Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Let'A Faya a 'mis le feu' à la Charbonnière

L'ambiance était au top et les concurrents plus que motivés pour le concours de danses traditionnelles Awassa et Bamba, organisé par l'association Let' A Faya.


Let'A Faya a 'mis le feu' à la Charbonnière
Le public était au rendez-vous, venu des divers quartiers de la ville, du fleuve, et même du Surinam pour assister à la deuxième édition du concours de danses traditionnelles bushinengués, qui se déroulait à la Charbonnière. S'inscrivant dans la mouvance du retour à la tradition et à sa préservation, l'association Let' A Faya réitérait l'expérience et entend faire de ce concours un rendez-vous annuel." Il y a des jeunes de vingt ans qui ne connaissent pas les danses traditionnelles, c'est une occasion pour eux de voir un peu comment se déroulaient les manifestions dans les villages. C'est vrai que nous n'avons plus les mêmes notions de la culture des noirs marrons", déclare son président Martin Kastiel, qui voit là l'occasion pour la population Bushinengué du littoral de se ressourcer dans un bain de sensations musicales traditionnelles. L'association avait mis le paquet pour l'organisation de la manifestation et c'est devant un public comblé et enthousiaste que les concurrents ont fait montre de leurs talents de danseurs. Au bout du compte et après des démonstrations plus rythmées les unes que les autres, ce sont deux groupes de Saint-Laurent qui ont convaincu le jury : New Leli a été déclaré meilleur groupe Awassa 2004 et Banmba Miendi, meilleur groupe Bamba 2004. Après l'élection, la fête a duré jusqu'à l'aube, animée par les groupes de la place.

Let'A Faya a 'mis le feu' à la Charbonnière
20 Avril 2004 - écrit par


              

Suivez-nous