:08
La violence à ST.Laurent du Maroni est insupportable . On vivre sans sécurité dans notre pays . Voila, les saint laurentais ont raison de prendre la décision pour faire la marche contre la violence. Le gouvernement doit chercher un methode plus éfficace pour les gens qui s'abuse d'allocations des enfants car il trouve ça très facilement et ce sont eux qui n'ont pas le temps de donner des éducations à leurs enfants. Et les résultat c'est ça qu'est qu'on voit maintenant!!!La violence! Vous fermer pas votre bouche mes amies , Car c'est notre droit de se lever contre tout ça.

8.Posté par kajoe le 24/02/2006 17:14
Bon courage à tous ! Ce n'est pas à les criminels de voler notre liberté,c'est à nous de voler la liberté de ces criminels ! Restons nous solidaire !

9.Posté par JD le 24/02/2006 20:44


Bravo à TOUTE la population de SLDM.
Magnifique élan populaire.

HONTE aux dirigeants et soi-disant responsables.

ON VA LEUR MONTRER QU'IL N'Y A PAS DE FATALITE A L'INSECURITE. CHACUN AVEC SES MOYENS MAIS TOUS ENSEMBLE.

10.Posté par JD le 24/02/2006 21:04



Je viens de regarder toutes les images d'Eric sur ce site (Et les ai copiées intégralement). J'y ai retrouvé une foule (C'est le cas de le dire) de visages connus et amis.
J'ai aussi entendu le discours de Régis JOSEPH et me suis surpris à applaudir devant ma bécane.

Comment ne pas être fortement impressionné par ce spectaculaire mouvement populaire ?
J'espère de tout cœur que les autorités sauront tirer les conséquences et enseignements de cette manifestation qui n'avait rien de carnavalesque.

Monsieur le sous-préfet à son retour de vacances (Petit veinard…) pourra méditer à loisir sur cet appel au secours de la population de SLDM.
Il pourra aussi consulter http://www.guyanecho.com, un site qui sera ouvert prochainement (En principe, la semaine prochaine).
Il y sera question bien sûr de la Guyane qui va bien mais aussi de celle qui va moins bien.
Nous demandons à toute personne de nous adresser d'ores et déjà toute information intéressante, image au format *.jpg, fichiers *.doc, *.xls, etc de nature à :

Mettre en évidence les sites touristiques intéressants de Guyane, sa forêt, sa faune, sa flore, son architecture, etc.
Dénoncer magouilles, combines, abus, etc. Surtout émanant de fonctionnaires.
Faire l'inventaire de toutes agressions, manquements graves au civisme.
Nous sommes friands d'informations sur l'orpaillage clandestin, l'ONF...
Et d'une façon générale, toute information intéressante, INDISCUTABLE et DUMENT ETAYEE.

La sécurité, le bien vivre sont l'affaire de tous. Dénoncer les abus participera AUSSI à améliorer la situation générale.
Vos dossiers sont les bienvenus !
Un forum de discussion sera mis en place.

Dans l'attente, envoyer dossiers à mjlawless@lincsat.com qui transmettra.

11.Posté par F. FAYE le 25/02/2006 15:07
Certaines photos sont à l\'image de ce qui se passe à sldm. Six agents pour interdire l\'accès a un batiment public; et le millier de manifestants qui reste dehors alors qu\'il y a un acces (voir photos 45) pour aller à la table de sous prefet (pardon le secretaire géneral) afin de lui hurler le ras le bol et l\'attente de la population d\'une action efficace contre ces agressions. Je crains qu\'en continuant ainsi ces manifestations laissent penser à ces mêmes autorités (qui comme nous sont informés des violences que nous subissons et semble la banaliser ) qu\'il ne s\'agira qu\'un coup de sabre dans le maroni. Maroni traversé sans controle car très peu d\'agents six /cent ou plus, et l\'autorité chargée de notre sécurité qui semble être sourd au(x) coup(s) de sabre!!!!!.

Quand à JD, je vous demanderais de respecter la fonctionnaire ayant travaillé à sldm, que je suis nous ne sommes pas tous de magouilleurs, abuseurs et autres. Soyez un peu plus correct, peu être pourrons nous ainsi être acteurs operants et cooperants pour trouver une solutions à nos problèmes au lieu d\'être des blablateurs passif et inopérants.
Pour terminer bravo à tous les manifestants, continuez .
Mr Sarkozy a un site de l\'ump ou il souhaite débattre avec les francais, je propose à mes compatriotes guyanais de l\'inonder de questions, de photos etc., de débattre avec lui du problème de securité à sldm. Prions pour qu\'il ne banalise pas aussi cette affaire.
BON COURAGE



12.Posté par martine le 25/02/2006 17:08

La position du Maire est scandaleuse. La seule chose qu'il puisse dire c'est : qu'un commissariat n'est pas approprié. Plus de mille personnes dans la rue et le premier magistrat de la ville se contente à la télé de réaction molle !
Et qu'on arrête de nous dire que la sécurité n'est que la compétence de l'État. L'État, il y est au gouvernement en tant que ministre et rien ne l'empêche de ruer dans les brancards.
Rien ne l'empêche de mettre la question sur la table lors des conseils de ministre.
Nous avons connu des maires et des ministres avec un peu plus de c....les !

Vraiment la réaction de ce ministre-maire est plus que scandaleuse et n'est pas du tout à la mesure de la mobilisation de ses administrés.

Il devrait avoir une parole forte, et symboliquement en tant que maire et ministre, il devrait faire un geste fort.

Vraiment je suis dégoutée ! Un maire qui ne soutient pas sa population à ce point, c'est écoeurant.

En tout cas je souhaite bonne chance au comité, mais ils ont vraiment du pain sur la planche car c'est sur, il ne pourront pas compter sur l'action de leur ministre-maire

13.Posté par Bowles le 26/02/2006 11:49
Petite précision : Si l'on s'appuie sur la population du recensement pour demander un commissariat, eh bien contrairement à ce que dit l'article : la population de Saint-Laurent ne dépasse pas de loin les 20000 h. Elle ne les atteint même pas. Au dernier recensement de 1999, la population de Saint-Laurent du Maroni est de 19416 habitants ( voir le site de l'INSEE). Il n'y a pas de chiffres plus récent officialisé par un recensement. Ce qui, malheureusement, n'enlève rien au problème de sécurité des Saint-Laurentais.

14.Posté par DR. CESAR AUGUSTO DA SILVA le 13/03/2006 15:31
QUELLE TRISTESSE. QUELLE NOSTALGIE DE VIEUX TEMPS

15.Posté par DR. CÉSAR AUGUSTO DA SILVA le 13/03/2006 15:33
QUELLE TRISTESSE!!! QUELLE NOSTALGIE DE VIEUX TEMPS!!


Suivez-nous