Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

PAPAICHTON : Le maire proteste contre la Caf

Gilbert Fossé n'est pas content. Il souhaite que des « allocataires de la Caf originaires de Papaïchton » continuent de percevoir les allocations familiales, quand bien même ils sont installés à Cottica, sur la rive surinamaise.


PAPAICHTON : Le maire proteste contre la Caf
Dans un courrier adressé au préfet, il qualifie ces allocataires de « transfrontaliers qui travaillent et sont imposés en Guyane française. De même, leurs enfants sont régulièrement inscrits et fréquentent les écoles et collèges implantés sur le territoire de la commune de Papaïchton. D'une manière générale, tous les actes de leur vie civile sont accomplis sur le territoire français dont la frontière, le Maroni, n'en est pas une à leurs yeux. Depuis des générations, les clans et familles bonis se sont établis sans discrimination de part et d'autre du fleuve qui représente le véritable coeur du pays boni.

Il s'agit-là d'une tradition dépourvue de toute intention frauduleuse » .
Selon lui, le versement d'allocations et « l'interprétation du droit positif et son adaptation aux réalités locales » se sont faits « dans cet esprit et sous l'angle de l'attachement aux coutumes et traditions » . Reste à savoir si le préfet, à qui Gil bert Fossé a demandé une entrevue, interprétera le droit de la même façon.
25 Avril 2010 - écrit par Source France-Guyane


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par nana le 07/06/2010 10:30
ooops!
Là je crois qu'il exagère un peu!
Et si la france donnait à toutes les populations frontalière il n'y aurait plus de guerre!
Enfin, il faut redre à César ce qui est à César mais là il n'y a pas de César!

21.Posté par florence" le 19/05/2010 16:30
Télé novela.1O élus démissionnent à Papaichton.On N'a pas fini de rire à la rentrée.Tant qu'ils ne se foutent pas sur la gueule.Quand le bateau coule les rats quittent le navire.A switi te a àn switi moo. Et oui Gilbert a don di a don meki en àn man kon anga fesi .. .La vengence est un plat qui se mange froid.VOTEZ POUR MOI.DEVINEZ QUI JE SUIS.Si tout les cocus avaient des clochettes on les entendraient sonner au loin.A la prochaine pour le prochain feuilleton.

20.Posté par florence" le 17/05/2010 18:55
Ou en est l'affaire des allocs?

19.Posté par florence" le 15/05/2010 08:12
Moi je vais faire comme eux.Je vais acheter des terrains au Maroc,Ma patrie.... Louer les casbas et toucher le RMI.Et Mr Gilbert pensez à refaire les écoles.c'est trop triste.Pensez à l'avenir de vos enfants .Pensez à vivre à Papaichton ,ne faites comme mr Atténi.A bun,moo lati yee.

18.Posté par Pan dans les dents le 10/05/2010 18:34
Exactement !

Quand on lit que ces populations ignorent la notion de frontière, il y a de quoi se frapper violemment le postérieur par terre ! Regardez comme ce détail territorial est parfaitement connu, bien mémorisé et surexploité en comparant les naissances constatées dans les hôpitaux d'Albina et de Saint-Laurent.
Le camarade Fossé raconte n'importe quoi.
La preuve vivante qu'il est possible de parler un français châtié à des consuméristes et de ne pas avoir peur du ridicule face à des contribuables fatigués car réfléchissant un chouïa.

Que les altruistes volontaires pour faire le bonheur des Surinamais fassent un pas en avant !

PS : Les radins sont autorisés à reculer d'un pas...

17.Posté par florence" le 09/05/2010 18:48
Il parait que le maire va leur donner des terrains à papaichton Ils vont faire des maisons.Comme ça ils ont une adresse en France.ils abiteront toujours à Cotticas.En plus ils vont louer ces maisons aux profs.Coup double CAF plus loyer non déclaré.Bravo Gilbert bravo les bonis.Vous êtes très intelligents et le blanc un naif.moi je suis ni l un ni l autre je suis métis. A di i sabi ala den sani Kaba, da u nà a fu taki moo.Et pour feter ça ils diront Kon dansi wan mofu.

16.Posté par lunès le 07/05/2010 19:20
Quel est ce cinéma de parler d’étrangers ? A chaque fois qu’une mise au point est faite, il faut victimiser les étrangers ? Nous parlons de comportement frauduleux. Faut-il pour cela y rattacher une nationalité, une origine raciale quelconque ? Nous parlons de lois et du droit français en France. Ce discours vaut pour tous ceux qui fraudent au détriment de ceux qui triment.

Il ne faut pas être naïf et analyser clairement le positionnement du maire de Papaïchton. Cette action lui permet d’engranger des voix aux prochaines élections tout comme le dit Florence. Et oui, il faut assurer ses arrières ! Une longueur d’avance sur Lobie ne se refuse pas. La caresse dans le sens du poil a déjà fait ses preuves et perdure en Guyane.

A analyser à sa sauce l’esprit de la loi, on a vite fait de jeter l’éponge ou alors de tirer profit pour son propre compte. Puisque les « grands » se servent en toute impunité, autorisons les « petits » à en faire autant car tout le monde à faim et nourrit des ambitions. Allez, les nababs piquent dans la caisse, qu’à cela ne tienne, allons-y tous gaiement ! 100 000 euros prélevés d’un coût par une seule et même personne par exemple à la SA HLM équivaut à 500 euros détournés par 200 individus ! Il faut bien commencer à mettre de l’ordre dans les abus. Quitte à commencer par le bas de l’échelle, en plus grand nombre, pour espérer assainir le sommet !

La pauvreté est générée par le comportement frivole de personnes qui pensent que la course aux allocations est leur planche de salut. Autant d’enfants faits, autant de bouches à nourrir. Les pays africains où la misère sévit nous montrent bien l’exemple à ne pas suivre. Nous vivons dans une société ou les actions des uns ont un impact sur le quotidien des autres. L’orpaillage clandestin est bien le fait de pauvres hères venus améliorer leur situation financière en Guyane. Les grands opérateurs ne sont pas sur le terrain pour l'heure. Peut-on accepter que pour quelques grammes d’or ils massacrent notre environnement ? Doit-on faire preuve d’une coupable complaisance alors que les répercussions sont néfastes pour tous ? Le respect du sacrifice des autres - car il y a des travailleurs qui se serrent plus que de raison la ceinture - est une valeur qui semble avoir disparu sous nos latitudes. Quid des retraites, trou de la sécu… quand l’argent qui rentre par les portes sort par les fenêtres ? A l'intérêt individuel s'oppose l'intérêt collectif et il serait temps que quelques uns l'intègrent.

Le plus estomaquant dans cette histoire est l’attitude du maire de Papaïchton qui fait montre d’un manquement à ses obligations les plus élémentaires. Avoir brigué l’écharpe pour encourager publiquement les fraudes, n’est pas banal ! Dire qu’au lieu d’interpeller le préfet il suffisait de convaincre les intéressés de changer de rive….

15.Posté par Forza Guyana le 06/05/2010 22:04
Un résumé de la gabegie française.

14.Posté par Pan dans les dents le 05/05/2010 22:41
Du grand n'importe quoi ! Révélateur de la Guyane ! La France vache à lait, du lait bien crémeux, pour gaver les inutiles et autres parasites.
Les allocs ne sont pas un revenu, mais pour l'éducation des enfants.
Les enfants... Ceux qu'on envoie dans les usines à bourrins de l'éducation nationale.

13.Posté par florence" le 05/05/2010 17:10
OU en est l affaire des allocs?

12.Posté par MS le 03/05/2010 17:37
chouette on va pouvoir toucher alors les retraites au suriname ?????????

11.Posté par Politicard le 03/05/2010 06:40

DONKEY TALK...

Lorsque l'on atteint un tel niveau de médiocrité verbale, d'inepties, d'âneries... on ferme sa bouche ou l'on continue de manger ses carottes... pau' d'âne !

10.Posté par Francis BAHU le 02/05/2010 20:37

DEMAGOGUE

Monsieur le Maire de Papaïchton, vous faites dans le Populisme... Le ciel vous est tombé sur la tête ??? Non ! Peut-être normal à vrai dire pour un politique de votre «qualité» ouf ! Mdr... qui briguait le Conseil Régional de la Guyane... Que de démagogie, clientèlisme... C'est vraiment du n'importe quoi pour un élu de la République élu au suffrage universel... d'entendre et de lire vos élucubrations... C'est donc vous qui élaborez la feuille de route pour la politique publique de Monsieur Le Préfet de la Région Guyane.

La Guyane ne peut pas prendre toute la misére de la planète sur ses épaules... la sitation économique, démographique, la crise mondiale nous fait déjà plier et mettre un genoux à terre... les employeurs et les salariés payent déjà le prix fort pour la cohésion sociale, nationale... avec les transferts sociaux... charges patronales et salariales, impôts, taxes... autant d'argent non-investi pour le développement de notre Guyane... un fort tribut que nos enfants payent par le chômage, un manque de logement, etc... etc...

Et, vous voudriez que des transfrontaliers percoivent les Allocations Familiales... Il y a vraiment de l'ordre à mettre Messieurs les Administrateurs de la Caisse d'Allocations de la Guyane... Les transfrontaliers (une petite visite s'impose de Maripasoula à St Laurent du Maroni : Paddock / Paradis / Charbonnière / Balaté / etc... toutes ces pirogues qui accostent le matin et déposent des enfants d'Albina, Galibi du Suriman et/ou au début du mois ces familles pour ce rendre faire la queue la Banque Postale... un transfert de capitaux vers l'étranger... idem sur les rives de l'Oyapock !!!... votre seul mérite Monsieur : c'est d'avoir donné un coup de pied dans la nasse et de RE-mettre au grand jour des informations, un débat déjà de notoriété publique... qui dérangent en outre les politiques locaux et l'Etat... Et malheureusement, nous rendent pauvre Guyanais plus Xénophobe que les ultras de l'extrême droite...

37 588 allocataires ont bénéficié de 272 millions d'euros servis par la CAF en 2006, ce qui signifie qu’au total, 120 151 personnes étaient concernées en Guyane par l’action de la CAF (soit 57 % de la population estimée en 2006).

Démagogie...

Une notion politique et rhétorique désignant l'état politique dans lequel on mènent le peuple en s'attirant ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur.

Le discours du démagogue sort du champ du rationnel pour s'adresser aux passions, aux frustrations du peuple. Il recourt en outre à la satisfaction immédiate des souhaits ou des attentes du public ciblé, sans recherche de l'intérêt général mais dans le but de s'attirer la sympathie et de gagner le soutien. L'argumentation démagogique peut être simple afin de pouvoir être comprise et reprise par le public auquel elle est adressée. Elle fait fréquemment appel à la facilité voire la paresse intellectuelle en proposant des analyses et des solutions qui semblent évidentes...


9.Posté par Sebou le 02/05/2010 20:34
De tels propos émanant de Gilbert Fossé n'ont rien d'étonnant, c'est pas pour rien qu'il est maire d'un bled paumé. Il est prêt à tout pour quelques voix.

8.Posté par michel le 02/05/2010 15:37
bravo mr le maire vous avez raison!!! et pendant qu' on y est ceux qui habitent ALBINA sont aussi des francais !!?

7.Posté par florence" le 02/05/2010 13:52
Je parie que les allocs seront rétablis avant le 7 mai.Ils auront une dérogation,le temps qu'ils fassent une adresse à Pompidou.Le préfet n'est pas idiot il va acheter la paix sociale;Allocs rétablis,Gilbert sera le grand gagnant,car tout Cottica voteras pour lui en Septembre.Et oui la décision du tribunal de Paris c'est pour bientôt.Il ne faut oublier que le tribunal de Cayenne à donné raison à Lobi.Et Gilbert à fait appel.La place est tellement bonne.Gilb ert regagneras les élections,grâce a la CAF On appelle cela en F rance Un bon coup politique.Les gens deCottica diront à Mr le Maire:A bigi te a bigi. Et lui pensera :Wansi fa mi à bun den abi mi fanowdu. Bravo Mr le Maire ,je ne vous aime pas mais il faut reconnaitre que vous êtes très intelligent.Un futur Léon Bertrand,peut être.Dans 15 ans vous serez peut être Maire de St Laurent du Maroni.Peut être que vous pensez déja à cela quand vous vous regardez dans une glace.D'aiilleurs comme ce bon Sarkozy avant d'être président.

6.Posté par Thierry le 02/05/2010 10:27
Certes, il y a la loi, et puis il y a l'esprit de la loi. Que représente réellement le montant de ces allocations par rapport à la masse d'argent qu'on gaspille par ailleurs, ou celle qu'on nous a volée dans toutes ces privatisations arrangées au profit des copains ? par rapport à la gabégie de SA HLM et autres gouffres financiers ?
Sur le plan économique, cet argent sert à faire vivre un pays et des gens qui en ont besoin. Qu'importe que ce fusse quelques kilomètres au-dela 'd'une frontière qui n'a jamais existé dans la culture Boni. Ne peut-on être un peu indulgent et sortir des à-prioris qu'on nous inculque ?
A toujours désigner l'étranger, l'assisté, le jeune, et le plus pauvre que nous, on se trompe de cible et on occulte les vrais problèmes. Ne nous battons pas pour empêcher quelques pauvres gens de profiter d'allocations dont ils ont besoin alors que d'autres se goinfrent de l'argent public.

5.Posté par didou973 le 01/05/2010 11:05
Bravo monsieur le maire, cela fallait le faire, j'espére que le Préfet va non seulement respecter le droit Françaais mais en plus va demander la démission de ce maire qui est un élu Français qui ne respecte pas les lois de son pays.

4.Posté par lunès le 27/04/2010 19:04
S’assurer du soutien de la population ce n’est pas lui passer la pommade coûte que coûte. En tant que politicien, en tant qu’élu, le courage consiste à recadrer ses administrés et autres sympathisants.
Les lois françaises sont souveraines sur son territoire, de même que les lois de nos pays voisins le sont chez elles. Les allocations familiales sont versées en France à condition d’y demeurer tout en étant français ou étranger en situation régulière.

Viendrait-il à l’idée d’un français de remettre en question, en haut lieu, les lois surinamiennes ? Il est permis d’être humaniste mais pas aux frais de la princesse. A un moment, il faut faire un choix de vie.

M. FOSSE, êtes-vous sûr d’avoir choisi la bonne rive à administrer ? Je vous suggère d’avoir le même cran et d’écrire au président du Suriname afin qu’il maintienne le niveau de vie de ses administrés en leur allouant des indemnités de réciprocité territoriale puisque Guyane/Suriname c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

Il est navrant de constater que le politique fléchi si facilement à la pression populaire… Ma foi, l’exemple étant si longtemps donné sans impunité… allons-y donc gaiement ! Visiblement le sentiment de citoyenneté est très variable pour certains.

3.Posté par UG le 27/04/2010 06:06
Mes respects du jour à Paul,
Je suis d'accord avec vous mais qui être vous pour juger un autre. Anticipez - vous les réponses du Préfet ? Arrêtons de polémiquer en GUYANE. Au lieu de parler ou d'écrire n'importe quoi sur ces sujets délicats, mieux vaut ne rien dire ou écrire. Ok, chef, j'espère que vous aurez la conscient tranquille. Savez-vous que ce sont ceux qui ont les chaussures sérrées qui crient ou à qui cela regarde.
Merci de votre réaction car ces genres de réactions nous font réfléchir et nous démontrent les pensées des futurs penseurs de la GUYANE;
A bientôt !!!

1 2

Suivez-nous