Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Les troupeaux matutinaux


Hippocrate
Hippocrate
Naguère les cohortes d’étrangers se bousculaient à l’entrée de la Sous-Préfecture de Saint-Laurent du Maroni, bien avant le premier chant du coq, avec l’espoir de retirer un ticket pour avoir un bon rang d’appel au guichet concerné. Ces files d’attente sont aujourd’hui le lot de patients qui piaffent devant les cabinets de certains disciples d’Hippocrate. Des files de pas moins d’une cinquantaine de personnes tous les jours que Dieu fait sont monnaie courante et quotidienne. A-t-on le droit de se demander : comment prévenir, soulager, guérir, en un mot, comment soigner de telles cohortes efficacement ? y aurait-il contradiction entre le montant des revenus journaliers de celui qui a prêté le serment d’Hippocrate et la qualité des soins administrés ? Question iconoclaste à ne pas poser au docteur Knock.
17 Mai 2005 - écrit par Arsène BOUYER d’ANGOMA


              

Commentaires

1.Posté par Le zout le 17/05/2005 10:18
Ils font face à la pénurie de prticiens comme ils peuvent, par contre le serment d'hippocrite pardon d'Hippocrate, il ne veut plus dire grand chose, à part amuser la galerie.





Les annonces

Vente (98)

Divers (51)

Immobilier (46)



Partager ce site
Suivez-nous