Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les stagiaires du GSMA défilent à Awala-Yalimapo

Ils étaient beaux et fiers dans leurs uniformes, défilant sous le commandement du Colonel Coursin, devant les chefs coutumiers et les élus de la commune.


Les stagiaires du GSMA défilent à Awala-Yalimapo
C’est à Awala-Yalimapo que les jeunes recrues du GSMA ont défilé pour la commémoration du 8 mai 1945. Avec la fin du service militaire obligatoire, l’armée est devenue aujourd’hui un centre de formation réputé pour de nombreux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme. Les jeunes qui ont défilé la semaine dernière sont tous âgés de 18 à 26 ans et de nationalité française, les conditions pour avoir accès aux différentes formations proposées par le GSMA. Ils viennent de Guyane, de métropole ou des Antilles, et ont pu choisir entre des formations qualifiantes ou diplômantes, ou encore des stages de pré-qualification, les préparant à des métiers dans des secteurs très demandeurs d’ouvriers qualifiés, tels que la mécanique auto, la carrosserie, l’électricité ou encore la plomberie et le bâtiment, pour ne donner que quelques exemples.

Les stagiaires du GSMA défilent à Awala-Yalimapo
A la fin de leur contrat signé avec l’Armée pour une durée pouvant aller de 12 à 24 mois, ils sortiront munis d’un diplôme ou d’un certificat qui sera le gage d’une formation théorique et pratique des plus solides. Les plus doués pourront même renouveler leur engagement et devenir formateurs à leur tour.
Voie de formation encore trop peu utilisée par les jeunes en échec, le GSMA offre pourtant de nombreuses garanties d’emploi à la sortie, mettant à la disposition de ses jeunes recrues des ateliers des mieux équipés, hélas sous-utilisés, faute de stagiaires dans certaines filières.
Les cessions de recrutement ont lieu régulièrement tous les deux mois. Pour tous renseignement, téléphoner au 594 34 45 14.

11 Mai 2004 - écrit par Rédaction


              

Suivez-nous