Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Manifestation des travailleurs sociaux du Grand Ouest devant la Sous Préfecture de Saint-Laurent du Maroni


"Jeudi 7 avril 2011, nous, travailleurs sociaux, nous sommes mobilisés au niveau national afin de revendiquer la juste valeur de nos diplômes et de notre activité.

En effet, les formations sociales se font en 3 ans et comportent différentes périodes de stage d’une durée totale d’une année. Cette période d’apprentissage sur le terrain n’est pas prise en considération par l’Etat tant au niveau du statut professionnel que des salaires.

Nous demandons donc la reconnaissance de nos diplômes à BAC+3 et de fait, une catégorie A pour tous les professionnels Conseillers en Economie Sociale et Familiale, Educateurs de Jeunes Enfants, Educateurs Spécialisés et Assistants Sociaux. De plus, le projet actuel du nouvel espace statutaire s’avère plus qu’injuste et désavantageux pour nos professions.

Nous voulons le retrait définitif de ce projet et par la même la revalorisation de nos salaires.

27 personnes sur une quarantaine de travailleurs sociaux en poste sur le Grand Ouest se sont réunies devant la Sous Préfecture de la Guyane pour soutenir ce mouvement national. Compte tenu de la réalité du travail social sur notre secteur géographique et de l’insuffisance de moyens humains, nous avons choisi un débrayage d’une heure pour permettre au plus grand nombre d’entre nous de répondre présent, sans pénaliser les usagers de nos services, ni amplifier nos difficultés professionnelles existantes.

Manifestation des travailleurs sociaux du Grand Ouest devant la Sous Préfecture de Saint-Laurent du Maroni
A ce jour, l’exemple le plus effarant auquel nous sommes confrontés dans cette réalité concerne le service de l’Aide Sociale à l’Enfance, auquel nous tenons à apporter tout notre soutien.

Du fait du manque de personnel et de moyens mis en œuvre, ce service ne peut plus répondre à sa mission pourtant essentielle de protection de l’enfance : une éducatrice spécialisée pour assurer seule le suivi de 120 enfants confiés à l’ASE, des familles d’accueil agrées pour 3 enfants qui en ont jusqu’à 10, pas d’assistance éducative à domicile depuis plus de 4 ans, pas de famille d’accueil d’urgence pour le placement des enfants en danger, pas de structure d’accueil pour l’enfance inadaptée et handicapée, et aucune place en internat dans les structures cayennaises…

La situation est inacceptable ! Il est grand temps d’agir : nous attendons une réelle réaction, de vraies propositions et des réponses concrètes en urgence à ce grave manquement à la mise en application des lois et au respect des droits sociaux.
Parallèlement, nous restons très attentifs aux prises en considération de nos revendications nationales et sommes disposés à reconduire le mouvement jusqu’à être entendus".

Les travailleurs sociaux de l'Ouest guyanais.
7 Avril 2011 - écrit par M.F.


              

Commentaires

1.Posté par zaccone le 12/04/2011 18:14
bonjour, je tient a vous laisser mon message pour deux raisons, d abord je suis solidaire avec vous toutes qui faite un travail difficile ( j ai travaille ou chog franck joli en maternite......bloc-grosseses patho-suite de couche.........en 2003 .........2006 souvenirs inubliables!) j espere que vous serait entendues car vous avait du merite!!! ma deuxieme raison c est que je cherche desesperement d entree en contact avec un service sociale, ma demarche:je suis a la recherche d une maman qui a besoin d aide pour elever son enfant car je desire adopte un enfant mais je trouve cela long eprouvant et difficile ( je suis en couple notre reve est d elever un petit garcon , nous avons a nous deux 5 filles! desireuses aussi d avoir un petit frere ) ceci n est pas un canular le sujet est trop important .......... ma cadre de l epoque etait PICCOLO nathalie je pense qu elle soit parti MERCIpour tout reponse a bientot j espere

2.Posté par SLOI le 17/04/2011 13:49
Cest dommage qu'il y ait si peu de réactions a un problème national très grave; ET NOUS dans l'ouest nous le savons pres de la moitié si ce n'est les trois quarts de la population a recours aux travailleurs sociaux. je ne sais si on peut faire quelquechose de concret, mais en tout cas il est important de communiquer sur vos difficultés, il est important de mettre au courant l'ensemblme de la population rafin que l'on sache des moyens dont vous ne disposez pas ou plus c'est un enfant voire une famille qui est en souffrance.
je sais que le PDT conseil général selon son discours de rentrée désire mettre la priorité sur vos difficultés. j'espère qu'il dit vrai en tout cas, je vous souhaite le meilleur ds vos activités et surtout gardez le cap et continuez à y croire et a travailler avec coeur car si vous laissez tomber, il n'y aura plus rien.
mais continuez à faire du bruit, demandez une émission à GUYANE 1ère surtout sur les problèmes de l'ouest, ne vous laissez pas endormir; ce n'est pas acceptable! COURAGE A VOUS

3.Posté par zaccone le 23/04/2011 05:53
bonjour , j aimerais rentrer en contact avec madame MARCOMBES ou madame DABRIGEON j espere que mon message leur parviendra car c est important je suis de passage a saint laurent juin-juillet j aimerais prendre contact , pour un rdv merci de me contacter ou 0621705469 ou 0478753033 merci a vous antonella





Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)



Partager ce site
Suivez-nous