Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Métis'Art: le choix de Christine

Pour elle, il est important de faire ce que l'on aime. Après des années passées à toucher un peu à tout, partagée entre ses deux passions, l'écriture et la création artisanale, elle a aujourd'hui tranché, c'est l'artisanat qu'elle a choisi.


Métis'Art: le choix de Christine
Saint-Laurent est l'une des premières villes de Guyane où Christine Adjovi a désiré exposer, du 24 au 27 mai au CAIT de Saint-Laurent, les productions de sa petite société de création artisanale, Métis'Art, créée en décembre dernier. Il faut dire qu'elle se sent un peu chez elle dans la sous-préfecture, où elle a vécu de 1981 à 1988. Déjà à l'époque, elle donnait libre cours à son amour de la création et tenait une petite boutique d'artisanat. La jeune femme s'est ensuite plutôt orientée vers des métiers liés à l'écriture, sa deuxième passion, travaillant pour le journal France Guyane, puis au Service de la communication du Centre Spatial Guyanais, où elle s'est occupée du journal interne et du site internet.

Métis'Art: le choix de Christine
Pourtant, au mois de mai de l'année dernière, elle a eu un déclic et, partant du fait que l'on ne vit qu'une fois, a décidé de se lancer à fond dans ce qu'elle aime, sa passion de toujours, la création artisanale. C'est ainsi qu'est née Métis'Art et que depuis, Christine peut se laisser aller à son imagination et à ses envies dans son petit atelier de La Chaumière, à Matoury, et dans les maisons qu'elle décore. Toutes les matières et tous les supports possibles passent entre ses mains et elle crée des vêtements, des objets de décoration, des bijoux et d'autres choses encore en travaillant et mariant tout ce que peut lui fournir la nature guyanaise. " Je cherche toujours à mettre en avant des produits d'ici, des produits qui intéressent les gens, qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs. Il y a des produits qui intéressent les guyanais parce que ce sont des objets utilitaires et de décoration pour la maison. Les gens de passage, les touristes aiment repartir avec mes petits bijoux en bois de Guyane, par exemple." Avant d'avoir la possibilité de pouvoir montrer son travail dans toutes les communes de Guyane, Christine Adjovie sera présente en juin au Salon du tourisme au PROG, et essaiera de participer aux différentes fêtes de communes pendant les mois de juillet et aôut. " L'artisanat est en plein devenir dans notre département et je crois qu'il est intéressant d'aller au devant des gens, pour montrer ce que je fais, d'attirer l'attention et de peut-être donner aux jeunes l'envie de faire quelque chose qu'ils n'avaient pas eu l'idée de faire avant." Une chose est certaine, c'est que nous avons rencontré une jeune femme qui fait ce qu'elle aime et qu'elle a toujours voulu faire.
25 Mai 2004 - écrit par CC


              




Les annonces

Vente (98)

Divers (51)

Immobilier (46)



Partager ce site
Suivez-nous